Arrowverse : pourquoi Crisis on Infinite Earths pourrait être aussi important qu'Avengers : Endgame

Arnold Petit | 16 novembre 2019 - MAJ : 16/11/2019 18:40
Arnold Petit | 16 novembre 2019 - MAJ : 16/11/2019 18:40

Le prochain crossover de l'univers des séries de The CW n'a pas à rougir à côté du dernier Avengers. Bien au contraire.

Après sept années d’existence et 25 saisons réparties sur six séries différentes, l’Arrowverse est sur le point d’être confronté à son plus grand défi. Depuis plusieurs mois désormais, The CW multiplie les annonces autour de Crisis On Infinite Earths, le prochain crossover au sein de son univers bâti autour des personnages de DC Comics. Un événement de longue date, à l'ambition démesurée et qui devrait être le point culminant de plusieurs années d'histoires autour de différents héros, finalement réunis face à une même menace. Vous aussi ça vous rappelle quelque chose ?

Crisis On Infinite Earths et Avengers : Endgame partagent de nombreuses similitudes sur le papier et à mesure que les épisodes s'enchaînent, le prochain crossover de The CW ressemble de plus en plus au film des frères Russo et pourrait bien être aussi important pour l'histoire des super-héros, si ce n'est plus...

ATTENTION, SPOILERS !

 

photoL'univers des héros des séries de The CW est sur le point d'être bouleversé pour toujours

 

IL ÉTAIT UNE FOIS, SUR TERRE-1...

Si aujourd'hui, Marvel trône au sommet des plus gros succès du box-office mondial avec les 2,7 milliards de recettes d'Avengers : Endgame, la situation était tout autre il y a une vingtaine d'années. À la fin des années 90, l'entreprise est en faillite et l'homme d'affaires Avi Arad, propriétaire de Toy Biz (une société de fabrication de jouets devenue Marvel Toys), la rachète en 1998 avec pour mission : sauver la Maison des Idées. Pour se faire, deux solutions sont mises en place : développer les produits dérivés issus des comics et céder les droits d'exploitation des personnages à plusieurs grands studios de cinéma.

Sauf qu’en voyant le succès de X-Men en 2000, Marvel décide de prendre le train en marche et débauche Kevin Feige trois semaines après la sortie du film de Bryan Singer (sur lequel il a travaillé, évidemment) pour se lancer à son tour dans la production de ses propres films de super-héros. Les studios piochent dans leur catalogue, privé de ses têtes d’affiche parties à la concurrence comme Spider-Man par exemple, en décidant de se focaliser sur des personnages quasiment inconnus du grand public et en 2008, Iron Man sort en salles. La suite, on la connaît.

 

Photo , Robert Downey Jr.Le Big Bang du MCU

 

De la même façon, rien ne laissait présager en 2012 qu'Arrow changerait l'histoire de la télévision. À peine un an plus tôt, Smallville s'achevait après 10 ans de diffusion, en laissant un goût amer aux fans de DC Comics et une piètre image des super-héros sur petit écran. Les premiers épisodes d’Arrow, qui ressemblaient avant tout à une énième série pour adolescents avec un personnage de DC Comics, ne laissaient rien présager de plus reluisant.

Mais au fur et à mesure des épisodes de la première saison, l’intrigue a su abandonner ses histoires d'amour et ses drames familiaux pour se focaliser sur le dilemme moral de son héros qui tue sans regret et sur la ville qu'il tente à tout prix de sauver. Une recette efficace, qui avec l'équipe composée d'Oliver Queen (Stephen Amell), John Diggle (David Ramsey) et Felicity Smoak (Emily Bett Rickards) a permis à la série d'accroître sa popularité après deux saisons.

 

photo« Tu l’auras ta deuxième saison, ne fais pas de conneries »

 

À la manière de Marvel et de ses films consacrés à chacun de ses héros, The CW a ensuite patiemment disposé ses pions sur l'échiquier pour permettre au public d'apprivoiser ses personnages les uns après les autres. Après qu'Arrow ait posé la première pierre de l'édifice et montré que les capes et collants avaient encore un avenir à la télévision, Warner Bros. a immédiatement développé ses intentions et lancé The Flash avec Grant Gustin.

Elle a aussitôt remporté un franc succès auprès du public avec son côté plus fantastique et son ton plus léger. Avec le producteur Greg Berlanti dans le rôle de chef d'orchestre, les crossovers entre les deux héros ont démarré et permis de donner naissance à l'équipe de Legends of Tomorrow et à ses voyages à travers le temps.

Supergirl, qui a démarré sur CBS avec Melissa Benoist dans le rôle de Kara Danvers, a ensuite intégré cet univers qui prendra le nom d'Arrowverse et s'est rapidement forgé une identité pour finalement rejoindre Oliver Queen et Barry Allen dans les réunions de famille annuelles. Un modèle qui ressemble trait pour trait à celui établi par Marvel pour Avengers, un pari risqué à 250 millions de dollars qui s'est finalement avéré être un immense succès, avec plus de 1,5 milliard de recettes au box-office mondial en 2012.

 

photoL'affiche de Crisis on Earth X

 

Les crossovers de The CW, attendus par les spectateurs de toutes les séries, se sont révélés, comme les films du MCU, de plus en plus ambitieux au fil du temps, à l'image de Crisis on Earth X, le quatrième crossover du Arrowverse. Une épopée de près de quatre heures qui réunissait un mariage, des doubles maléfiques, une Supergirl Nazi, des innocents massacrés à la pelle et mettait en scène la mort tragique de plusieurs personnages. Et encore, ce n’était qu’un échauffement.

Comme Infinity War a ouvert la porte à Endgame, avec son précédent crossover, Elseworlds, The CW a pu non seulement introduire le personnage de Batwoman (qui a donc ensuite eu droit à sa série éponyme dont vous pouvez retrouver la critique du pilote ici), mais aussi préparer le terrain pour la prochaine réunion des super-héros. Un projet monumental, qui se trame en coulisses depuis un moment : l'adaptation d'un comic book de Marv Wolfman et George Pérez publié en 1985 qui a totalement bouleversé les personnages et l'univers de DC Comics : Crisis on Infinite Earths.

 

photoL'histoire qui changé l'univers de DC Comics et ses personnages pour toujours

 

ÉCHEC ET MAT

Durant les événements d'Elseworlds, Oliver, Barry, Kara et leurs alliés ont fait la rencontre du Moniteur (LaMonica Garrett), un personnage capable d'altérer la réalité comme il l'entend avec d'immenses pouvoirs. Cet être divin leur révèle l'arrivée imminente d'une crise au sein du Multiverse, à laquelle ils prendront tous part aux côtés d'autres héros face à la plus grande menace jamais vue. Difficile ne pas repenser à Avengers : Endgame, qui a mis un terme à la saga Infinity et au combat contre Thanos (Josh Brolin), le super-vilain introduit dans Thor et qui s'est avéré être le plus grand méchant de l'histoire du MCU, au point de supprimer la moitié de la population de l'univers d'un claquement de doigts.

 

thanosThanos, devenu l'un des plus grands méchants du cinéma

 

De la même façon que le film du MCU, Crisis On Infinite Earths devrait répondre à des intrigues de longue date du Arrowverse, présentes depuis les débuts de son existence. Pendant la première saison de The Flash, Barry Allen était tombé sur un journal qui annonçait sa disparition le 25 avril 2024 au cours d'une « crise ». Dans le premier épisode de la sixième saison, le Moniteur est apparu pour annoncer que cette date a été avancée au 10 décembre 2019, jour où il « répondra à l'appel et fera l'ultime sacrifice ».

Une mort qui s'annonce comme quasiment certaine lorsque, plus tard, Barry prévient ses amis qu'il a parcouru le futur, dans lequel seule la version où il se sacrifie est sauvée de la destruction. Un moment qui ressemble (beaucoup) à celui où Doctor Strange (Benedict Cumberbatch) visualise les 14 millions de versions de la réalité à la fin d'Infinity War pour finalement en trouver une seule : celle que l’on voit dans Endgame, où Tony Stark (Robert Downey Jr.) donne sa vie pour vaincre Thanos.

 

photoLe journal qui annonce la disparition de Barry

 

Comme Marvel, qui a choisi de faire mourir le premier héros de son MCU dans le dernier Avengers, The CW va mettre en scène la mort du personnage qui a lancé un univers étendu à son nom. Dans Elseworlds, Barry et Kara devaient mourir tous les deux en essayant de sauver le monde et n'ont survécu que parce qu'Oliver a réalisé une sorte d'arrangement avec le Moniteur.

À la fin de la saison 7 d'Arrow, alors que le justicier a raccroché son arc et son carquois pour aller mener une petite vie peinarde à la campagne avec Felicity et leur fille, l'être cosmique vient collecter sa dette. Le Moniteur embarque Oliver avec lui dans une quête après lui avoir tranquillement annoncé qu'il allait mourir en sauvant le monde (ouais, le mec sait plomber l'ambiance). Cet ultime sacrifice du Green Arrow aura lieu pendant le crossover, sans doute lors du tout dernier épisode d'Arrow diffusé le 14 janvier prochain après la pause de fin d'année.

 

photo, ArrowComme Iron Man, Oliver devra donner sa vie pour sauver l'univers

 

Avec Crisis On Infinite Earths, The CW compte radicalement changer l'univers de ses super-héros, aussi profondément que Marvel l'a fait à son MCU avec Avengers : Endgame. Le film des frères Russo a entamé la conclusion de la Phase 3 et mis fin à l'ère des Avengers pour faire de la place aux autres héros ainsi qu'à Shang-Chi et aux Eternals, qui seront introduits dans la Phase 4.

De la même manière, Arrow prend fin pour non seulement permettre à Batwoman de reprendre le flambeau de la série avec une esthétique plus sombre au sein du Arrowverse, mais aussi pour donner une chance de briller aux héros présentés dans les futurs projets de la chaîne, comme le spin-off sur les Black Canaries ou la série Superman & Lois.

 

photoPhoto de famille


MON FRÈRE D'UNE AUTRE MÈRE

Endgame et Crisis On Infinite Earths, qui possèdent de nombreux points communs, sont destinés à radicalement changer l'avenir de leurs univers et à continuer de les élargir après la disparition de leurs pères fondateurs, mais The CW a l’occasion de véritablement se démarquer de Marvel avec son prochain crossover. Dans les films des frères Russo, la menace planait au-dessus de la moitié de l'univers tandis que dans l'Arrowverse, une multitude de réalités risquent de totalement disparaître sous la menace de l'Anti-Monitor.

En allant au bout de ses ambitions et en jouant pleinement la carte de la menace multiverselle, ce sixième crossover a le potentiel d'être un projet aussi ambitieux que ce qu'a accompli le MCU, voire plus.

 

photoThe Monitor, l'être cosmique annonciateur de la fin du monde

 

Crisis On Infinite Earths prévoit non seulement de réunir le casting de toutes les séries de la chaîne et d'introduire Black Lightning dans son univers, mais aussi de ramener des figures qui ont interprété tout un tas de personnages de DC Comics déjà aperçus à la télévision. Pour l'occasion, Kevin Conroy ne se contentera pas de seulement prêter sa voix à Batman comme il l'a fait dans la série animée ou The Killing Joke, mais incarnera le Chevalier Noir cette fois en chair et en os.

Brandon Routh renfilera son costume de Superman, Tom Welling et Erica Durance reprendront leurs rôles de Clark Kent et Loïs Lane de la série Smallville, Burt Ward, qui incarnait Robin dans la série Batman des années 60, devrait faire une apparition au milieu de tout ce beau monde, tout comme Ashley Scott, connue pour avoir interprété Huntress dans la série Les Anges de la nuit. Oui, parce que deux Captain America, c’est bien, mais trois Superman, c’est encore mieux.

 

photo, Tyler HoechlinTyler HoechlinBrandon Routh et Tom Welling porteront tous les trois le costume de Superman pendant le crossover

 

Cette énorme réunion entre différents héros issus de réalités différentes montre à quel point The CW souhaite proposer un spectacle à la hauteur des espérances, présenté comme « le plus grand crossover de tous les temps » dans son trailer.

Alors qu’Infinity War et Endgame étaient avant tout une lettre d’amour pour les fans de ce MCU bâti au fur et à mesure pendant des années, Crisis on Infinite Earths ressemble plus à un énorme hommage à tous les personnages de DC Comics apparus dans l’histoire de la télévision. Le répartir dans plusieurs séries avec une pause hivernale au milieu offre la possibilité à tous les personnages de contribuer à l’intrigue et de créer des moments de tension pendant toute la durée du crossover.

Encore plus avec la mort annoncée d’Oliver et celle supposée de Barry. On imagine d’ici une scène où Green Arrow, The Flash et Supergirl sont tous les trois réunis pour la dernière fois face à l’Anti-Monitor, comme lorsqu’Iron Man, Captain America et Thor affrontent Thanos une fois qu’il a perdu les Pierres d'Infinité.

 

photoLe trio de choc du Arrowverse

 

D’autant que par rapport à Endgame, Crisis on Infinite Earths part avec un handicap. Si les deux projets ont de nombreux points communs, il y a bien un élément qui fera la différence : le budget. Avec ses costumes au rabais, ses effets spéciaux venus d'un autre monde (littéralement) et ses scènes de combat chorégraphiées à outrance, les séries de The CW ne peuvent clairement pas rivaliser face aux sommes astronomiques déployées par Marvel et Disney. Même malgré le soutien de Warner Bros., l’ accord avec Netflix, qui a permis d’ajouter un peu de beurre dans les épinards en diffusant les saisons sur la plateforme de streaming quelques semaines après la fin de leur diffusion sur The CW, et tout l’amour qu’ils peuvent y mettre.

Et c’est d’autant plus louable. Crisis on Infinite Earths et l’Arrowverse n’auront très probablement jamais l’influence culturelle du MCU et d’Endgame, mais il faut reconnaître que malgré tout, les séries de The CW ont accompli quelque chose de vraiment remarquable. Avec les moyens du bord, année après année, elles ont su capter l’attention des spectateurs en présentant de plus en plus de personnages et construire un univers composé de plusieurs dizaines de super-héros qui pourrait continuer d’évoluer encore plus et être en perpétuel mouvement.

Qu’on l’apprécie ou pas, l’Arrowverse a changé la façon de concevoir les crossovers à la télévision et bouleversé l’histoire des super-héros sur petit écran. Pour le meilleur et pour le pire.

 

photo

commentaires

Ratatra
19/11/2019 à 01:50

Juste une chose le costume du monitor et l'acteur son tellement nul que j'ai l'impression vraiment qu'ils ne respecte même pas leur audience sur la CW sérieux juste un petit effort la tenue pire qu'un Cosplay d'un vieux festival amateur et l'acteur a un charisme d'huîtres ... Je regarde juste arrow par habitude seulement 3 bonnes saison sur 8 il était temps que ça s'arrête . Sinon les autres série c'est de la daube en barres pour ado jcomprend même pas que ça marche tellement c'est cheap mal jouer et mal scenarisé

Jean-Michel Lejuste
18/11/2019 à 23:58

Arrêtez le débat : CW = de la mierde en barre.

yugi59
18/11/2019 à 14:48

Je ne crois pas qu'il faille comparer les deux univers ( celui de DC ainsi que celui de MARVEL). Chacun a ses préférences. Seulement il faut bien reconnaître que CW a réussi là ou malgré un gros budget le ciné DC a loupé le coche. C'est à dire créer un univers partagé et cohérent entre eux des personnages des comics. Alors oui, il y a des différences mais est ce que c'est vraiment grave au point de ne pas profiter de notre plaisir coupables le temps d'un épisode ?

mmarvinbear
18/11/2019 à 14:08

Il faut le dire.

Le DC verse version Arrow, c'est du gros comics qui tache.
Mais en fin de compte c'est tellement appréciable qu' on ne peut pas décemment cracher sur un plaisir aussi coupable que la tartine de nuletta avalée en douce avant le repas macrobiotique de régime.

Tout simplement parce que c'est le meilleur moment de la période.

TheϟFlash
17/11/2019 à 09:06

Chacun son opinion : pour moi fan du MCU, endgame à été un pur échec : mal écrit, un scénario inexistant avec une mauvaise manipulation du voyage dans le temps, du 100% pour les fans ( captain vs captain, cap qui porte moljirn)
Pour le arrowverse, dont je suis devenu fan, je suis très hypé de ce nouveau crossover. Je trouve ces séries beaucoup plus réaliste, proche des spectateurs que le MCU.
Parler de budget est illogique : on parle d'un film de 2h ou il faut mettre le paquet, et de 5 séries sur le long terme.

Bref pour moi je préfère regarder Du DC comics dans mon salon que le MCU

Quisquose
17/11/2019 à 08:43

@RTYGHUT. Apprends à écrire, on comprend rien à ce que tu racontes. C'est sûrement bien argumenté (encore que je doute ), mais vu que c'est illisible...

Davmey
17/11/2019 à 05:17

Difficile de comprendre cet enthousiasme pour des séries qui sont si mal écrites et mal jouées.

Geoffrey Crété - Rédaction
17/11/2019 à 01:13

@Sedo

Et c'est pour ça que ne sont pas du tout les points de comparaison traités dans l'article ;)

Sedo
16/11/2019 à 23:14

Ce n'est pas comparables.
Le format n'est pas le même, le budget n'est même pas proportionnellement au même niveau, le temps en post-prod n'est pas du tout comparable entre un film et une série.

Rtyghut
16/11/2019 à 21:18

Avec leur jeu d'acteur c très loin de Chris Evns de Robert Downey JR Scarlette Johansson ect et je prf mille fois plus le design de Thanos qui est super réaliste grace a la motion captures alors que celui du monitor est degeulasse c comme si pour
Thanos on avait juste a lui mettre masque violet sur Josh Brolin rgd sur google vous verrez que le monitor est degeulasse et Kitch donc comparé ça a Avengers Endgame bah je sais pas ce que vous fumez et je pense que les nouvelle séries du Disney + seront bien meilleur et moins ringard rien que Dardevill est meilleur comme série 1 épisode sur 2 c le super héros ou super héroine qui echerche à ce que le personnage l'aime ect

Plus

votre commentaire