Le reboot d'Hellboy devait, à l'origine, être la suite des films de Del Toro

Christophe Foltzer | 13 juillet 2017
Christophe Foltzer | 13 juillet 2017

Pour paraphraser le grand John Carpenter, disons simplement que, parfois, la vie est une chienne et qu'elle commence à avoir ses chaleurs...

Tout le monde le sait à présent, Hellboy reviendra bientôt dans un nouveau film, Rise of the Blood Queen, réalisé par Neil Marshall et avec David Harbour dans le rôle du diable rouge. Un reboot donc, qui mettra gentiment de côté l'univers magnifique développé par Guillermo Del Toro au travers de ses deux films et qu'il avait tenté pendant des années, et sans succès, de porter une troisième fois à l'écran pour conclure la trilogie qu'il avait en tête. 

 

 

Un coup au coeur et un gros doigt adressé aux nombreux fans du réalisateur et du personnage mais comme l'impulsion vient de Mike Mignola lui-même, le créateur d'Hellboy, on n'a pas grand chose à dire. Alors que l'on commençait à se faire à l'idée, qu'on était toujours aussi méfiant mais qu'on se persuadait que Neil Marshall, c'est pas n'importe qui (rappelons-nous l'excellent The Descent) et qu'on entamait notre deuil, voici que Mignola a décidé de nous balancer un gros glaviot au visage en précisant au micro de The Nerdist qu'à l'origne, son film ne devait pas être un reboot mais bel et bien la suite de la saga de Del Toro :

 

 

"Au début, on a essayé de relier le projet aux films de Del Toro et d'en continuer l'univers. Mais à partir du moment où on a eu Neil Marshall on s'est demandé pourquoi on voulait faire ça. Parce que les films de Del Toro appartiennent vraiment à l'univers de Del Toro et vous ne voulez pas en confier les clés à quelqu'un d'autre que Del Toro. Particulièrement lorsqu'il s'agit de quelqu'un d'aussi compétent que Neil Marshall. Et c'est pour ça qu'on a laissé tomber l'idée d'une suite au profit d'un reboot. C'est très excitant d'avoir un nouveau réalisateur. De prendre une nouvelle voie et de montrer cet univers sous un nouveau jour."

Mais quel gros sadique ce Mignola, c'est incroyable. Dire autant de bien de Del Toro, louer à ce point ses films pour finalement lui planter un couteau dans le dos, on a rarement vu ça. Après, comme disait Jacques Chirac, il faut savoir raison garder. Si ça se trouve, le nouveau film sera très bien, et c'est ce qu'on espère, surtout lorsque l'on sait qu'il sera très sombre et classé R. Mais bon, quand même quoi, ça se fait pas de dire des trucs pareils.

 

Tout savoir sur Hellboy

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Mx
14/07/2017 à 17:36

Marshall est surestimé à mon sens, Certes The descent est cool (même si un problème de lisibilité se pose sur plusieurs séquences), mais c'est pas vraiment un metteur en scène à thème, avec de riches thématiques, plus un geek fan de genres qui fait des films de fan boys (dog soldiers et doomsday en témoignent), perso j'aurais pris un mec comme david slade, qui avec 30 jours de nuit avait bien réussi son coup!

Karlito
14/07/2017 à 10:57

Ce que je comprend entre les lignes de Mignola, c'est que Del Toro s'était accaparé Hellboy pour l'intégrer à son univers. C'est tellement évident avec le 2 qui ne ressemble plus aux Hellboy de Mignola. Je dis TANT MIEUX!! Hellboy 2 techniquement superbe, mais mièvre au niveau du scénario entre Bilbo et Men in Black et si loin de l'univers des bébés. Et partir sur une autre direction artistique est aussi intéressant. À voir ce que cela va donner :)

Bob Crane
13/07/2017 à 19:02

je suis content du changement de réalisateur j'aime bcp les 2 films mais l'univers de Del Toro prenait trop de place part rapport au comics... un peu comme les Batman de Burton

Garm
13/07/2017 à 16:26

Oui enfin bon Neil Marshall pas un manchot.., il n'a jamais vraiment brillé non plus. l'estime portée a the descent me semble carrement exagéré, et le reste est parfaitement moyen

corleone
13/07/2017 à 14:11

Qu'il la boucle un peu ce Mignola. À ce niveau c'est déjà carrément du foutage de gueule voire du mépris total vis à vis de Del Toro et des fans de son dyptique. Tout ce qui me rassure un peu sur ce reboot c'est la présence de Neil Marshall qui quand même n'est pas un manchot même s'il a encore beaucoup à prouver, et rien d'autre.

Hasgarn
13/07/2017 à 12:47

J'ai toujours eu l'impression que c'était Mignola qui bloquait. Parce que si les Hellboy de Del Toro sont vraiment superbes et portent la marque de leur auteur, ils sont très franchement différents de la BD dans le ton, l'ambiance et les personnages. En tant qu'auteur, ça me ferait chier et du coup, je perçois derrière plus la volonté d’adapter la BD dans ce nouveau projet.

votre commentaire