Avant le rachat par Disney, Alien a failli revenir dans une série alléchante

Christophe Foltzer | 26 mars 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 26 mars 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58

C'est bien connu, dans ce milieu, les films et séries qui voient le jour sont les plus chanceux. En effet, pour un projet confirmé, on peut se dire qu'au minimum 10 autres ont été refusés. Même quand il s'agit d'une franchise prestigieuse.

Surtout, d'ailleurs, quand il s'agit d'une franchise prestigieuse, serait-on tenté d'ajouter. En effet, on voit mal les gros studios faire réellement n'importe quoi avec leurs marques maison qui leur rapportent beaucoup de pognon.

Parce que, même si on a l'impression que la plupart du temps les majors font n'imp' avec leurs propriétés intellectuelles, tout ceci n'est en fait que la résultante d'un plan d'action savamment dosé et décidé. Et ce, au prix de longues réunions dans des salles austères avec graphiques de référence, courbes de vente et impact de l'image sur la cible visée. Ouais, certains appellent ça la magie du cinéma.

 

photoUn très mauvais souvenir

 

Pourtant, à l'heure actuelle, un grand brouillard entoure l'avenir de la Fox. Entré officiellement dans l'escarcelle Disney depuis quelques jours, le studio mythique est en pleine révolution interne et il est encore beaucoup trop tôt pour savoir ce qu'il en ressortira. En parallèle, la franchise Alien fête ses 40 ans et, là aussi, c'est le mystère. Il se prépare quelque chose, c'est évident, mais bien malin celui qui pourra nous dire de quoi il s'agit en réalité.

Cela dit, alors que l'on parle d'une hypothétique série télé, ce n'est pas la première fois que l'idée arrive sur le bureau des executives puisque, déjà à l'époque d'Aliens, le retour, un cartoon avait été prévu avant d'être annulé tandis que les figurines avaient déjà été produites. Plus proche de nous, nous apprenons maintenant via le site Deadline que Noah Hawley, le showrunner des séries Fargo et Legion, avait proposé, fut un temps, un concept de mini-série dans cet univers. Il a été mis sur la touche quasi immédiatement par la terrible Emma Watts, vice-présidente du groupe 21st Century Fox :

 

photoUn retour qui n'a, malheureusement, pas convaincu

 

"Watts est connue depuis longtemps pour être une executive très dure et sévère. D'ailleurs, beaucoup de personnes disent qu'elle est la seule à avoir été incluse dans le deal avec Disney. A-t-elle l'influence suffisante pour empêcher les propriétés de la Fox de devenir des séries ou des oeuvres de streaming à destination d'Hulu ou de Disney +  dans une configuration à petit budget ?

Des sources affirment qu'il y a quelques temps, elle a repoussé l'idée de Noah Hawley et de la chaine FX de créer une mini-série dans l'univers d'Alien. Pareil quand Fox Searchligt a voulu faire quelque chose avec La Malédiction, elle a tout freiné pour ne pas perdre ses franchises. Et elle a fait ça bien avant que Disney n'entre dans la partie et ne change la donne."

On le voit, Emma Watts serait donc une chantre du protectionnisme intellectuel et pourrait, dans un sens, représenter l'ultime rempart de la Fox pour préserver l'aura de certaines de ses franchises phares. Ceci étant, nous n'en savons pas plus malheureusement sur ce que prévoyait Hawley dans sa mini-série Alien. Et quelque chose nous dit que, vu le bonhomme, le résultat aurait pu être sacrément intéressant. Mais peut-être que Disney saura s'en inspirer quand il lui viendra la mauvaise idée de réexploiter la licence ?

Hawley, lui, a réalisé son premier film : Lucy in the Sky avec Natalie Portman, dont la bande-annonce vend du rêve. Il n'a pas encore de date de sortie française. 

 

Tout savoir sur Alien, le huitième passager

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
bubblegumcrisis
26/03/2019 à 20:35

Pourquoi se poser des questions quant au devenir de franchises telles que Alien. On a une trilogie qui comporte deux films étalons du genre, le premier de Scott et le second de Cameron et un troisième opus moyen mais intéressant. Tout le reste c'est du n'importe quoi.

Quelle importance que Disney en fasse une version avec des arc-en-ciel et des numéros chantés et dansés ? Scott a déjà planter l'avenir de cette franchise avec ses délires créationnistes débiles et mal raccordés à la trilogie originale.

Cette première trilogie est toujours regardable et vieillit très bien, à part l'alien numérique de l'opus réalisé par David fincher.

Plutôt que se prendre la tête sur ce que vont devenir les franchises de notre adolescence, on devrait se désespérer que malgré son monopole et ses films à 400 millions de dollars Disney ne soit pas capable de sortir autre chose que des films qui provoquent l'ennui...

Megamind
26/03/2019 à 13:28

@Gemini
Si c'est pour voir encore les daubes de papy Ridley, je préférerais voir une mini-série bien troussée. Il y a quelques éléments de design dans certains courts de l'anthologie Love, death and robots qui m'ont fait penser à l'univers d'Alien.
Ce genre d'approche serait intéressante.

evaman10
26/03/2019 à 13:28

Alien Covenant était quand même très raté sur de nombreux points, et même vous ne pouvez pas excuser es défauts (les scientifiques qui sortent sans casque, les personnages qu'on ne connait pas et dont les relations sont balancées comme ça...).
Sans compter que les xénomorphes ne faisaient plus du tout peur.

Gemini
26/03/2019 à 13:05

Ouf on a évité le pire alors. Alien mérite d'être au cinéma. A la rigueur les bouses comme AvP en série....

votre commentaire