Tales for a Halloween Night, la série de John Carpenter, est abandonnée avant même d'exister

Christophe Foltzer | 15 mars 2019
Christophe Foltzer | 15 mars 2019

Cela fait bien longtemps que nous n'avons plus rien vu de John Carpenter et ça nous manque beaucoup. Alors quand en plus, il prévoit une nouvelle série et qu'elle termine en eau de boudin, on n'est pas très contents. Voire pas du tout même.

Ces dernières années, John Carpenter est plus occupé à donner des concerts et à capitaliser sur les remakes de ses classiques plutôt qu'à faire de nouveaux films. Bon, après, on ne peut pas lui en vouloir, il a largement mérité cette retraite dorée, mais on aimerait quand même beaucoup que sa carrière ne se termine pas sur The Ward. Parce que c'était un peu nul tout de même.

 

Image 555435C'était pas fameux-fameux hein

 

Alors, forcément quand on entend parler de Tales for a Halloween Night en 2017, on passe immédiatement en mode "kiki tout dur". Une série d'horreur anthologique, adaptée de la collection de comics de Big John, qui invitait les grands noms du genre pour nous raconter des histoires horribles en mode EC Comics, avec la promesse qu'il superviserait l'adaptation et en réaliserait au minimum le pilote, forcément, ça nous titille l'envie.

Mais voilà que, deux ans plus tard, on n'a toujours aucune nouvelle. La série achetée par Universal Cable Productions n'a pas avancé d'un poil. Et arrive fatalement le moment terrible où on comprend qu'elle ne verra jamais le jour. Et c'est Sandy King, la coproductrice et alliée légendaire de Big John, qui a porté la mauvaise nouvelle au micro de ComicBook.com :

 

Photo John CarpenterSur le tournage de Jack Burton, ça déconne sec

 

"SYFY voulait Tales for a Halloween Night mais il est rapidement devenu évident que la chaîne ne voulait que le titre. Et j'ai vraiment vu arriver le désastre. J'ai donc dit que, non, ce n'était pas du tout une bonne idée, que cela avait beau être une série validée, ça n'allait pas plaire du tout aux fans et au public éventuel et, qu'à mon sens, il valait mieux ne rien faire.

Nous avons je pense une idée assez précise de ce que nos fans veulent voir. Ça ne veut pas dire que rien d'autre ne peut être fait mais, le plus important, c'est que les personnes qui travaillent avec nous doivent respecter les fans d'horreur et le genre. Et pas seulement le fait que l'horreur ramène beaucoup d'argent."

En voilà une déclaration qui nous met entre deux états. D'un côté, nous sommes tristes que le projet ait été abandonné mais de l'autre, nous sommes contents, et un peu fiers, de lire ce type de discours. Il est rare en effet actuellement de voir des producteurs débrancher d'eux-mêmes la prise parce qu'ils savent qu'ils font fausse route et qu'au-delà de l'appât du gain, il y a un public en face à respecter. Ça nous redonnerait presque foi en l'Humanité dites donc.

 

Photo John CarpenterMerci Patron !

commentaires

scarf
15/03/2019 à 14:47

Son dernier bon film, Vampires, tout le reste c'est du kiki tout mou. Tel un rentier, il capitalise tout sur sa petite aura en pensant que les fans, les producteurs vont dire Amen sur tout. Quand au fil du temps on perd de sa superbe, voire même que l'on fait tout pour, il est logique que l'on perd crédit.

Carpenter n'est plus tout jeune mais au plus bas à Hollywood à une certaine période. Il nous sort They Live, film fauché de chez fauché, bourré de défauts, une misère au niveau du cadre, un peu comme une urgence, mais le film pète en énergie et explose en sous texte.

Maintenant, j'ai l'impression de voire une vielle prostituée blasée de tout et qui ne fait même pas semblant de simuler. Il est temps pour lui de prendre sa retraite et de profiter du petit pactole qu'il a amassé.

votre commentaire