Désenchantée Saison 1 - Partie 2 : critique d'une série qui porte bien son nom

Christophe Foltzer | 24 septembre 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 24 septembre 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Déjà, mettons les choses au clair : les nouveaux épisodes de Désenchantée qui viennent d'arriver sur Netflix ne constituent en rien la saison 2 de la nouvelle série de Matt Groening, mais plutôt la seconde partie de la saison 1. Oui, ça fait un peu tour de passe-passe mais c'est comme ça.

CRISE DE FOI

La première partie de Désenchantée, l'année dernière, nous avait laissés dans un état plus que perplexe : pas franchement convaincus par ce que nous venions de voir, on restait néanmoins sur un cliffhanger assez prenant qui laissait augurer du meilleur. Entre-temps, on a pu comprendre que la série était très populaire auprès du public, ce qui nous laissait encore plus dans l'interrogation concernant notre avis bien tiède.

Nous serions-nous trompés ? Étions-nous passés à côté d'une série géniale ? Il fallait bien d'autres épisodes pour le savoir.

 

photo DésenchantéeUne série qui se cherche

 

Un an plus tard, donc, Désenchantée est de retour pour 10 nouveaux épisodes qui viennent compléter la première saison alors même qu'une seconde est déjà commandée par Netflix. Dix épisodes pour vraiment nous présenter le Royaume de Dreamland et nous raconter une vraie histoire. Dix épisodes pour nous prouver que cette série est un véritable bijou.

Ne faisons pas durer le suspense inutilement, ce n'est pas le cas à nos yeux. Si cette seconde moitié part sur d'excellentes bases avec la prise de conscience de Beane sur la nature réelle de sa mère Dragmar, la volonté d'aller en Enfer pour sauver Elfo et la nécessité de sauver Dreamland, la série retombe très rapidement dans les fâcheux travers que nous lui avions déjà reprochés il y a un an.

 

photo DésenchantéeUn roi un peu à la ramasse

 

ET BIS REPETITA

Certes, les personnages connaissent un gros développement pour certains, les enjeux bougent considérablement, mais cela ne concerne que les premiers et les derniers épisodes. Au milieu, la série retrouve son immobilisme. Il est fort dommage de constater que les pistes les plus passionnantes de l'histoire (le passage en Enfer, le monde steampunk) ne sont jamais abordées en profondeur, ne sont que survolées, alors qu'elles auraient mérité plusieurs épisodes pour vraiment en profiter.

On pourrait se dire que cette rapidité de traitement n'est là que parce que le scénario est extrêmement dense alors qu'en fait pas du tout. La série égraine quelques indices sur un prétendu mystère, qu'elle traite durant un épisode avant de le laisser en plan jusque dans les ultimes secondes de la saison avec un amateurisme assez effarant. Comme si cette ligne narrative n'intéressait pas les scénaristes au fond.

 

photo DésenchantéeComment souvent, l'enfer est pavé de bonnes intentions

 

Et c'est bien ce que l'on peut reprocher à Désenchantée, ce manque de rigueur, ce manque d'ambition et ce désintérêt total pour les grands moments qu'il convoque. Ou alors, il y avait trop d'épisodes et il fallait bien les combler. Oui, l'univers de Dreamland bouge, mais tout cela parait bien inconséquent lorsque Luci et Elfo se voient relégués au second plan avec plus grand-chose à faire au bout de trois épisodes.

Plus grave, l'humour incisif et cruel typique de Matt Groening qui semble ici tourner en boucle et perdre totalement de sa substance. Il n'est plus lié naturellement à la dramaturgie, mais coupe l'action brutalement pour exister, ce qui en flingue complètement le rythme. Quand, en plus, il n'est plus vraiment ciblé sur nos travers actuels, on se demande bien à quoi il peut encore servir dans ces conditions. Heureusement, quelques passages imparables font réellement mouche et rehaussent le niveau, même si, dans leur grande majorité ils ne sont que des clins d'oeil savoureux aux Simpson et à Futurama.

 

photo DésenchantéeRetrouver le feu sacré ?

 

HAPPILY EVER AFTER ?

Si une ambiance de fin de règne imprègne cette nouvelle fournée d'épisodes, il ne faudrait pas tout voir en noir puisque Désenchantée révèle quand même de bons moments et de beaux dialogues. Le personnage de Beane est toujours surprenant et plus profond qu'il n'y parait, tout autant que les concepts alléchants qui ne sont, malheureusement, jamais totalement exploités.

Il y a énormément de choses à faire dans cet univers et c'est rageant de constater qu'il n'a pas encore pris son destin en main, qu'il traine la patte pour essayer de contenter tout le monde, emprisonné dans une économie de moyens évidente (décors basiques et sans reliefs, modèles 3D limites à certains moments) tout autant qu'il peine à trouver son tempo et à insuffler du rythme dans ses histoires.

En fait, on se retrouve exactement dans la même position que l'année dernière, et ce n'est pas la sensation la plus agréable qui soit.

 

Affiche

Résumé

Encéphalogramme plat pour cette seconde partie de première saison. Désenchantée peine à exister et à passionner en dépit de quelques belles tentatives malheureusement survolées, de concepts et personnages passionnants. Cette série manque cruellement de personnalité.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Tintin
21/08/2020 à 21:46

Et si toutes ces personnes qui critiquent, commençaient a créer quelque chose.
Vous verrez que créer est beaucoup plus dur que de critiquer.
Cette série est un joyau comme Futurama ou Les Simpsons.
C est sur que dans un canapé ou derrière un clavier, tout est plus facile.

G.J
12/11/2019 à 08:16

Ce qui me plaît le plus dans cette série, c’est le générique de fin.. ( voix insupportable, autant en VO qu’en v.francaise ) je dois avouer être un peu déçu par rapport à ce que nous avions l’habitude de voir de Matt Groening. L’histoire est bâclée, mais bon j’y tenais pas vraiment compte vu que dans certaines séries ( Rick & Morty, PAS de Matt Groening ) il y avait du bon dans le n’importe quoi. Mais là.. personnellement, ça n’engage que moi, en tant que grand fan des Simpson et de Futurama. J’ai pas vraiment retrouvé le grain de folie artistique de Matt Groening. Juste une suite d’idée farfelue qui ne vont pas toujours ensemble.. du coup, j’ai pas aimé du tout. Mais je comprends que ça puisse plaire ! Encore une fois, ça n’engage que moi ! ABE (;

Dracaena Draco
19/10/2019 à 20:56

C'est du caviar pour des cochons ! Personnellement j'aime les détails et l'histoire est bien cousue. La prise de risque est calculée. Bref, j'avais peur d'un "Futurama" dans le passé et je suis agréablement surpris. PS: une théorie dit que "Désenchantée" se passe pendant "Futurama" même timeline ! La destruction de New-York par les ET... Et après... Réponse plus tard dans la série ;-)

Ellioft
26/09/2019 à 12:29

Je trouve que cette série c'est la déception. La première partie de la saison 1 était laborieuse, les personnages peu attachants,certains assez insuportables (le roi en particulier). Malgré une direction artistique soignée et quelques rares gags faisant mouche. La série manque de fantaisie.

Quel dommage car une nouvelle série de Matt Groening avait du potentiel. Mais l'homme seul ne fait pas la série si les scénaristes ne suivent pas.

Quel dommage de ne pas voir l'équipe d'Ecran Large parler du reboot de La Bande à Picsou qui en une quarantaine d'épisodes à pu proposer beaucoup de choses intéressantes et prendre des prises de risques.

Fa Ma
25/09/2019 à 18:02

Vraiment bravo pour cette série. J'ai été impatient de revoir la suite.
J'ai beaucoup apprécié.

Merdeuse
25/09/2019 à 00:59

Tirés bien dommage que la 2ème saison ne soit qu'en vostfr

Dead x
24/09/2019 à 22:55

Je trouve cette série super, pour ma part. Le fait que ce soit pas une 2eme saison s'explique part le Budget donner par Netflix, il paie 10 épisode (comme pour paradise police) puis voi si sa marche pour payer le reste. Et là il finisse juste la saison en cour. Donc la prochaine saison sera entière (normalement) et pour le reste la série change de l'ordinaire et surtout veux ce donner un autre genre que les Simpson (tout en gardant ces influence) c'est vrai qu'il pourrait pousser plus certaines parties (steampunk) mais dans l'ensemble, humour, graphisme, histoire je n'est rien a dire et si netflix c'est que je ne suis pas seul! En attendant la suite avec impassiance !

Ed9
24/09/2019 à 20:55

Plutôt d’un avis contraire. Belle esthétique, l’épisode la princesse électrique est surtout incroyable. La série prend une tournure plus intéressante. Si c’est trop lent tant pis pour ceux qui décrochent. Il faut de tout pour tous. Prendre son temps c’est bien aussi !

Geno Minome
24/09/2019 à 17:18

La réalisation impeccable et les effets époustouflants 2d/3d sont un régal pour les yeux. Aussi j'aime la trame lente et les gags téléphonés mais toujours efficaces.
Je ne trouve pas d'équivalence dans l'animation du point de vue esthétique.

captp
24/09/2019 à 16:26

je partage hélas votre sentiment ... je me console en me disant que le tout début des Simpson ramait un peu avant de se trouver mais j'y crois pas trop.

Plus
votre commentaire