Allison Mack (Smallville) : de nouveaux détails sordides dans l’histoire de sa secte sexuelle

Prescilia Correnti | 25 juillet 2018 - MAJ : 26/07/2018 00:08
Prescilia Correnti | 25 juillet 2018 - MAJ : 26/07/2018 00:08

On pensait l'affaire terminée, mais il semblerait que de nouvelles accusations et rebondissements continuent à sortir.

L’histoire d’Allison Mack a passionné pendant un temps la presse américaine : l'histoire sordide et tragique d’une actrice que tout le monde pensait liée à son personnage de Smallville, doux et gentil, et qui s’est retrouvée sous le feu des projecteurs face à ses pires actes. La si mignonne blondinette a été accusée en mai dernier d’avoir été la n°2 d’une secte sexuelle nommée NXIVM (prononcer Nexium).

A fortiori l’actrice a trouvé ses marques dans cette secte puisqu’elle y a officié pendant près de 12 ans. Agissant pour le compte d’un gourou, appelé Keith Raniere, torturant et recrutant un paquet de pauvres femmes au service de l’organisation.

 

Photo Tom Welling, SmallvilleJe vois les flics en approche, on se casse

 

Pour l’heure, l’actrice est assignée chez elle et est amenée à comparaître devant la justice américaine en octobre prochain. Si elle compte plaider non-coupable, elle aura bien du mal à prouver son innocence puisque de nouvelles charges d’accusations viennent de tomber. Selon Yahoo, qui vient de publier les nouveaux détails sur l’actrice, Allison Mack serait accusée entre autres de racket et corruption.

Ce lundi, le département de justice de New York a dévoilé une liste un peu plus exhaustive de cette nouvelle série de crimes : "vols d’identités, extorsion, esclavagisme et travail forcé, trafic sexuel, blanchissement d’argent, fraude informatique, et obstruction à la justice."

 

Photo Smallville, Tom WellingNaan, je crois ils ont déterré grave de dossiers sur moi encore

 

Autre nouvelle dans l’affaire : Allison Mack ne serait pas la seule accusée à venir affronter la justice. On savait d’ores et déjà que l’actrice avait été introduite par sa collègue de travail, Kristin Kreuk, l’interprète de Lana, avant que celle-ci ne mette les voiles il y a un paquet d'années. Plus tard, Allison Mack tentait carrément de recruter Emma Watson en exploitant ses convictions féministes, sans succès. Aujourd’hui, c’est au tour de Clare Bronfman, héritière de Seagram, une ancienne distillerie, d’être accusée de trafic sexuel au sein de la même organisation.

Face à tout ce tumulte judiciaire qui se déporte à présent au Canada, rappelons qu'Allison Mack avait été arrêtée en avril dernier puis libérée contre une caution de 5 millions de dollars. Désormais assignée à résidence avec le port d’un bracelet électronique, Allison Mack devra redoubler d’efforts pour tenter de sauver sa peau au tribunal, parce qu'avec tout ça, c'est pas gagné.

 

Non mais je vous jure j'ai rien fait

Tout savoir sur Smallville

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
vérité
27/09/2020 à 18:11

je la préfère aux soeurs bronfsman

anticonformiste
27/09/2020 à 18:10

jolie j'aime bien la nana

Bubble gum
02/06/2020 à 22:06

Je me souviens de son personnage fictif dans Smallville drôle et gentille, voir l'actrice dans la réalité et lire les accusations qu'on lui reproche m'écœure totalement, je ne la verrai plus jamais comme avant c'est certain

TimeTraveler
06/05/2020 à 06:01

En 2023, Allison Mack a été condamnée à 5 ans de prison. Elle en est sortie en 2026 pour bonne conduite.
Mais cela n'est rien à côté de ce qui vous sera révélé dans un futur très proche.

Alfetta66
05/05/2020 à 22:32

D'après vous est ce que Clark kent à couvert ces news pour le daily planet????????????

ayk
18/04/2020 à 23:58

Superman avait de drôles de fréquentations !

archange89
14/02/2020 à 03:43

Salut à tous le monde ^^ le premier commentaire que je lis est celui de Quijou le 25/07/2018 mais, ou sont les précédents ?... j'aimerais vraiment les lires !

Flo95190
10/01/2020 à 05:28

Mettez la taule et la peine de mort

Bakounine
26/12/2019 à 10:15

Les féministes ne critiquent pas Allison Mack : c'est une femme, donc forcément une victime...

Bowiechoupi
02/11/2019 à 15:18

Un bon sujet pour Brett easton Elis qui a déjà dépeint les dessous de Hollywood

Plus
votre commentaire