Festival de Deauville : 5 raisons de vous y précipiter

Simon Riaux | 4 septembre 2015
Simon Riaux | 4 septembre 2015

Dans quelques heures le Festival du film américain de Deauville va ouvrir ses portes. L’une des plus importantes manifestations dédiées au cinéma célèbre sa 41ème édition, et on vous dit pourquoi il faut s’y rendre.

 

Parce que la sélection

Fait notable, Deauville est un des festivals dont chaque année, la sélection est une des plus variées, des plus éclectiques. C’est bien simple, on y retrouve des échantillons de tout ce que peut nous proposer le cinéma américain. De l’horreur pure (Knock Knock, Green Inferno), du thriller (99 Homes) ou du grand spectacle à couper le souffle, comme Everest ou Agents très Spéciaux.

Le festival s'est également fait une spécialité de nous ramener despetites perles deSundance. Ce sera le cas cette année avec Dope, ou encore Tangerine, autre petite pépite venue tout droit du ciné indépendant.

Le festival laisse également une véritable placeaux univers satellites du cinéma, qu'il s'agisse des séries ou du documentaire. Un programme complet donc, tout à fait à même de satisfaire le cinéphage en manque.

 

Parce que les invités

Peu d’évènements peuvent se targuer d’aligner pareils parterres de stars. Rien que cette année, les festivaliers pourront rencontrer Keanu Reeves, Michael Bay, Alison Brie, Patricia Clarkson, Orlando Bloom, Michael Shannon, ou encore Jake Gyllenhaal.

Qu’ils viennent présenter un film, recevoir un hommage ou simplement passer du bon temps, les artistes sont présents en masse, et généralement plus détendus et disponibles que dans bien d’autres manifestations.

 

Parce que Knight of Cups

Comme on est un peu obsessionnels on en profite pour vous rappeler que le Festival rendra hommage à Terrence Malick. A cette occasion, son nouveau film, Knight of Cups, sera présenté pour la première fois au public français.

Et si vous êtes familier avec l’œuvre du cinéaste on ne saurait trop vous conseiller d’y jeter un œil, voire de vous y précipiter, tant le métrage est une impressionnante réussite. La critique est juste ICI.

 

Parce que l’ambiance

Deauville n’en est pas à sa 41ème édition sans raison. Et ce succès, le Festival le doit notamment à son accessibilité. Non seulement tout un chacun peut accéder aux séances grâce aux différents pass mis à la disposition du public, mais ses invités sont réputés accessibles. Concentré dans un espace relativement réduit, dans une atmosphère bien plus détendue et chaleureuse bien des tapis rouges, Deauville permet aux curieux, aux cinéphiles et à ceux qui le souhaitent de rencontrer de nombreux invités.

 

Parce que la ville

Les vacances viennent de se terminer, et justement, voilà l’occasion d’une expérience sociologique amusante. Caron l’ignore souvent, mais Deauville, c’est un peu le Fréjus des riches. C’est tout pour de faux, c’est en carton et ça coûte super cher. L’occasion de constater que les bourgeois sont comme nous, mais avec des shorts saumon (ce qui devrait leur valoir notre compassion).

Enfin, vous pourrez constater que peu importe que l’on se prénomme Kevin, Jessica, Gontran ou Cunégonde, on couine pareil pour pécho un autographe.

Et si avec tout ça, vous n’avez pas envie d’aller à Deauville, on ne peut plus rien pour vous.

 

Tout savoir sur Keanu Reeves

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire