Star Wars VIII : Kylo Ren est de retour bien installé aux commandes de son nouveau Tie Fighter

Alexis Vielle | 20 juillet 2017
Alexis Vielle | 20 juillet 2017

Kylo Ren revient et il est pas content. 

Dire que Star Wars VII avait divisé son audience est un euphémisme. Visuellement, le film était génial. Que ce soit dans les scènes de batailles intergalactiques, sa galerie de monstres de l'espace ou l’ambiance générale du film, on retrouvait exactement ce qui faisait le charme du Star Wars IV. Ce qui était à la fois la force et la faiblesse du film. JJ Abrams, voulant sûrement trop coller à la mythologie de George Lucas, était justement prisonnier de cet héritage, peut-être lourd pour ces pourtant talentueuses épaules.

 

Photo J.J. Abrams, Mark HamillJ.J Abrams avec Mark Hamill

 

En avait résulté un bon film mais dont on aurait aimé qu’il prenne davantage de libertés avec la saga, à l’image d’un Rogue One qui avait respecté son univers tout en s’affranchissant de celui-ci pour créer une œuvre qui n’appartient qu’à elle.

Au-delà de cet aspect subjectif, il y en un qui avait subi les foudres des fans : Kylo Ren, le patricide dépressif successeur de Dark Vador. Peut-on y voir un parallèle entre l’incapacité du nouveau leader à marcher dans les pas de son illustre aïeul et le manque de prise de risque d’Abrams vis-à-vis de la saga de George Lucas ?

 

kylo renJ.J Abrams devant l'héritage de Star Wars

 

Bref, alors que tout s’annonce plutôt bien pour Rian Johnson et son Star Wars : Les Derniers Jedi, Ben Solo devrait effectuer son retour après les déconvenues de l’épisode VII. Un come-back aux commandes du légendaire TIE Fighter, vaisseau amélioré des Siths.

 

Photo

 

Avec le sang qui coule dans ses veines, entre Luke et Han Solo, il ne devrait pas avoir trop de difficultés à dompter l’engin.

 

Photo

 

 

Réponse le 13 décembre prochain.  

 

Titre français

Tout savoir sur Star Wars : Les Derniers Jedi

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire