South Park : ils ont tué le Chef

Julio Lopez | 27 mars 2006
Julio Lopez | 27 mars 2006

3,5 millions de téléspectateurs américains ont regardé mercredi dernier sur la chaîne Comedy Central le sort réservé à James Chef McElroy, qui fait beaucoup parler de lui depuis l'annonce de la démission de son doubleur Isaac Hayes, scientologue convaincu. L'épisode The Return of the Chef a obtenu la meilleure audience de la série depuis décembre 2004, avec un million de plus que la moyenne par épisode sur la saison précédente.

Si vous débarquez et que vous avez loupé le début, cliquez sur les photos ci-dessous pour accéder aux news qui vous relateront les faits. Bien sûr, un porte-parole de l'Église de scientologie et un autre de Tom Cruise ont démenti toute implication dans d'éventuelles pressions :


Trey Parker et Matt Stone préparant chaque épisode durant la semaine précédant sa diffusion, ils peuvent coller à l'actualité et régler leurs comptes sans perdre de temps. Ainsi, Chef (dont les dialogues étaient préenregistrés) a ouvert la dixième saison en revenant du Super Adventure Club, en réalité un club de pédophiles amateurs de tourisme sexuel mené par un gourou hypnotiseur. Après un lavage de cerveau réussi, Chef n'est plus que l'ombre de lui-même mais les enfants veillent sur lui et tentent de le ramener à la raison. L'épisode se termine dans le gore et Chef, déclaré mort, tombe dans le côté obscur de la Force… Toute allusion à l'Église de scientologie (jamais citée) et Star Wars n'est pas fortuite.

Pour voir l'épisode (en version originale non sous-titrée), cliquez sur la photo ci-dessous :


Cette news est aussi une occasion pour nous de se remémorer l'épisode Chef goes manners de la quatrième saison qui voyait Chef se rebeller contre la mairie de South Park pour changer le drapeau de la ville, qu'il considérait raciste.


Chef avait alors décidé de se convertir à l'Islam et de se rebaptiser Abdul Mohammed Jabbar Rauf Kareem Ali en signe de protestation.


Changement de costume et de ton, avec une phrase prémonitoire qui fait bien rigoler avec le recul…


On a eu alors très peur d'assister à la mort du Chef, en pleine manifestation devant la Mairie, face à ceux qui voulaient garder le drapeau (rejoints plus tard par le Ku Klux Klan).



Heureusement, Chef n'avait pas perdu tout son bon sens. Au final, un compromis était négocié pour changer le drapeau et le happy end était au rendez-vous. Aujourd'hui, ce n'est pas le même son de cloche. Si un nouvel espoir est né, on se demande quand Chef va contre-attaquer…

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire