Smallville : le parcours sordide d'Allison Mack dans sa secte sexuelle se précise

Christophe Foltzer | 20 mai 2018
Christophe Foltzer | 20 mai 2018

Il y a d'abord eu l'affaire Weinstein en octobre dernier, ce qui a lancé le mouvement #Metoo. Beaucoup de personnalités se sont retrouvées dans le viseur de diverses accusations. Puis, un mois plus tard, une affaire bien plus grave remontait à la surface.

Les deux affaires n'ont strictement rien à voir, même si elles partagent un tronc commun. D'un côté, nous avons des producteurs, acteurs et réalisateurs qui profitent de leur position pour abuser de comédiennes, ce qui est déjà horrible. De l'autre, nous avons une organisation sectaire en structure pyramidale, qui utilisent des femmes comme esclaves sexuelles et les détruisent physiquement et psychologiquement.

En novembre dernier, la surprise fut totale lorsque nous avons appris que la comédienne Allison Mack, de la série Smallville, était accusée de participer à un trafic d'esclaves sexuels pour le compte d'une secte appelée NXIVM, avec à sa tête le trouble Keith Raniere. Ils ont été tous les deux arrêtés en avril dernier et les premiers éléments de cette affaire ont commencé à être révélés sur la place publique. Alors que son procès est fixé au 1er octobre prochain et qu'elle a été libérée contre une caution de 5 millions de dollars, le parcours d'Allison Mack se dévoile un peu plus via une enquête du Hollywood Reporter.

 

Photo SmallvilleAllison Mack

 

Nous savions que Mack était la numéro 2 de la secte, et l'une des ses plus grandes recruteuses, via la section VIP de l'organisation appelée DOS. C'est en 2006 qu'elle serait entrée dans la secte, après un séminaire féministe de deux jours à Vancouver, organisé par un groupe nommé Jness. Et c'est bien la comédienne Kristin Kreuk (Lana Lang dans Smallville) qui l'y aurait trainée (cette dernière a quitté la secte en 2010). Sur place, Mack aurait fait la connaissance de Nancy Salzman, la co-fondatrice de la secte, qui voyait en elle l'opportunité de s'affilier une star hollywoodienne, comme l'Eglise de Scientologie avec Tom Cruise, ce qui lui conférerait une grande crédibilité.

Bien sûr, Allison Mack n'est pas devenue la numéro 2 du jour au lendemain. Le cheminement a été long. A l'issue du week-end de séminaire, on lui promet que Keith Raniere peut l'aider dans sa carrière. Puis elle rencontre Barbara Bouchey, femme d'affaire et ancienne compagne de Raniere. C'est à partir de ce moment que tout bascule. Bouchey a une forte emprise sur la jeune femme. Il l'introduit réellement dans les arcanes de la secte et la présente à Ranière qui lui explique le fonctionnement pyramidal de son organisation.

 

PhotoKristin Kreuk

 

C'est alors qu'elle devient un élément actif, en essayant notamment de recruter les comédiennes Beverly Mitchell, Kelly Clarkson et Emma Watson. En 2010, elle entretient une liaison avec Raniere et achète une maison à New-York pour en faire une des bases de la secte, opérant dans le plus grand secret, à l'insu même de son entourage.

Le virage a lieu à partir de la même année, lorsque la série Smallville arrive vers son terme. Allison Mack a moins de propositions de rôles et donc plus de temps à consacrer à la secte. Les décès successifs de deux femmes hautes placées dans l'organisation lui permettent de gravir les échelons et d'arriver à la tête de la section DOS où elle aurait recruté pas moins de cinquante femmes. C'est là que la violence et la perversion éclatent vraiement puisqu'elle est dépeinte comme intimidante, cruelle et punitive. Une vraie dominatrice donc qui marque de ses initiales et de celles de Ranière, la chair de ses victimes avant de les jeter en pâture au gourou qui, dit-on, aurait de sérieux problèmes d'érection. Raniere leur interdisait de se raser ou de s'épiler et les affamait pour les rendre dociles en ne leur autorisant que d'ingérer 900 calories par jour, parfois moins. Il leur assurait qu'elles étaient connectées à lui par sa semence.

Il convient cependant de préciser qu'Allison Mack a un double rôle de bourreau et de victime dans cette affaire. Elle a en effet recruté et torturé de nombreuses femmes mais elle semble aussi totalement convaincue du bienfondé de la secte, embrigadée comme les autres par des personnes troubles qui ont su jouer de ses fragilités psychologiques. Cela n'amoindrit en rien la responsabilité et l'horreur de ce qu'elle a fait durant tout ce temps et elle devra répondre de ses actes dans quelques mois. Allison Mack risque jusqu'à 15 ans de prison.

 

Photo Smallville, Jensen Ackles

commentaires

john
04/04/2020 à 15:41

si j'avais pu être dominé par kristin kreuk en personne, j'aurais rejoint la secte de mon plein gré ! hihih

blague mise a part ... qu'on soit star ou non, on peut tous tombé dans le panneau des sectes jusqu'à être totalement endoctriné ...
et dire qu'en france, vous voulez détruire l'organisme qui luttent contre les sectes... a croire que les sectes ont pris pied dans votre gouvernement.

Telparion
05/08/2019 à 09:50

A propos de : "D'accord donc on n'attend même plus les procès pour condamner maintenant ?!"

Honnêtement, quand on a vu la teneur de la justice, qui tient plus de l'intimidation par le fric, les avocats surpayés qui détruisent les personnes, particulièrement aux USA (mais on le voit aussi ailleurs après tout) on aura compris que la justice dans le monde de l'argent, cela ne fonctionne pas.

Il vaut mieux s'en tenir aux faits cités dans le dossier et difficilement réprouvables (et plus particulièrement, à leur cumul important, pas à un seul fait isolé) plutôt qu'à la décision finale de justice.

Soul
22/05/2018 à 15:18

Son épouse Nicki Clyne fait partie de la secte ou pas ?

Greg
22/05/2018 à 01:25

"Cela n'amoindrit en rien la responsabilité et l'horreur de ce qu'elle a fait durant tout ce temps et elle devra répondre de ses actes dans quelques mois."
D'accord donc on n'attend même plus les procès pour condamner maintenant ?! La présomption d’innocence, Ecran Large, non ?? Personne ???

stioalfa@base.fr
21/05/2018 à 16:35

c'est les femmes de trump

AlexKain86
21/05/2018 à 15:50

Bon, je sais que l'affaire ne prête pas à rire, mais en voyant la dernière image de l'article je me suis dit, même si ça manque de supernaturel "ça, c'est une affaire pour Dean Winchester." ^^

F4RR4LL
21/05/2018 à 00:15

Je suis sur que Kevin Spacey est quelqu'un de bien, ça reste un sale con, mais c'est quelqu'un de bien. Les médias l'ont dit pendant quinze ans, surtout en promotant ses gags avec son grand ami Bill Clinton.
Blague à part je trouve ça léger de mélanger Spacey à cette Mack. L'un a été accusé de ragots et allégations, toujours non prouvées.

Jemt
20/05/2018 à 20:06

Concernant l'affiliation des Clinton et de la pédophilie, cela a été réfuté.

Number6
20/05/2018 à 19:03

Je propose Polanski en réalisateur, avec dans le rôle du gourou Kevin Spacey, dans leur propre rôle Mack et Kreuk. Woody Allen en voix off et à la production Weinstein Company II et une diffusion France parrainée par la Petite Reine.

Oui je mélange tout, mais un salaud reste un salaud.

denisot
20/05/2018 à 16:17

C'est un type moche mais vraiment moche qui meurt et se retrouve au Paradis.

Dieu lui dit: "tu as eu une vie de merde en plus d’être super laid mais malgré tout ça, tu as toujours fais le bien autour de toi. Je veux te récompenser....exige et tu l'auras".

Le type: "Voila comme vous le savez, je suis laid, très laid et sur Terre....les femmes ne voulaient pas de moi, je voudrais combler ce retard en ayant Kristin kreuk, Paula Patton et Sharon Stone que pour moi".

Dieu: "Elles ne sont pas morte mais pour toi je vais abréger leurs vies".

C'est la fête du slip pour le laid et il nique, nique, nique et nique et tout heureux, il lance un "Putain! qu'est ce qu'on est bien au Paradis"
Et là en écho, il reçoit "Mais ferme ta sale gueule, nous on est en enfer.....Sale con!"

Plus

votre commentaire