Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix ce week-end

Créé : 19 octobre 2018 - La Rédaction
photo
27 réactions

Netflix balance à tout va nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque forcément immédiatement ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Chaque fin de semaine, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Netflix dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non-exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

 

Logo Netflix

 

DAREDEVIL SAISON 3

Ça parle de quoi ? Disparu depuis des mois, Matt Murdock revient en homme brisé, qui remet en question son avenir, aussi bien en tant que justicier sous le costume de Daredevil qu’en tant qu’avocat. Toutefois, lorsque son grand ennemi Wilson Fisk sort de prison, Matt se voit contraint de choisir entre rester caché aux yeux du monde ou pleinement embrasser son destin de héros.

Pourquoi il faut la regarder ? Voilà une saison de Daredevil, toujours porté par Charlie Cox, qui sera réservée exclusivement aux fans hardcore de la licence et/ou de la recette Netflix, tant cette dernière ne cherche même plus à surprendre. En l’état, la narration choisit de livrer un quasi-remake de la première saison, avec une direction artistique et des moyens beaucoup plus limités. On trouvera bien encore une poignée de scènes d’action spectaculaire, quelques confrontations violentes ainsi que de rares idées de mise en scène vraiment percutantes. Mais tout cela est noyé dans une soupe scénaristique d’une lenteur et d’une mollesse peu commune.

Retrouvez notre critique de la première moitié de saison.

 

 

ILLANG : LA BRIGADE DES LOUPS

Ça parle de quoi ? En 2029, la brigade de la police d'élite Illang combat un groupe terroriste qui s'oppose à la réunification des deux Corées... Mais un autre ennemi guette dans l'ombre.

Pourquoi il faut le regarder ? Illang : La brigade des loups n’est pas n’importe quel film. Adaptation coréenne de l’anime japonais culte La Brigade des Loups, il s’agit peut-être du projet le plus risqué et ambitieux de Kim Jee-woon. Or, quand le réalisateur de J'ai rencontré le Diable veut narrer le récit tragique des destins brisés gravitant autour d’une police politique ultra-violente, on sait qu’il va déployer toute la maestria de violence et d’émotion charriée par son cinéma. Autant vous dire qu’on est impatients.

 

 

THE NIGHT COME FOR US

Ça parle de quoi ? Après avoir épargner la vie d’une jeune femme lors d’un massacre, un assassin d’élite de la Triade se retrouve la cible de gangsters meurtriers.

Pourquoi il faut le regarder ? Et si on réunissait une grosse partie de l’équipe de The Raid, qu’on leur donnait un scénario de rédemption-vengeance-action tout simple, des explosifs, des gros muscles et des armes blanches, pour les laisser gentiment s’entretuer ? Le tout sous la houlette de Timo Tjahjanto, réalisateur de Headshot ainsi que du meilleur segment de V/H/S. On n’a pas encore pu voir The Night Comes For Us, mais on va se jeter dessus sans tarder.

 

 

 

TRAINSPOTTING

Ça parle de quoi ? Mark Renton et sa bande de copains sont accros à l'héroïne. Mark essaie de s'en sortir, mais peut difficilement se défaire des mauvaises habitudes de ses amis.

Pourquoi il faut le regarder ? Les déboires de Renton (Ewan McGregor), Begbie (Robert Carlyle), Spud (Ewen Bremner), Sick Boy (Jonny Lee Miller) et consorts constituent une des œuvres les plus passionnantes de Danny Boyle. Le réalisateur y balance toute la créativité dont il est capable, mélangeant avec furie expériences plastiques, narration clipée, école naturaliste anglaise et un art consommé de la métaphore acide. Bouleversant, hilarant, cruel, et jamais moralisateur, Trainspotting est encore aujourd’hui une des seules œuvres à toucher du doigt la grandeur et la misère d’une jeunesse sacrifiée.

Notre critique de T2 : Trainspotting 2 est ICI.

 

trainspotting affiche

 

L'HOMME IRRATIONNEL

Ça parle de quoi ? Malgré un nouveau travail, une nouvelle protégée et une nouvelle maîtresse, le professeur Abe Lucas est mal en point, jusqu'à ce qu'une rencontre change vraiment tout.

Pourquoi il faut la regarder ? Après To Rome with love avec Javier Bardem, Blue Jasmine et Magic in the moonlight, le cinéaste livre un conte romantique et loufoque porté par Joaquin Phoenix et Emma Stone. Une histoire d’amour un peu étrange, entre un professeur de philosophie un peu porté sur la bouteille et une jeune étudiante qui souhaite lui redonner goût à la vie.

Woody Allen expose des idées novatrices un peu terrifiantes sur les bords : est-ce que le crime est-il le seul moyen de s’extirper de la monotonie de la vie ? Pas sûr. Le film pourrait paraître assez pompeux et lent pour certains mais plaira aux aficonados de Woody Allen. Le film jouit de dialogues toujours aussi subtils, teintés d’une touche d’humour noir et de cynisme, d’une photographique léchée et surtout d’un très bon casting.

Notre critique du film lors de sa projection cannoise.

 

L'homme irrationnelEmma Stone et Joaquin Phoenix

 

ET AUSSI...

Black Lightning saison 2, WanderlustMaking a Murderer Partie 2, The Darkness...

 

AfficheUn nouvel épisode chaque semaine

commentaires

Decker 21/10/2018 à 03:07

Putain c'est con, Illang c'est aussi chiant que le manga...

MystereK 20/10/2018 à 22:05

@Number6

Aujourd'hui, j'ai 2 abonnements de Streaming, Netflix et Amazon. Rien qu^à eux deux, j'ai fait de grosse économies d'achats de DVD/Blu Ray (j'en possède plus de 8000 !). Et de temps en temps, je paie un film 4 ou 5 euros en ligne... En tout cas, pour le moment, non seulement je vois des films que je n'aurai pas l'occasion de voir autrement et en dans une bonne qualité HD, mais en plus je gagne de l'argent en consommant.

T-Rex 19/10/2018 à 23:57

@Number6 > Encore une fois je comprends, il m'a fallu un temps d'adaptation perso mais que penses-tu par exemple de certains films, jamais édités en vidéo en France et qu'on peut découvrir grâce à Netflix ? Je ne parle pas des "exclus" netflix évidemment, je pense par exemple à The Endless, aux films de Anurag Kashyap ou encore de Breathe In et Under the Shadow (pour ne citer qu'eux) ? Sans Netflix je devrai trouver un import en vidéo avec sous-titres français et cela n'existe pas pour la plupart de ces films...

Number6 19/10/2018 à 22:31

Mysterek: yep mea culpa pour le Woody, je suis à côté de la plaque sur ce coup. Pour le reste, pour Netflix, je te comprends bien sur. Mais c'est un genre de consommation que je n'aime pas. Je suis sur que je serais le dernier dinosaure à me dire que le physique me manque quand le tout numérique sera là. J'ai conscience de ces qualités, mais je ne m'y fais pas. Au bout du compte, si tu dois t'abonner à Amazon, Disney, Netflix, canal... Ça finit par coûter un bras je trouve, tout ça pour un film ou deux que tu souhaites voir dans le mois. Mais je te comprends bien sûr, c'est juste que c'est pas mon mode de consommation

??? 19/10/2018 à 21:34

Illang .... même pas foutu de citer la source de cette adpatation ?
https://www.imdb.com/title/tt0193253/reference

Zasadun 19/10/2018 à 21:30

The night comes for us, c'est l'apocalypse durant les combats. Braindead qui fait du silat.

itomi 19/10/2018 à 21:29

@Number6 +1 Netflix la galère, j'aimerai tellement avoir les dvd/bluray dans ma collec,

Seb 19/10/2018 à 21:26

J'ai vu The night come for us et c'est un truc de malade O_o

MystereK 19/10/2018 à 20:51

Number6, les modes de consommations change et peu importe le vecteur, pourvu qu'on puisse voir le film, c'est ce qui compte avant tout. Qu'il soit à la disposition des spectateurs que ce soit au cinéma, en disque ou en virtuel... Moi, j'adore Netflix, ce que je vois sur Netflix j'en économise la'rgent pour acheter un autre film qui n'est pas sur Netflix ou pour aller au cinéma, mes possibilités de voir des films pour pas cher sont augmentée et c'est juste génial !

SInon je ne comprends pas pourl e Woody Allen, il est bien sorti en France tant au cinéma et en disque.

Number6 19/10/2018 à 20:00

T rex:
Non je n'ai pas vu le film, je n'ai pas Netflix, et ça ne m'intéresse pas de l'avoir. Mais même le Woody Allen, dont je suis fan, on a pas de sortie. Je ne me base pas souvent sur les critiques pour juger d'un film, donc oui je déplore la sortie cinéma, et encore plus en média physique.

Plus

votre commentaire