Hawkeye saison 1 épisode 3 : dialogue de sourds chez Marvel

Arnold Petit | 1 décembre 2021 - MAJ : 01/12/2021 18:01
122
Affiche

Après un début peu convaincant (voire assez décevant compte tenu de la qualité du comics dont la série s'inspire), Hawkeye est de retour pour un nouvel épisode sur Disney+ et la série Marvel sur le duo formé par Clint Barton et Kate Bishop est toujours aussi plaisante que frustrante, mais s'améliore. Un peu.

 

Hawkeye : photoOk, ça sent pas bon

 

DES MAUX QUI RÉSONNENT

Rapidement réunis grâce aux facilités du scénario, Clint Barton (Jeremy Renner) et Kate Bishop (Hailee Steinfeld) étaient tous les deux capturés par la Mafia en Survêt' à la fin du deuxième épisode, qui se terminait sur la première apparition de Maya Lopez, alias Écho. De la même manière qu'avec la jeune héroïne qui accompagne l'archer des Avengers, la série présente donc ce nouveau personnage avec une introduction située dans le passé, en 2007, sous forme d'origin story, permettant ainsi de comprendre comment ses handicaps et les événements du MCU ont affecté et défini sa vie.

Et comme les premières minutes de Black Widow ou le passage consacré à l'enfance de Kate au début du premier épisode de Hawkeye, la simplicité de la scène la rend aussi crédible que touchante et les échanges entre la jeune Maya et son père renferment une émotion et une tendresse sincères (Zahn McClarnon confirme au passage qu'il est un acteur formidable, même en deux minutes de temps d'écran).

Au-delà de traiter de la surdité et de sensibiliser le public sur le sujet après Makkari dans Les Éternels, ce prologue sur Écho - et le troisième épisode en général - est aussi un bon moyen pour Marvel de préparer son spin-off (qui sera également sur Disney+), mais surtout de faire apparaître furtivement un mystérieux Oncle qui pourrait bien être ce méchant de Daredevil dont tout le monde réclame et attend le retour (et qui est lié à Écho dans les comics).

 

Hawkeye : photo, Alaqua CoxAussi forte que futée

 

Dès que la série retourne dans le présent et poursuit son intrigue (dé)cousue de fils blancs, tous les défauts inhérents aux productions de Marvel Studios ressurgissent aussitôt. Malgré un débat en langue des signes autour des prothèses auditives et un Jeremy Renner moins désagréable que d'habitude, le scénario reste quand même assez désespérant. En quelques minutes à peine, les membres de la Mafia en Survêt prouvent définitivement qu'ils ne sont que des abrutis insupportables et que l'humour ne sera jamais un des points forts du MCU.

Après deux épisodes, la série se rappelle soudainement qu'elle a choisi de rendre Clint à moitié sourd et décide enfin de l'exploiter. Simplement armé de son arc et ses flèches, le héros montre pourquoi il est un membre des Avengers en se débarrassant des mafieux et de leur cheffe dans un affrontement plutôt sympathique en dehors des ralentis et des poses exagérées.

Privé de son appareil auditif, traqué par Écho et les gangsters, l'archer se retrouve alors obligé d'apprendre à vivre avec son handicap et de compter sur sa jeune partenaire, avec qui il commence à véritablement former un duo dans ce troisième épisode.

 

Hawkeye : photoAussi bête que constipé


DYNAMIC DUO

Comme l'avaient déjà montré des extraits présents dans la bande-annonce, Hawkeye continue de puiser son inspiration dans les pages du comics de Matt Fraction et David Aja en adaptant la fameuse course-poursuite du numéro 3 avec les flèches spéciales. La série essaie de se montrer à la hauteur et fait preuve d'ambition, d'abord avec un plan-séquence à 360 degrés à l'intérieur de la voiture, qui évoque évidemment Les Fils de l'Homme, puis avec des effets variés à chaque flèche (la flèche-mastic, la flèche explosive, la flèche-acide ou la flèche Pym, entre autres). Seulement, n'est pas Alfonso Cuarón qui veut.

 

Hawkeye : photo, Hailee SteinfeldQuand Kate découvre les flèches spéciales

 

Même si la scène est assurément plus impressionnante que les autres scènes d'action de la série et que Bert & Bertie sont plus doués que Rhys Thomas derrière la caméra, toute l'inventivité de David Aja dans le rythme, la composition et le découpage a été perdue (en même temps que la flèche-boomerang) alors qu'elle aurait pu se retrouver à l'écran grâce à la mise en scène et au montage.

Au lieu de ça, la séquence ressemble à une poursuite basique et ne repose que sur de la tôle froissée, des incrustations et des effets spéciaux approximatifs. La tension est quasiment inexistante et le fait que Kate fasse littéralement exploser un type à bord de sa camionnette ne pose visiblement aucun problème ou n'amène aucun cas de conscience puisque la série passe directement à autre chose.

 

Hawkeye : photo"Vise bien le réservoir surtout"

 

En revanche, une fois que Hawkeye range son arc, ses flèches et son CGI pour se poser avec ses deux personnages, la série réussit enfin à trouver son rythme et développer la relation entre Clint et Kate. Et contrairement au deuxième épisode, qui cherchait absolument à les lier avec des dialogues gênants, le coup de téléphone du fils de Clint ou la scène dans le café avec un simple champ-contrechamp amènent une réelle empathie pour les deux personnages et une tendre complicité entre eux.

À la gentillesse et l'excitation de Kate s'opposent la culpabilité et l'air renfrogné de Clint. Entre deux références au MCU et aux comics, la dynamique entre les deux personnages commence à prendre la forme d'un rapport entre un maître et son élève (ou d'un héros avec sa plus grande fan, pour l'instant). Toujours aussi attachante, Hailee Steinfeld continue de porter la série et Jeremy Renner, tandis que le chien continue d'être un accessoire adorable dès que la caméra se pose sur lui.

 

Hawkeye : photoUne fine équipe

 

Après deux épisodes moyens, Hawkeye prend enfin le temps de s'intéresser à son duo et de définir leur relation, mais finit par oublier le reste, faute de temps. L'intrigue autour de Jack Duquesne et d'Eleanor Bishop disparaît totalement et ne réapparaît qu'à la toute fin, sous la forme d'un cliffhanger qui n'en est pas vraiment un pour ceux qui connaissent le passé de Hawkeye dans les comics.

Tout n'est pas encore au point, mais ce troisième épisode est définitivement mieux que les précédents et représente une lueur d'espoir, même s'il va être compliqué pour la série d'achever tout ce qu'elle a lancé en trois épisodes, encore plus si le tonton d'Écho doit arriver.

Hawkeye est disponible sur Disney+, un épisode est diffusé chaque mercredi depuis le 24 novembre 2021

 

Hawkeye : Affiche officielle

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Kemui
03/12/2021 à 13:43

Alors je suis choqué par la violence des propos de l’auteur de cet article. On voit bien qu’il ne supporte pas le MCU et ne fait preuve quasiment jamais d’objectivité sur son analyse. On a le droit de ne pas aimer cette série mais on est pas obligé d’en dégoûter les autres.
Pour ma part j’ai passé un très bon moment au travers des trois premiers épisodes et j’ai hâte de voir la suite. J’ai l’impression de voir les mêmes commentaires haineux que sur les réseaux sociaux.
N’en déplaisent à certains, si le MCU a autant de succès c’est qu’il y a des gens à qui cela plait dont je fais partie. Vu le choix de séries, films et autres, on ne va pas s’en plaindre.

.
03/12/2021 à 12:26

.

orf
02/12/2021 à 15:13

J'ai été censuré et je ne vois pas en quoi mon commentaire ne respectait pas la loi. J'ai dénoncé quelque chose qui est de plus en plus récurrent dans les films et séries actuels. Vous pouvez ne pas être d'accord avec mon avis mais si vous le censurez alors ne dites pas que toutes les opinions sont les bienvenues.

Simon Riaux - Rédaction
02/12/2021 à 14:42

@orf

Vous pouvez difficilement être censuré sur EL, puisque c'est le mode d'expression de ses rédacteurs. Lesquels, à ma connaissance ne se plaignent pas de souffrir de censure.

La section commentaire est ouverte, toutes les opinions y sont les bienvenues, tant qu'elles sont exprimées avec un minimum de respect, de calme, de bienveillance et dans le cadre... bah de la loi, pour commencer.

orf
02/12/2021 à 14:32

merci pour la censure. Visiblement on n'a pas le droit de donner son avis ici.

Arsh
02/12/2021 à 09:50

@Fatah
Non elle fait référence au premier costume de Hawkeye dans les comics.

Fatah
01/12/2021 à 23:05

Lorsque Kate explique à Clint ses idées pour son costume, elle fait une référence à un personnage dc comics.
Chose amusante, l'épisode 3 de la saison 8 de the flash, diffusé mardi soir aux usa, fait également référence à l'univers Marvel.
^^

votre commentaire