Game of thrones Saison 6 épisode 2 : vie et mort au royaume du cliffhanger

Jacques-Henry Poucave | 2 mai 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
10
episode 2

Voilà un nouvel épisode de Game of Thrones saison 6, qui confirme la bonne tenue de cette reprise, plus dense et rythmée que la saison précédente. Attention, voici la critique avec SPOILERS.

 

Nettoyage par le vide

Souffrant depuis au moins deux saisons de sa surabondance d’intrigues et de personnages, le show de HBO affichait un rythme vacillant et pas toujours satisfaisant. On se réjouit donc de voir les scénaristes clore ici un certains nombres d’arcs et faire avancer efficacement leur récit.

C’est dans le Nord que le coup d’accélérateur se fait le plus sentir, notamment du côté de la famille Bolton, où les additions de fin de repas risquent d’être moins salées, mais les frais de teinturiers un peu plus importants que d’habitude.

Alors que Ramsay Bolton explique à son paternel sa stratégie militaire, clairement tête brûlée et dominatrice, son aîné apprend avec délice qu’il a – enfin – donné le jour à un héritier mâle. Il n’en faudra pas plus à son bâtard récemment reconnu pour le poignarder, avec un sang-froid plutôt terrifiant. Une scène importante, véritable tournant pour le personnage. Car si nous connaissions de longue date sa cruauté et son amour de la violence, Ramsay demeurait en tout point soumis à son père, qu’il semblait admirer franchement.

episode 2

Mais la naissance d’un possible concurrent au trône du Nord aura eu raison de son amour filial. On se dit que le personnage signe ici symboliquement son arrêt de mort, et que sans son père pour le « tenir » et veiller à la modération de sa politique, ce chien fou assoiffé de sang aura tôt fait de courir à sa propre perte.

Si on s'enthousiasme de le voir prendre le pouvoir en sa maison, on est très sceptique sur la séquence introduisant le massacre de sa belle-mère et de son nouveau-né. Aucun enjeu scénaristique de côté-là, il est clair qu’il s’apprête à les exécuter sitôt son paternel assassiné. Game of Thrones nous rappelle donc une nouvelle fois que la série est capable de tomber régulièrement dans les affres du sensationnalisme le plus facile, au détriment de la finesse de ses protagonistes.

Du côté des Greyjoy, le vieillissant Balon est tué par son frangin Euron, nouveau venu dans la série. Une arrivée pour le moins charismatique et classieuse, qui pourrait aussi bien précipiter les affrontements à venir entre les Fer-Nés et les troupes Bolton qu’ouvrir un chapitre sanglant au sein du clan Greyjoy.

Et quand on connaît le traitement fabuleux de cette famille que nous ont offert les textes de George R.R. Martin, on ne peut que se réjouir de voir la série de HBO leur accorder enfin la place qu’ils méritent.

 

episode 1

Attendrir la viande

On ne peut pas dire que toutes les intrigues connaissent autant de rebondissements. Ainsi, du côté de Port Réal, on s’ennuie poliment, malgré la présence délicieusement Z de notre gros garde zombie purulent géant, qui nous offre encore une mise à mort bien salissante, tout ce petit monde continue de se regarder dans le blanc des yeux sans beaucoup évoluer.

Les prêtres clodos jouent les prolongations, tandis que Jaime se tripote la dague. Mais on va attendre encore un peu pour le gros combat capable de dégénérer en guerre civile.

episode 2

Quant à ce fameux Bran, qu’on attendait de retrouver après plus d’une saison d’absence, son retour est plus que timide. Tout au plus a-t-on droit à une de ses visions, très sympathiques mais pas du genre à faire avancer le schmilblick. Alors qu’il est guidé par le Corbeau à Trois Yeux dans une représentation du passé, il voit son père tout jeune, une cousine dont il ne connaît pas grand-chose (ça sent la fornication dans le foin ma bonne dame) et surtout apprend que Hodor pouvait jadis parler et interagir plus facilement avec ses semblables.

 

Jon Snows in April

La mort de Jon Snow fut un cliffhanger à l’image des deux précédentes saisons de Game of Thrones : bourrin, un tantinet grossier et à l’issue évidente à 3 000 km. Pour des raisons de structure et de narration claires comme de l’eau de roche, il semblait obligatoire que le personnage ressuscite. HBO n’ayant pas franchement cherché à dissimuler la présence de son interprète sur le plateau, ce qui était de facto un secret de polichinelle est devenu une grosse baudruche.

episode 2

Donc, comme prévu, Jon Snow est de retour, ramené à la vie par Melisandre. Ce n’est aucunement une surprise, mais au moins, les scénaristes auront réglé cette question dès le deuxième épisode, permettant à la série de ne pas s’éterniser sur la question.

On espère désormais que ce « rebondissement » et ce passage dans l’au-delà auront changé le personnage, et que sa candeur  aura été largement gommée par le complot dont il a été victime. Car si on n’a jamais douté du talent de Kit Harington, l’écriture de son personnage, sorte de double tête à claque de Daenerys, a été source de bien des souffrances.

 

Baby light my dragons

Enfin, on se réjouit de voir Tyrion, lors d’une séquence assez forte (quoique dénuée de surprises) prendre la main et libérer les Dragons enchaînés dans les fondations de la pyramide de Meereen. Un choix qui pourrait lui conférer un grand pouvoir, ou accélérer les recherches de la Reine, toujours en goguette chez les fans d’équitation bio.

Bref, Game of Thrones est encore loin d’avoir retrouvé totalement sa superbe, mais renoue enfin avec un réel souci d’efficacité, qui augure du meilleur.

episode 2

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Game of sh**t
04/05/2016 à 19:08

Justement, je ne perds pas mon temps a regarder. Mais quand j'entends tout le monde dire : GoT c'est la meilleure série au monde toutes les autres séries c'est nul oui bah non désolé.

Du sexe, et du massacre toutes les 3 secondes ca va 5mn.

Un hype intile pour cette série.

Hasgarn
04/05/2016 à 09:40

@ la Redaction : je ne suis pas d'accord. Le personnage de Lyanna a une importance capitale dans l'intrigue. Elle est introduite dans l'épisode, ça veut dire qu'on va la revoir à travers Bran régulièrement. Et je pense que le personnage de Max Von Sidow n'a pas dévoilé tout son potentiel encore. Pour ceux qui connaisse l'univers de GoT, il est loin d'être anodin. Même Hodor va certainement avoir son importance. Je prends les paris, cet épisode va gagner en intérêt avec la diffusion de la suite.

Quand à Jon, je me demandais quand il allait revenir, pas s'il allait revenir. Et franchement, la fin de l'épisode est médiocre. Ça aurait eu tellement plus de gueule de finir sur Ghost qui redresse la tête, ou même rien et de faire émerger Jon à l'épisode suivant.

Quoi qu'il en soit, c'est un très bon épisode.

chendra
04/05/2016 à 06:41

Vivement que cette merde se termine ! ! ! !

Mais pour quelle raison la regardes-tu alors ?
Décidément tu ferais mieux d'occuper ton temps d'une toute autre façon.

En tout cas si quelqu'un a mieux.que Game of thrones ou Walking dead qu'il le fasse savoir.

salutations les petits poulets

Game of sh*t
03/05/2016 à 18:21

Oui bon ca tue ca ressuscite ca nique ca re tue... Ouais bien inspirée la série quoi...

VIVEMENT QUE CETTE MERDE SE TERMINE !!!!!

popopopopo
02/05/2016 à 21:08

La soeur de Ned Stark c'est la tante de Bran, pas sa cousine, à corrigé siouplé !
On attends encore le meilleur personnage du bouquin : victarion, sorte de Ragnar/Rollo Lothbrok bien badass !!!!!!!!

GRR Nitram
02/05/2016 à 16:00

@ La rédaction,
non on ne s'en cogne pas du tout, cette vision apparaît après un gros plan sur le cadavre de Jon Snow, et elle pourrait alimenter la théorie depuis longtemps énoncée par les fans sur les origines de Jon Snow.
La soeur de Ned Stark est à l'origine de la guerre qui a mené à la mort du Roi fou, et à l'avénement des Barathéons. Par contre, on s'en cogne un peu qu'Honore ait su parlé en principe, la série nous y a intéressé, et donc ça peut créer une petite étincelle, mais si on prête attention aux détails de cette histoire, Lyana est très importante.

Carolin
02/05/2016 à 14:54

Amante, et non femme puisque promise de robert baratheon, et c'est ned et benjen qui s’entraîne, non brandon.

Jeanne
02/05/2016 à 14:27

"Jamais douté du talent de Kit Harington" ? Pour moi, c'est un des pires acteurs de la série... Enfin, il a été détrôné par les filles de Dorne, mais je dirais qu'i arrive juste après...

Simon Riaux - Rédaction
02/05/2016 à 12:50

C'était surtout une tentative de ce bon Jacques-Henry Poucave pour nous dire que pour le moment, on s'en cogne un peu. On lui transmet que c'est pas super clair.

Boo
02/05/2016 à 12:48

"il voit son père tout jeune, une cousine dont il ne connaît pas grand-chose" => soit j'ai raté un passage soit il y a méprise de votre part. Si c'est de la fille à cheval que vous parlez, c'est Lyanna, la sœur de Ned et femme de Raegar (et potentiellement vraie mère de Jon Snow).

votre commentaire