A un mois du tournage, Spielberg annule le nouveau film d'horreur de Juan Carlos Fresnadillo

Christophe Foltzer | 23 septembre 2016
Christophe Foltzer | 23 septembre 2016

Hollywood, ton univers impitoyable. Alors qu'on ne l'a plus vu depuis 2012, Juan Carlos Fresnadillo allait enfin retrouver le chemin des plateaux. Sauf que papa Spielberg en a décidé autrement.

Si l'on connaissait déjà Juan Carlos Fresnadillo grâce à son film Intacto, le metteur en scène  nous a prouvé tout son talent en réalisant l'impossible en 2007, à savoir donner une suite à l'excellent 28 jour plus tard et faire même mieux que lui par bien des aspects. Forcément, avec un tel pédigrée, on s'attendait à ce que la suite de sa carrière atteigne des sommets, ce qui n'a pas été le cas puisque son Intruders en 2012 n'a pas franchement convaincu.

Jack Clayton

Mais voilà, Fresnadillo s'apprétait enfin à faire son grand retour et pas n'importe comment, puisqu'il préparait une nouvelle version du classique Tour d'écrou d'Henry James, récit fantastique culte qui a donné au cinéma notamment Les Innocents de Jack Clayton, excusez du peu. Le budget était prévu à 17 millions de dollars, Dreamworks s'occupait de le produire, Rose Leslie en était l'héroïne et le tournage allait bientôt commencer, bref tout roulait. Sauf que voilà, le film tel qu'il a été annoncé ne se fera jamais puisque Steven Spielberg vient de virer Fresnadillo et son scénariste Scott Z. Burns.

 

La raison ? Le scénario définitif réécrit par Fresnadillo et Burns serait beaucoup trop éloigné de l'histoire de la version qu'avait acheté Dreamworks qui, après moults réécritures, ne correspondait plus aux attentes du studio. Et donc, à un mois du tournage, le réalisateur et le scénariste se voient remerciés. Ca ne plaisante pas du tout chez Spielberg. Quel avenir alors pour le projet ? S'il est toujours prévu, il va néanmoins accumuler un gros retard puisque décision a été prise de tout recommencer à zéro et de repartir sur la première version du script, rédigée par les scénaristes de Conjuring.

 

Tout savoir sur Les Innocents

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Greg
23/09/2016 à 11:10

On ignore ce qu'il adviendra du projet, mais ceci dit, on ne peut pas dire que tonton Steven fasse des choix très judicieux ces dernières années quand on voit les projets auquels son nom a été associé...

mais euh !
23/09/2016 à 11:09

@ Zanta
pour 28 month later, Danny Boyle, Alex Garland et la société de production DNA Films n'étaient pas en bon termes semble t-il, ce qui avait plus ou moins enterré le projet.
Mais faut pas désespérer, Boyle c'est bien rabiboché avec Ewan McGregor et Trainspotting 2 va bientôt sortir, donc on peut espérer qu'il se réconcilie aussi avec Garland et DNA un jour prochain :-)

ocani
23/09/2016 à 10:45

28 semaines + tard, meilleur que le premier ?
Si la scène d'intro est vraiment très bonne, le reste ne surpasse pas du tout le 1 er !

Zanta
23/09/2016 à 10:23

Ouch...
Etonnant que personne n'ait débauché Fesnadillo pour mener un projet un peu plus de premier plan : sa capacité à relever le défi 28 Weeks Later fut impressionnante.
Il aurait été bien qu'il se distingue dans un projet original, mais si Boyle décide de lui confier les rênes d'un 28 Months Later, ça ferait sacrément plaisir.
Surtout qu'à l'ère des médiocres mais populaires World War Z et Walking Dead, comment un studio peut il laisser une telle marque dormir dans un carton ?

Dirty Harry
23/09/2016 à 10:11

Les scénaristes de Conjuring ne seraient pas si cotés si James Wan ne transcendait ces scripts par sa mise en scène maligne et inventive...Ceci dit le Tour d'écrou a déjà eu une sorte de remake éloigné : "Les Autres" d'Aménabar en était un rejeton brillant.

LaTeub
23/09/2016 à 09:02

28 semaines plus tard... Quel choc, quel flip ce film!!

votre commentaire