Les suites d'Avatar commenceront enfin leur tournage la semaine prochaine

Christophe Foltzer | 21 septembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 21 septembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Il aura donc fallu 8 ans, pas mal de faux départs et beaucoup de déclarations enflammées mais l'essentiel est là, enfin : les suites d'Avatar sont sur le point de commencer leur tournage marathon. Et ça va être quelque chose.

Ah ça, il nous aura fait courir le James Cameron avec son univers Avatar. Remarquez, c'est là qu'on voit qu'il tient une place particulière dans l'industrie et chez les fans parce que n'importe quel autre réalisateur aurait agi de la même manière, on l'aurait dézingué sans autre forme de procès. Mais avec J.C., ça va, c'est cool, parce qu'on sait que l'attente vaut toujours la peine. Et là, il ne se fiche clairement pas de nous puisqu'il n'y a pas moins de 4 suites d'Avatar dans les starting-blocks, leurs sorties s'étalant du 16 décembre 2020 au 17 décembre 2025. Ouais, on va en bouffer du Na'Vi.

 

James Cameron

 

Après énormément de retards, de faux départs et de fausses joies en tout genre, le moment est enfin venu pour la franchise Avatar de retrouver le chemin des plateaux puisque le tournage de ce gros défi commencera officiellement le 25 septembre prochain. L'annonce a été faite par James Cameron lui-même il y a quelques jours lors d'une projection spéciale de Terminator 2 3D, confirmant ainsi que toute cette attente n'avait pas été vaine.

Après, il semble évident que les 4 films seront tournés d'un coup, laissant ensuite le champ libre à une post-production que l'on imagine sans peine titanesque même si on imagine que tout ce beau monde est plutôt bien entrainé après tant d'années passées à la préparation de ces films. Ne reste donc plus qu'à croiser les doigts pour que James Cameron se surpasse, nous donne le meilleur de lui-même et nous scotche à nouveau à notre fauteuil comme il y a déjà 8 ans.

En tout cas, nous on y croit à mort.

 

James Cameron

Tout savoir sur Avatar 2

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Natla
22/09/2017 à 12:53

@bof

Ok, soit. Donc la "tendance" est que Skyfall, Fury Road, Gravity, Inception, Interstellar sont de grands films alors. Ce n'est pas mon avis : c'est ce qui ressort de l'engouement du public, de la critique. Ce qui fait de la décennie 2010-2020 (non achevée donc : on verra en plus un constat à peu près pertinent en 2021), une décennie solide.

Citer des contre-exemples est un moyen de nuancer des constats un peu manichéen comme "les années 80 c'était bien et les années 2010, beaucoup moins". D'autant que tu étais le premier à être dans les contre-exemples et ressentis personnels en jugeant la moitié de la liste comme peu extraordinaire... parfois contre la "tendance" !

La TV c'est évidemment bien aujourd'hui, mais là encore, j'insiste : y'a plein d'endroits à la TV où cette liberté artistique est un leurre (Netflix vire le showrunner de House of Cards, HBO annule Vinyl, les scénaristes sont poussés à étirer les intrigues pour surfer sur le succès sur toutes les chaînes...), et il existe plein d'endroits dans la prod ciné où y'a de la liberté (y'a qu'à voir Mother!, qu'on aime ou pas ;ou l'émergence et la confirmation de réalisateurs comme Nolan, Villeneuve, Spike Jonze, Jeff Nichols, Wes Anderson, James Gray, NW Refn... plus ou moins à l'intérieur du système, dans la prod ou la distrib).

Mais comme tu dis, débat clos, parce que les réponses viendront dans quelques décennies, et probablement de la bouche d'autres générations qui seront nos équivalents

bof
22/09/2017 à 12:12

@Natla

"De la même manière que certains trouvent Piège de cristal ou Aliens ou Retour vers le futur 2 moyens, décevants et surestimés."

Scoop: je peux même te trouver des gens qui n'aiment pas Le Parrain, Fenêtre sur cour ou Mulholland Drive... :-p

Je te parle de tendances (à la baisse pour le cinéma de divertissement et à la hausse pour les productions télévisées) et tu veux sans cesse me citer des contre-exemples! C'est une vue d'ensemble: globalement (j'insiste), la TV offre aujourd'hui bien plus de liberté artistique que les gros studios hollywoodiens, et ça se ressent dans la qualité de la production.

Bref, le débat n'avance plus beaucoup. Nous verrons dans 10 ou 20 ans si Le Hobbit, Skyfall ou les films Marvel sont montrés dans les écoles de cinéma (pour de bonnes raisons). ;-)

Natla
22/09/2017 à 09:57

@bof

On entre là sur le terrain du sur-subjectif.
De la même manière que certains trouvent Piège de cristal ou Aliens ou Retour vers le futur 2 moyens, décevants et surestimés.
Mais Gravity, Fury Road, Cloud Atlas, Interstellar, Inception, Skyfall, Le Hobbit... on peut parier, mais dans 20 ans ils seront cités parmi des références pour une raison ou une autre. Et encore une fois, si on prend l'accueil de certains de nos films cultes à leur sortie, on voit que c'est très simple d'être réhabilité et "sauvé" par les fans et la critique. Les exemples sont nombreux.

Oui la TV c'est la qualité, mais là encore c'est le discours classique qu'on a tous. N'oublions pas que des Twin Peaks, des Star Trek, des X-Files, des Babylon V, des Doctor Who, des Profit ont existé avant. Et qu'aujourd'hui on a 25 saisons de Grey's Anatomy et des Experts, et des tonnes de produits qui se sont engouffrés dans la consommation de séries du public. Beaucoup de blockbusters (Marvel compris) qui rendent pas toujours facile de trouver les perles, beaucoup de séries qui rendent la recherche de belles oeuvres un peu difficile parfois (quand on voit le raz-de-marée de certains gros trucs, et des séries ignorées malgré leurs qualités) :

Ce n'est pas noir ou blanc, comme tu dis. D'où mon désir de ne pas simplement me contenter de ces idées qu'on a tous sur les années 80, les Marvel (de nombreux films hollywoodiens ont par le passé été traités comme des produits, puis réhabilités et défendus comme de vraies oeuvres par la suite : j'ai cité aucun Marvel dans la liste mais on peut décemment se poser la question pour certains), et essayer de les questionner.

bof
22/09/2017 à 01:49

@Natla

Ta liste des années 2010, je la trouve globalement peu excitante, justement. Les deux derniers Mission Impossible sont certes très sympathiques, tout comme Super 7 ou Seul sur Mars. Cloud Atlas, Gravity, Inception, Millenium, Edge of Tomorrow, Mad Max, Logan et Interstellar (selon les goûts) sont certainement de bons films, mais ont-ils marqué leur époque (ou vont-ils le faire)? Comparés à ton inventaire de 2000-2005 ou au mien (très raccourci) des années 1980, ça fait grise mine, quand même.

Ceux que je n'ai pas cités sont des divertissements tout juste corrects à mes yeux, comme les dernières décennies en ont produit des centaines. Et pour réhabiliter un Fast & Furious, un Snowpiercer, un John Carter ou un Exodus, il faudra beaucoup de bonne volonté! ;-)

Cause ou effet, de nombreux créatifs sont partis vers la télévision, dont les productions ont inversement gagné en qualité depuis une quinzaine d'années.

Bien sûr, tout n'est pas tout blanc ou tout noir... et ce n'est que mon avis.

Kouak
22/09/2017 à 00:00

@Bof
Attention! Le «comportement» actuel de certains réalisateurs, ne remet pas en cause la qualité de leurs oeuvres antérieures...Bien évidemment...On ne peut retirer à Cameron le fait qu'il soit l'instigateur de , ce que l'on peut qualifier, «révolutions» dans le genre blockbuster...
Que se soit l'émergence des images de synthèse, de la 3D et...Des budgets qui explosent. Il faut rendre à James ce qui appartient à Cameron...
Même si aujourd'hui on en bouffe à toutes les sauces à la limite de l'indigestion...Mais ceci n'est pas de sa faute...Le succès engendre le profit et le profit la surenchère...
Ce que je regrette, c'est qu'un réal. de sa pointure tombe lui même dans cette surenchère...Tout comme Ridley Scott qui se croit investi d'une mission divine à propos de la «franchise» Alien...
Désolé mon pote, mais le volet de Jean-Pierre Jeunet vaut à lui seul tes 2 derniers opus qui ne sont que du foutage de gueule à répétition.
Bref, si ce n'est pour le fric, je ne comprend pas la motivation de ces «pointures» à cracher dans la soupe de leurs confrères d'une part et ensuite s'évertuer à nous faire croire qu'ils sont les èlus de la création cinématographique,seuls à pouvoir assurer les suites légitimes de leurs «créations».
En résumé, après 3,4...5 films les mecs osent dire «mes successeurs on fait de la merde»...Trop facile, pour moi...
Pour Avatar , on va dire que c'est son «bébé». Après tout, qu'il le gère de bout en bout est une bonne chose...Mais bon...On verra.
Pour conclure, si je suis cynique avec eux (et non haineux) c'est que ça me gonfle de les voir tomber si bas dans la médiocrité, alors qu'ils ont été au sommet.

PS: Ma 1ère expérience 3D fut à la télé...En 1982...«La dernière séance» émission présentée par Eddy Mitchell...
Le film? «L'étrange créature du lagon noir»...Les anciens, s'il y en a, se souviendrons...

Re PS : Je viens de voir que Arte va diffuser «blade runner» en octobre...
Bon allez...J'ai été assez long comme ça...
@+

Natla
21/09/2017 à 23:24

@bof

Relax, tu me ressortais mes paroles, et expliquait (encore) pourquoi tu prends Marvel en ex. Je te répondais. C'est le propre d'un échange non ?

Pour les suites de Matrix, peu importe : l'idée n'est pas de dire si on aime ou pas, mais d'imaginer (aujourd'hui ou dans 15 ans) la valeur et l'impact de ces films. On pourrait ressortir des critiques presse/public datant de la sortie de certains Alien, Star Wars et autres classiques (parfois des fours en salles) pour voir que le temps les a beaucoup aidés.

Les années 2010 ? Inception, Tron 2, Super 8, des Mission Impossible et Fast & Furious bien défendus, Skyfall, Prometheus, John Carter (qui sera forcément réévalué vu comme il a été détesté), Millenium version Fincher, Le Hobbit, Gravity, Cloud Atlas, Pacific Rim, Lone Ranger, Snowpiercer, Interstellar, Edge of Tomorrow, Exodus, Kingsman, Mad Max : Fury Road, Logan... Sans compter des oeuvres hollywoodiennes qui ne sont pas réellement des blockbusters mais qui devraient/pourraient rester importantes et aimées (Looper, Au coeur de l'océan, Pan, Sicario...)

On peut parfaitement piocher là-dedans quelques films remarquables (selon ses goûts et sa sensibilité : j'ai encore une fois pris large), et la décennie n'est pas terminée. Donc pour moi, vraiment : cette tendance à juger sévèrement son époque, avec la nostalgie d'un avant qui serait mieux (alors que les 80's ont vu leurs montagnes de purges, de suites grasses et de ratages tombés dans l'oubli : il suffit de 15 grands films pour illuminer une décennie), c'est une impression normale de contemporain. Donc ça ne me rend que plus curieux d'entendre ce que diront les générations futures.

Et si je chipotais, je dirais qu'avec inflation, le budget de Blade Runner est plutôt dans les 70-73, et qu'à l'époque un blockbuster comme Superman 2 (sorti l'année d'avant) coûtait quasi le double, et un James Bond Jamais plus jamais une dizaine de millions en plus. Mais on est pas là pour chipoter heureusement ;)

bof
21/09/2017 à 21:51

@Natla

Pour Marvel, j'ai fait mon mea culpa, on ne va pas non plus y passer la nuit.

Si je voulais chipoter, je dirais que le premier Matrix (que j'adore) date de 1999. Quant aux deux suites...

Sinon, la plupart des films que tu cites datent de la première moitié des années 2000, une superbe période à mon sens! C'est depuis 10 ans que ça coince vraiment et l'avènement de Marvel Studios (désolé) n'y est peut-être pas tout à fait étranger. J'imagine bien que les raisons sont multiples, cela dit.

Bref, les générations futures livreront leur verdict, mais je pense qu'elle seront sévères avec les années 2010, même s'il existe (heureusement) de belles exceptions.

P.S. Pour Cloud Atlas, je suis d'accord, c'est juste une perception de ma part. En tenant compte de l'inflation, Blade Runner a coûté près de 80 millions de dollars, une sacrée somme à une époque où le marché du blockbuster était encore naissant (par exemple, Jaws a coûté l'équivalent de 32 millions de dollars actuels, 50 pour Star Wars IV).

Natla
21/09/2017 à 19:59

@bof

Cloud Atlas a coûté près de 130 millions, avec un gros casting et une promesse de grand spectacle : c'est un blockbuster, dans sa définition la plus simple. Là où Blade Runner par ex n'en a pas coûté 30 à l'époque.

Je ne dis pas que Marvel n'est pas forcément une bonne illustration de la standardisation du blockbuster, mais juste : sortir la carte Marvel alors que personne n'en parlait, pour défendre Avatar, je trouve ça à la fois contre-productif (faut-il sortir Kevin Feige pour parler des qualités de Cameron ?) et simpliste. C'est le genre de petit truc qui déclenche des faux débats (toujours les mêmes, ou comment donner de l'espace sur le web et dans les esprits à une machine que beaucoup critiquent) et ne donne pas envie de participer aux échanges.

Ensuite, prenons les années 2000 par ex : la trilogie Matrix, X-Men 2, la trilogie du Seigneur des anneaux, The Dark Knight, Pirates des Caraïbes, Hellboy, Les Indestructibles, Spider-Man 1 et 2, Casino royale, La Mort dans la peau, Minority Report, Zodiac, Kill Bill, Collateral, Miami Vice, Aviator, Les Infiltrés, Kingdom of Heaven, King Kong, Sunshine, La Guerre des mondes, A.I., Le Monde de Nemo, Watchmen...
Liste non exhaustive : je brasse très large, en prenant des gros films, menés par des réalisateurs solides, voire des auteurs précieux (dont des films de super-héros oui, mais qui sont déjà considérés aujourd'hui comme parmi les meilleurs). On voit bien que cette décennie par ex n'a pas été mince et oubliable.

Je suis à peu près sûr que des gens auront une discussion comme celle-ci, dans 40 ans, et se diront que le début des années 2000 a offert de grands films hollywoodiens.

bof
21/09/2017 à 19:55

@kouak

Pour être franc, j'aurais préféré le voir sur un nouveau projet. Mais bon, j'essaie d'éviter le procès d'intention. Les deux suites qu'il a pondues jusque là (Aliens et Terminator 2) figurent parmi ses meilleurs films. Et je continue à croire que Cameron est un pur passionné... mais bon gestionnaire aussi, il va sans dire ;-). Wait & see.

bof
21/09/2017 à 19:36

@Natla

"Dans ce cas je ne vois pas en quoi c'est pertinent et constructif de venir cracher sur ceux qui aiment les "Marvelleries" juste pour contrer ceux qui n'aiment pas Avatar, pour telle ou telle raison. C'est quand même dommage que la discussion tourne aussi souvent à l'agression, au combat entre deux groupes pro ceci anti cela."

Je l'admets et fais mon mea culpa. Cela dit, les films Marvel sont certainement ceux qui représentent le mieux la standardisation du blockbuster moyen et l'absence de créativité que cela implique. Globalement, il n'y a quand même pas grand chose à sortir de la masse...

"Et même dans une glorieuse période, comme ces années 80 qu'on aime tant défendre aujourd'hui, les super blockbusters ne se bousculaient pas au portillon non plus."

Pour moi, les trois Indy, Piège de Cristal, Aliens, Retour vers le Futur 1 & 2, Blade Runner et L'Empire contre-attaque explosent les quinze dernières années à eux seuls, et j'en oublie sûrement un paquet.

P.S. J'ai adoré Cloud Atlas, aussi, mais je ne le range pas vraiment dans les blockbusters.

Plus
votre commentaire