Star Wars : Lucasfilm ne s'arrête plus, et annonce un jeu en monde ouvert par Ubisoft

Antoine Desrues | 13 janvier 2021 - MAJ : 13/01/2021 18:21
Antoine Desrues | 13 janvier 2021 - MAJ : 13/01/2021 18:21

Après l’annonce d’un jeu Indiana Jones, Ubisoft va faire un jeu Star Wars. La preuve de l’expansion rapide de Lucasfilm Games ?

Avec Disney, pas le temps de se reposer ! La multinationale a annoncé la création de l’entité Lucasfilm Games, permettant à sa marque de regrouper sous un même label les jeux vidéo liés à ses propriétés intellectuelles. Et alors que le public aurait pu s’attendre à un nouveau jeu dans l’univers de Star Wars, l’éditeur Bethesda a créé la surprise en annonçant le développement d’un titre autour d’Indiana Jones.

Pour autant, les nouvelles ne se sont pas arrêtées en si bon chemin, puisque dans la foulée, Ubisoft a affirmé plancher sur un projet pour Lucasfilm Games, cette fois dans une galaxie lointaine, très lointaine. D’après Wired, il s’agirait d’un jeu en monde ouvert, développé par le studio suédois Ubisoft Massive, notamment responsable de The Division. Peu d’informations ont été précisées, si ce n’est que le jeu devrait tourner sur le moteur de Massive, le Snowdrop Engine, et que Julian Gerighty, réalisateur de The Division 2 et de The Crew, occuperait le poste de directeur créatif.

 

photo"Toc toc, on est de retour !"

 

Avec cette deuxième annonce, Lucasfilm a créé un sacré séisme dans l’industrie, en ouvrant comme jamais auparavant les portes de ses franchises. Pour rappel, le rachat de la firme par Disney en 2012 a engendré la fermeture du studio LucasArts, créateur de point and click mythiques et de jeux Star Wars adulés. En 2013, la marque a signé un accord d’exclusivité avec Electronic Arts pendant dix ans. C’est d’ailleurs pour cette raison que ces nouveaux projets se sont révélés surprenants, car il semblerait que Lucasfilm a revu ce contrat pour changer de direction plus tôt que prévu.

Après tout, Electronic Arts est une société dont la soif de profits a pu porter préjudice à un paquet de leurs productions. Non seulement Star Wars a connu un nombre de jeux limité dans les années 2010, mais ceux-ci ont également reçu une réception tiède, voire catastrophique dans certains cas. Cependant, l’éditeur devrait rester aux commandes de certains AAA de Lucasfilm, comme l’a affirmé Sean Shoptaw, senior vice-président de la branche "Global Games and Interactive Experiences" chez Disney : "EA a été et continuera d'être un partenaire stratégique important. Mais nous avions l'impression qu'il y avait de la place pour les autres."

Mais plus généralement, on peut voir dans cet aveu d’échec la panique et le manque de réflexion qui ont suivi le rachat de Lucasfilm, et ce dans tous les domaines. Au même titre que les livres, comics et même les films, les jeux vidéo Star Wars ont connu des productions hâtives, désireuses de capitaliser sur la franchise plutôt que de lui construire un avenir solide sur le long terme.

 

photoEt si l'open-world d'Ubisoft s'inspirait d'une certaine série ?

 

Visiblement, la branche de Disney a redressé la barre. Outre les multiples séries Disney+ et un nouveau pan du canon exploré par les romans et les BD, le jeu vidéo devrait connaître lui aussi un certain renouveau, en s’ouvrant à différentes visions : “Si vous regardez le paysage du jeu vidéo, les gens qui les fabriquent représentent une population très diverse à travers le monde”, a expliqué Shoptaw. “Pour capturer ce niveau de qualité qui existe dans le monde et vite le vendre, ce serait un gros défi de le faire en interne”.

Avec de tels propos, il ne faut pas se méprendre sur la logique capitaliste d’une telle démarche. Néanmoins, Lucasfilm semble avoir trouver avec son nouveau label un équilibre pour rendre hommage à la volonté de George Lucas, en faisant de Star Wars un objet culturel accessible à une multitude d’auteurs, et non à une poignée d’élus, comme à l’époque d’Electronic Arts.

Cependant, reste à voir si l’arrivée d’Ubisoft dans l’équation ne va pas réitérer les problèmes du passé. L’éditeur est lui aussi connu pour ses licences sucées jusqu’à la moelle, et souffrant régulièrement d’un gameplay aussi perfectible que peu renouvelé. Si leur projet n’est qu'une énième TPS fade agrémentée d’un look Star Wars, pas sûr que Lucasfilm Games retrouve le prestige de son modèle LucasArts.

 

photo#BringBackKOTOR

 

Pour conclure sur une note un peu plus positive, on constatera quand même que Disney semble s’ouvrir à des idées novatrices autour de Star Wars. Le vice-président de Lucasfilm en matière de contenus et de stratégie, James Waugh, a confirmé à Wired que le canon très rigide de la saga n’aurait pas à être obligatoirement intégré à ces nouveaux récits :

“Je crois que les gens se concentrent parfois un peu trop sur l’idée que ‘Oh, alors ça doit être connecté au reste’, et ce n’est pas toujours ce que l’on dit. Cela arrivera si c’est bon pour l’histoire”.

Le représentant de Lucasfilm en a d’ailleurs profité pour revenir un peu plus précisément sur le jeu Indiana Jones de Bethesda. En effet, le titre a été pris en charge par Todd Howard, le réalisateur de Skyrim et de Fallout 3 et 4 (ainsi que de l’horrible Fallout 76) :

“Ce qui a été le plus inspirant avec le jeu Indy, c’est qu’il s’agit d’un projet passionné pour Todd. Il est arrivé avec un point de vue et une histoire en laquelle il croit beaucoup”.

Lucasfilm est donc bien parti pour remonter la pente avec panache. En attendant, on vous renvoie à notre dossier sur les meilleurs jeux de la période LucasArts.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Gipsy-Danger
15/01/2021 à 12:03

Ca sera eventuellement un star wars à la sauce "The Division"
Dans ce cas je signe de suite. Massive à une direction artistique excellente et leurs jeux sont loin d'etre de la bousasse

Morcar
14/01/2021 à 11:08

A l'époque de l'épisode 7, bien qu'ayant trouvé le film manquant de surprise, je l'avais apprécié et j'avais envie de découvrir la suite. J'ai été déçu par le 8, moins par le 9, mais j'ai apprécié malgré tout cette trilogie.
Tout au long de cette trilogie, je ne comprenais pas vraiment ceux qui disaient n'en avoir plus rien à faire de la franchise (je n'ai jamais été un fan absolu, juste un amateur de Star Wars), mais aujourd'hui j'ai rejoint ce "camp". The Mandalorian m'a ennuyé à tel point que j'ai arrêté au 3è épisode.
Et aujourd'hui, je n'en ai rien à faire de tous ces projets annoncés, y compris ce projet de jeu-vidéo. Le seul projet qui pourrait m'attirer serait un KOTOR 3. Je n'ai même pas joué à tous les derniers jeux Star Wars qui sont sortis.

@Woof, personnellement je me moque de savoir qu'un jeu est devenu bon deux ans après. Il doit être bon à sa sortie, sinon je passe à autre chose. Marre des jeux qui sortent pas finis. Quelle plaie ces consoles connectées !

Carlito B.
13/01/2021 à 21:08

@ Castor
+10000 !
Quel put..n de film, Sorcerer, un film culte méconnu. A quand d'ailleurs une réédition des autres films du grand Billy, du genre Cruising ou Le sang du chatiment (avec les 2 versions) ?

Castor
13/01/2021 à 19:41

Si seulement le premier Star Wars avait fait un bide à l'époque on aurai pas à subir cette franchise pour gogo ! Vive le convoi de la peur ça c'est du vrai cinoche les geeks

Woof
13/01/2021 à 18:55

SW à la sauce Assassin's Creed ? Meh.

(Sinon Fallout 76 s'est bien amélioré, mais les sites de jv ne perdront pas de temps à le tester 2 ans après sa sortie)

votre commentaire