Riverdale Saison 4 Episode 1 : le bel hommage à Luke Perry qui va tout changer

Camille Vignes | 11 octobre 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
56
photo

Entre hommage à Luke Perry et esquisse des problèmes à venir, que vaut l'épisode In Memoriam de la nouvelle saison de Riverdale ? 

Après le mystérieux meurtre de Jason Blossom, les nombreux morts laissés derrière lui par la cagoule noire (Hal cooper), les luttes entre gangs, l'emprisonnement et l'évasion d'Archi, les intrigues de la Ferme, le jeu morbide Griffons et Gargouilles et les tueries de son roi (le Roi des Gargouilles), place à la quatrième saison de Riverdale.

La série adaptée des comics de l'Archiverse (créés dans les années 40 par John L. Goldwater, Vic Bloom et Bob Montana) a malheureusement vu partir Luke Perry en cours de route. L'acteur mort en mars dernier incarnait le père de Archi et était l'une des figures adultes centrales du show. K.J. ApaLili ReinhartCamila MendesCole SprouseMadelaine PetschAshleigh MurraySkeet UlrichMädchen Amick et les autres lui ont rendu hommage dans l'épisode In Memoriam

ATTENTION AUX SPOILERS 

 

HOMMAGE DES COLLINES DE BEVERLY... 

Après deux premières saisons très appréciées des fans et malgré une troisième qui a eu un peu plus de mal à trouver son public, l’enthousiasme autour de Riverdale est toujours bien présent. En déployant un récit de plus en plus bancal et en noyant son fil rouge dans une mer d'intrigues aussi futiles qu'inutiles, la série de Roberto Aguirre-Sacasa a montré ses premières faiblesses.

Étirer l'arc principal sur vingt-deux épisodes alors qu'il pourrait être bouclé en une dizaine (comme pour la première saison) n'a pas vraiment payé, d'autant qu'en exploitant toujours le même quatuor et en laissant toujours de côté les personnages secondaires, les possibilités de renouvellement s’épuisent rapidement...  Au final, cette troisième saison a rappelé aux fans que la série se plaisait à baigner dans l'absurde voir dans l'improbable (Archi bat un ours à main nue et personne ne tique ?).  

In Memoriam est donc une pause dans l'atmosphère parfois étouffante de Riverdale. Une bouffée d'air frais qui recentre le récit sur l'essentiel malgré toute la douleur qu'il charrie avec lui. Car, si qualifier de "bouffée d'air frais" un épisode qui rend hommage à un acteur décédé, c'est pourtant bien ce qu'ont tenté à faire les scénaristes. Presque entièrement dépouillé de tout élément superficiel, In Memoriam dit au revoir autant qu'il tente raconter la souffrance ressentie à voir quelqu'un partir trop tôt. 

 

photo, Luke PerryAdieu Luke Perry 

 

Dès le départ, cet épisode a été conçu par le showrunner Roberto Aguirre-Sacasa comme une parenthèse. Alors que Luke Perry est décédé en fin de saison dernière, la production avait décidé d'attendre avant de rendre un hommage digne de ce nom à l'acteur et à son personnage. Avec une saison aussi dense que celle de la cuvée de 2018-2019, l'équipe ne pouvait se permettre de surcharger encore plus le récit et d'y insérer une nouvelle mort sans amoindrir la réalité. 

En se laissant le temps de la réflexion et la possibilité de trouver une fin grave, simple et respectueuse à un personnage très apprécié des fans, Riverdale a dit au revoir à Luke Perry avec une émouvante bienveillance. L'apparition de Shannen Doherty, comme si l'éternelle Brenda de Beverly Hills venait dire au revoir à son amour de jeunesse, est poignante... Finalement la sagesse, l'empathie et l'enthousiasme du personnage de Luke Perry imprègnent l'épisode en toute simplicité.   

 

photo, Shannen Doherty, K.J. ApaDernier hommage sur le bord de la route

 

... AUX MONTAGNES DE TWIN PEAKS 

Jusque dans la raison de la mort de Fred Andrews, l'épisode marche dans le bon sens et fait d'In Memoriam une révérence nostalgique. Comme l'avait fait Buffy contre les vampires dans l'épisode Orphelines (la mère de Buffy et Dawn mourant d'une rupture d'anévrisme), Riverdale décroche la fin de Fred d'une intrigue plus globale.

Renversé par une voiture alors qu'il aidait une automobiliste en panne sur le bas-côté (campée par Shannen Doherty), sa mort est aussi abrupte pour Archi qu'elle a dû l'être pour les proches de l'acteur. La série de Roberto Aguirre-Sacasa n'a pas le génie et la minutie morbide que ceux de Joss Whedon quand il s'agit de décrire les premières heures de deuil et le sentiment de confusion qui l'accompagne, mais visuellement, elle opère plus ou moins de la même façon (déshabillant régulièrement l'image de toute ambiance sonore, étirant les plans...). 

Une entrée en matière assez lente qui cèdera vite sa place à l'action, seule façon pour Archi de sécher ses larmes. L'identité de la série reprend donc ses droits sur le drame. En effet, réveillé par un cauchemar et ne supportant pas que le corps de son père soit seul dans une ville étrangère pendant encore plusieurs jours (il ne peut être rapatrié à Riverdale avant le 5 juillet, le 4 étant férié), le héros de la série décide d'aller le chercher au beau milieu de la nuit. 

 

photo, K.J. Apa, Molly RingwaldOn verra donc plus la mère d'Archi dans cette saison 

 

Cet épisode, centré autour du deuil et de l'acceptation de la mort, sera sans doute un épisode charnière dans la vie d'Archi et de ses amis. S'il ne dit rien de la suite des évènements, il donne quand même une ou deux pistes de réflexion. D'abord, et évidemment, pour le héros puisque cette catastrophe influencera certainement sa décision d'ouvrir un centre communautaire et son envie d'enfiler un masque pour faire justice lui-même, mais aussi, et étonnamment pour Cheryl Blossom (Madelaine Petsch).

Avec le mystérieux meurtre de son jumeau Jason (ressemblant à celui de Laura Palmer dans Twin Peaks), la jeune privilégiée de Riverdale était au centre de la première saison, mais a malheureusement été sacrifiée par la suite (entre autres à cause de son caractère colérique et capricieux). Ce qui semblait être un deuil pathologique mal exploité pourrait devenir intéressant et opérer une percée dans la folie (c'est en pleine conversation avec le cadavre de son frère qu'on retrouve la jeune fille en début d'épisode).

Témoignages, discours et volonté d'agir se partagent l'écran pour dire un dernier au revoir à Luke Perry, un des personnages préférés du public dans In Memoriam. Difficile de prendre la température de la quatrième saison de Riverdale avec un tel épisode. Sa volonté de bien faire et sa bienveillance prennent le contre-pied des travers visibles et déjà connus de la série (quasi-absence des personnages secondaires, épisode trop dense.)

Riverdale est diffusée chaque semaine sur Netflix depuis le 10 octobre.

 

photo

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Jomini
11/10/2019 à 21:21

S'ils voulaient vraiment bien faire, ils arrêteraient de faire des épisodes musicaux qui sont vraiment un supplice pour les oreilles... et ils engageraient un vrai showrunner

votre commentaire