David Ayer en dit plus sur Suicide Squad

Christophe Foltzer | 4 juin 2016
Christophe Foltzer | 4 juin 2016

Au final, on se rend compte qu'on ne sait pas tant de choses que ça de Suicide Squad. Ce qui est plutôt une bonne chose puisque comme cela, nous aurons le droit à des belles surprises pendant la séance, ça nous changera.

Et comme Suicide Squad risque d'être le film de l'été, on aimerait bien que ça reste comme ça jusqu'à sa sortie, qu'on n'en sache pas plus pour prendre notre baffe le 3 août prochain. Mais, que voulez-vous, les films de super-héros, avant d'être du cinéma, c'est avant tout un business et cela implique une grosse promo pour attirer le maximum de gens dans les salles. Et il faut se préparer à en parler quasi quotidiennement dans les deux mois à venir.

Mais à la différence d'un Marvel en mode bourrin, DC Comics choisit un angle différent en se consacrant plus au fond des choses qu'à l'aventure elle-même. C'est en tout cas dans cette direction que David Ayer est parti au micro de Total Film Magazine lorsqu'il a dévoilé de quelle façon il s'y était pris pour adapter le comics à l'écran. Et c'est très intéressant :

Suicide Squad

"Un héros, le public l'apprécie automatiquement, parce qu'il fait les bonnes actons. Avec des méchants, c'est déjà plus compliqué. Que faut-il faire pour que les spectateurs les apprécient et d'identifient à eux ? Vous devez coller au plus près du matériau d'origine, mais en même temps vous devez donner aux personnages une vraie psychologie et faire sentir au public qu'ils font partie de notre monde. Pour moi, le défi était de faire croire qu'en se balandant dans la rue, on pourrait tomber sur Harley Quinn ou voir le Joker au volant de sa voiture."

Puis Ayer entre rapidement dans les détails de l'histoire, en parlant brièvement des adversaires du Suicide Squad, dont nous ne savons pas grand chose mais qui, SPOILERS, devraient logiquement être des créatures lovecraftiennes pourvues d'une ribambelle d'yeux : 

"Disons simplement, que lorsque le Squad est créé par Amanda, ils tombent en partie sur une de ces choses. Personne ne sait comment elles sont arrivées là, mais elles sont étranges et dangereuses et elles portent même un uniforme militaire."

Will Smith Margot Robbie

Et s'il faut quand même garder pas mal de surprises pour le spectateur en salles, Ayer ne pouvait intervenir sans conclure sur le Joker, personnage emblématique dont l'interprétation de Jared Leto est attendue au tournant :

"Il s'agit d'un des plus grands méchants de la littérature occidentale. Il doit être très respectueux de son modèle, parce que vous marchez dans les pas de géants. Il est très fidèle à la vision d'origine mais avec quelques coups de théâtre modernes. C'était très intéressant de travailler avec Jared et de se demander comment on allait construire le personnage. Parce que c'est comme marcher sur une terre sacrée. Cela demande une étrange combinaison de respect et d'intrépidité. Mais je ne veux pas en révéler plus."

Puisqu'on vous dit que ce sera le film de l'été....

bande-annonce

commentaires

Aaaaafa fdp
04/06/2016 à 18:38

Tout comme ton com afaa

2cloo
04/06/2016 à 17:23

Mouais, pour la vision du héros, j'ai du mal, il ne s'agit pas seulement de faire de bonnes actions ( je n'avais rien à foutre de Hawkeye dans Avengers 1, cliché du militaire, Même chose pour Romanoff ).
Et le coup de, pour s'identifier, il doit avoir une psychologie crédible, on repassera, c'est le même genre de conneries qu'on lit depuis des années. Ah bon ??? Pour qu'un personnage soit interressant, il doit avoir un mode de pensée crédible, pensé à l'avance ????? Juste Whoaw.

Comme Neo dans matrix dirait en voyant ces chats noirs : " Ow !! Deyja vuu"

Aaaaafa
04/06/2016 à 16:20

Parce que Marvel c'est naze.

reaction
04/06/2016 à 13:33

Pourquoi toujours taclé MS
je sais que écran large ne sont pas des modèles d'objectivité mais quand-même.

votre commentaire