Geostorm ne nous laisse aucun espoir dans une nouvelle affiche catastrophe

Christophe Foltzer | 24 août 2017
Christophe Foltzer | 24 août 2017

Geostorm, on entend quand même parler depuis des plombes et on doutait presque de son existence réelle vu tous les problèmes de production qu'il a connu. Mais il semblerait que ce soit un vrai film, avec un vrai Gerard Butler dedans.

Nous, on aime beaucoup les films catastrophes à la con des glorieux 90's. Les ArmageddonDeep Impact, Volcano et autres Pic de Dante. Et ils nous manquent beaucoup aujourd'hui, parce que bon, c'est pas avec 2012 et San Andreas qu'on va s'éclater quoi. Alors quand on a appris que Dean Devlin lançait Geostorm, comment vous dire que.... kiki tout dur quoi.

En plus, y a Gerard Butler dedans, et ça, ça ne gâche rien, bien au contraire et rien que pour lui, on aimerait beaucoup que le film soit réussi. Sauf que la prodution a bien galéré pendant des années avant de lâcher son premier trailer et que ce dernier intriguait plus qu'il n'excitait.

 

 

Mais bon, voilà, Geostorm se termine tranquillou et prépare sa sortie en salles le 1er novembre chez nous. Et c'est le meilleur moment pour balancer une nouvelle affiche bien catastrophe avec une grosse vague ultra menaçante pour se dire que Butler va avoir du pain sur la planche s'il veut survivre à cette histoire.

Parce qu'on rappelle que dans Geostorm, c'est le climat tout entier qui nous en veut, après que le système satellite chargé de le réguler ne soit parti en sucettes et que le temps est compté avant que l'humanité ne termine la tête dans l'eau. Et comme à l'époque, le résumé est bien débile et donc on espère que le film fera honneur à ses ancêtres, avec ses moments d'émotion gênants et ses chiens courageux. Minimum quoi.

 

Photo Affiche

Tout savoir sur Geostorm

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

KibuK
25/08/2017 à 07:56

Affiche pompée sur celle d'Inception, non?

Ben
24/08/2017 à 12:37

Grosse bouse en vue qui fleure bon les années 90 et son corollaire de films catastrophes, 2012, Armagedon, le jour d'après et autres navets....
au cinéma c'est dur, dans son salon pour quoi pas....

votre commentaire