X-Files : la série fait enfin ses adieux dans un final moins nul que prévu

Simon Riaux | 26 mars 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Simon Riaux | 26 mars 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Après deux saisons au goût de cendres, X-Files semble bel et bien sur le point de s’achever, alors que ses audiences déçoivent, que Gillian Anderson a officialisé son départ, et que l’avenir des productions Fox semble dépendre grandement du possible rachat du catalogue par Disney.

ATTENTION SPOILERS !

 

 

X-DIES

La vérité est peut-être ailleurs, mais la fin est bien là. Nos héros ne sont plus que les lointains échos des enquêteurs torturés et complémentaires qui ont révolutionné la télévision américaine. De retournements en résurrection, le complot pro-alien du gouvernement américain a eu le temps de s’éventer. Les figures mystérieuses d’hier ont fini par bien mal prendre la lumière, tandis que la charte esthétique qui aura nourri nombre de fantasmes s’est définitivement appauvrie.

 

Photo Saison 11 Episode 1L'adieu à Gillian Anderson

 

Et pourtant cette conclusion à demi-officielle n’est pas la purge totale que laissait entrapercevoir le déroulement chaotique de la 11e saison. Non que le chapitre soit exempt de défauts, mais il a pour lui quelques points positifs. Tout d’abord, la fin qui s’annonce, malgré les déclarations de Chris Carter, a mécaniquement pour effet d’investir les protagonistes d’un poids renouvelé. Les destins de Mulder et Scully, l’existence de leur fils, gagne automatiquement en intensité, et on en viendrait presque à pardonner le je-m’en-foutisme avec lequel le showrunner a jeté la précédente saison et ses développements aux toilettes.

Car cette fois, si les deux agents du FBI ne remettent pas la main sur leur descendance, l’Homme à la Cigarette va pouvoir mettre sur pied son plan d’extermination de la race humaine et de rapprochement avec les extra-terrestres, parce que enfin, les enjeux semblent bien réels. Ces derniers permettent d’ailleurs de faire connaissance avec William, fils de Fox et Scully (enfin surtout Scully), qui est un nouveau venu surpuissant et plutôt plaisant.

 

Photo Saison 11 Episode 1L'heure de vérité pour Skinner

 

Ses pouvoirs éloignent encore un peu plus le show de son atmosphère originelle, tant le môme évoque une sorte de super-héros fugitif surpuissant, mais il apporte au récit une dose d’action et de vie qui lui faisait cruellement défaut. Grâce à son intervention et aux enjeux qu’il charrie, les évènements se précipitent, les destins se scellent. Le résultat est souvent confus, voire roublard, mais a déjà l’immense mérite de balayer un peu le néant qui a précédé.

 

BOY MEETS GIRL (AGAIN)

Pour la première fois depuis deux ans, X-Files renoue un peu avec l’émotion, celle que le spectateur en manque était venu chercher, celle qui aurait dû initialement présider aux retrouvailles d’un duo emblématique de la science-fiction. On n’y croyait plus, mais il se passe effectivement quelque chose de palpable entre Mulder et Scully.

 

Photo David DuchovnyDavid Duchovny, en bout de course

 

Cela faisait bien longtemps qu’on n’avait plus rien ressenti en observant évoluer Gillian Anderson et David Duchovny. La première en était souvent réduite à singer la Scully d’antan, quand les scripts n’exigeaient pas qu’elle en renie purement et simplement les motivations, pour les subtiliser par une forme de croyance résignée, aussi glaciale qu’artificielle. Quant à Mulder, on peinait à trouver chez lui la fièvre, la volonté, qui firent originellement de l’enquêteur un magnifique paranoïaque.

Mais, à la faveur d’un scénario bourré de trous béants, et d’une nouvelle chance que leur offre X-Files, le couple existe à nouveau, et on se surprend à être touché par leur ultime tour de piste.

 

Photo Saison 11 Episode 1Petit coup de barre

 

ON ACHÈVE BIEN LES ROSWELLS

Pour autant, les deux derniers épisodes de cette saison 11, et en particulier son final, sont loin de corriger les errements récents de Chris Carter. Inutile désormais de s’attarder sur la production de l’ensemble, étrangement froide, particulièrement cheap, comme si la série voulait ressembler à un procedural anonyme, plutôt qu’à un classique de la science-fiction. Il en va de même pour l’intrigue générale.

Son rythme a beau faire passer la pilule, on ne croit plus guère à cette intrigue dans laquelle le gouvernement américain et ses officines veulent exterminer l’humanité à partir d’un super-virus conçu grâce à l’ADN mi-humaine, mi-Alien du fils de Scully. Trop gros, trop incohérent, trop loin de l’idée de base d’investigation qui structurait le show, le scénario est globalement décevant.

 

censure M6Tout ça fait quand même un peu mal aux yeux

 

De même, l’invraisemblable quantité de twist à base de William est la solution, mais n’est pas le fils de Mulder, ou peut-être que si, mais il aime les brocolis, sauf qu’il est mort, alors qu’en fait non, sont d’une lourdeur abyssale, la force à des articulations qui obligent le script à enchaîner les révélations à toute vitesse, quitte à virer à la fin dans le simili-miraculeux.

D’ailleurs, X-Files a beau sembler à ce jour au point mort, Chris Carter tient tout de même à se ménager quantité de pistes pour un éventuel retour. On ne croit plus à l’énième mort de l’Homme au Clopiot, le sort de Skinner paraît loin d’être définitif, et on sent bien qu’il suffira d’un coup de baguette magique pour ramener Scully et la sortir de son rôle de mère retranchée du récit.

On a beau apprécier ce qui ressemble à un adieu, souhaiter le meilleur à ce Mulder sur le point de devenir père (on n’en est plus à ça près), mais il est tout de même difficile de ne pas pester devant les mauvais cliffhangers feuilletonnants dont le showrunner a perclus cet ultime chapitre. À la manière dont on dit au revoir à un ami malade de longue date, c’est en espérant que ses souffrances s’achèvent que l’on tire un trait sur X-Files.

 

Affiche

Tout savoir sur X-Files

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Le sage
16/05/2021 à 09:32

Ils aurait pu continuer les saisons avec Monica Reyes et John Doggett. Ils commençaient depuis la saison 8 a bien s'intégrer avec Scully.
Du coup, le fait de faire petit a petit disparaitre les ex agent (fox et scully) n'aurait pas était brutale. Ce qui était interessant c'est qu'au début des saison c'etait un agent homme qui croyait a l’existence paranormale et une femme terre a terre. Et dans les dernière saisons (8 et 9) C’était inversé. pourquoi pas de temps en temps faire apparaitre les ex agents ainsi que leur fils dans les saison 10 et 11 et plus... Ce qui est dommage et souvent des réalisateurs foire leur série.

A
17/03/2020 à 21:45

Et puis la scène quand mulder tire sur l´homme à la cigarette cette scène est vraiment longue

Aa
17/03/2020 à 21:41

J'aurait préférait un troisième film plutôt que les saisons 10 et 11

phil
09/04/2018 à 11:03

vue les episodes ce week end
+ de 20 ans pour en arriver LA

dommage mais vivement que ca s arrete c est trop nul
vraiment dommage

Ducky Pépére
29/03/2018 à 08:41

Aficionado dès la première saison, mais terriblement déçu par la 10, excepté peut-être le dernier épisode, le n°6, l'épisode pas le prisonnier, (je ne suis pas un numéro etc....) qui pouvait présager une 11ième saison de réponses. Bon ben comme qui dirait l'autre ( humour), la fin est d'une aberration totale, gore excessif et fin "nunuche", comme susdit dans votre excellent article, ça sent la débâcle.
Peut-être aurait il fallu ne réaliser qu'un ou deux téléfilms où les acteurs auraient pu être à la mesure de leur rôles.

D
28/03/2018 à 23:05

J'ai toutes les saisons de x files

d
28/03/2018 à 23:02

C'est ma série préféré c'est triste que sa ce termine mais toutes serie ce fini un jour

iwanttobelieve
27/03/2018 à 11:58

A pat un peu trop de ces fameux épisodes qui partent volontairement en délire (genre la révolte de l'IA. 4-5 épisodes sur ces saisons 10 et 11 cela fait beaucoup mais cela existait deja à chaque saison avant, bien qu'en moindre nombre), j'ai bien aimé ces deux ultimes saisons. Préférence pour la 10 un peu plus ouverte à des thèses et épisodes stand-alone.
C'est juste encore une fois cette mode récente de tout basher qui fait croire que ce revival a été mauvais alors que non.

Prometheus56
27/03/2018 à 02:26

C'est bien triste. J'ai vu l'avant dernière saison cela m'a suffit. J'ai connu x files à son heure de gloire, c'était un événement televisuel immanquable. Aujourd'hui c'est trop tard. La série a été réactivée avec 10 ans de retard et sans réelle motivation a part le côté revival.
X files est mort... Vive x files !

votre commentaire