Le remake de La Mouche veut tous nous faire pleurer

Christophe Foltzer | 6 avril 2017
Christophe Foltzer | 6 avril 2017

On le répète encore une fois, dans le cas du remake de La Mouche, on n'a pas trop le droit de dire grand chose puisque le film de Cronenberg est déjà le remake du classique de Kurt Neumann. Mais ça ne va pas nous empêcher de nous plaindre.

L'annonce avait fait grand bruit il y a trois semaines, et énervé pas mal de monde, une nouvelle version de La Mouche est en développement dans les couloirs de la Fox et le projet a été confié au jeune réalisateur J.D. Dillard, dont le premier film, Sleight, sortira très bientôt aux Etats-Unis. Passé la consternation et la colère, il va bien falloir se tenir au courant, en parler et se préparer à son arrivée.

 

Photo La mouche

 

Si l'on craint évidemment que le chef-d'oeuvre absolu de Cronenberg ne devienne qu'une boursouflure sans âme juste prompte à créer un univers étendu, il semblerait que le metteur en scène ne soit pas sur ce mode là, mais qu'il souhaite avant tout faire un vrai film, avec du coeur. Bien que nous n'ayons pour le moment aucune indication quant à la tournure que devrait prendre le scénario, Dillard s'est exprimé au micro de Slashfilm pour rassurer les fans du précédent film et leur promettre qu'il n'allait pas faire n'importe quoi :

"En ce qui me concerne, et c'est valable aussi pour mon co-scénariste Alex Theurer, je veux commencer par les personnages. Je pense que si vous regardez beaucoup de remakes, et ceux qui n'ont pas été aussi réussis que d'autres, on remarque que la plupart du temps ce sont les mauvais éléments qui ont été refaits. Pour avoir cette conversation sur d'autres gros projets et franchises, nous voulons vraiment nous assurer qu'avant toute chose notre film ait un coeur qui bat.

 

Photo La mouche

 

Je veux que l'on ressente l'émotion dans nos tripes, que l'on ressente vraiment quelque chose, tout en conservant les éléments d'un blockbuster. C'est le niveau que j'essaye d'atteindre."

Des motivations nobles évidemment, qui rassurent certes, mais qui ne changent pas du discours habituel des jeunes réalisateurs arrivant sur un projet avant de se faire broyer par le studio. On espère évidemment que Dillard y échappera et imposera sa vision même si on se dit que pour faire plus bouleversant que la version Cronenberg, il va falloir un sacré boulot.

 

Photo la mouche

Tout savoir sur La Mouche

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Happy ender
03/01/2018 à 01:17

Je sens que ça va pas voler haut...

amdsfilms
13/04/2017 à 12:42

il faudra qu'il s'éloigne de la version de Cronenberg, le film est parfait, difficile de faire mieux donc vaut mieux faire différent, comme l'avait fait Cronenberg avec son remake justement.

Rorov94
06/04/2017 à 17:56

Faites un numéro 3 en dtv.produit par asylum ou syfy genre lake placid ou tremors.
Un casting de has been.un format 1/33.une music au synthé style marc snow.
Rajoutez des tornades et des requins svp.
ÇA PASSERA CRÈME!!!!

Dirty Harry
06/04/2017 à 15:22

niveau émotion le Cronenberg se pose là. Bon courage pour émouvoir "plus" !

Starfox
06/04/2017 à 14:05

Par pitié JD, refais le gros plan des ciseaux qui coupent les poils !

votre commentaire