Pourquoi j'ai (pas) mangé mon père : accueil glacial de la critique pour Jamel Debbouze

Jacques-Henry Poucave | 9 avril 2015
Jacques-Henry Poucave | 9 avril 2015

Ce devait être le choc de cette rentrée, la claque du cinéma familial et le premier coup de maître de Jamel Debbouze. Hélas, la presse n’est pas tendre avec Pourquoi j’ai pas mangé mon père.

Si nous n’avons pas été charmés par le film d’animation inspirés des brillants écrits de Roy Lewis, un certain nombre de nos confrères partagent visiblement notre déception. Ainsi Mehdi Omaïs de Metro écriti-il : « au-delà de la problématique laideur des personnages et des décors, le bât blesse notamment dans l’écriture ».

Le Nouvel Observateur n’est pas plus indulgent et se fend d’un implacable « Sept ans de production, huit scénaristes, plus de 30 millions d’euros de budget et, à l’arrivée, ce truc hystérique et insipide. » Du côté de Voici, on en rajoute une couche, « Pourquoi avoir choisi ou si mal maîtrisé la technique de la motion capture qui rend le film si vilain visuellement ? »

Et si Libé tente de masquer sa déception derrière la sympathie qu’inspire l’ensemble, l’opinion du journal ne fait guère de doute, car « l’habillage visuel, pas beau, n’est pas à la hauteur de ce discours. »

Heureusement pour Pourquoi J’ai pas mangé mon père, le film rencontre aussi enthousiasme sincère ici et là. Paris Match par exemple, ne cache pas le plaisir sincère ressenti au visionnage du film : « Le résultat est à l’image de son concepteur, à savoir, généreux, drôle, inventif, turbulent et, surtout, touchant. » Pour sa part, Closer, toujours premier sur la cinéphilie, n’hésite pas à prendre fortement parti pour le métrage, d’une sentence éternelle : « Un joli film d'animation signé Jamel Debbouze. »

Reste à savoir désormais si le public tiendra compte de cet avis mitigé de la presse, ou s’il se laissera séduire par la proposition et la réalisation d’un des comiques les plus populaires de France.

Tout savoir sur Pourquoi j'ai (pas) mangé mon père

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
1 Jam et 2 Bouzes
12/04/2015 à 10:43

Tout le monde en dit du mal, et bien à force, tout le monde va aller le voir et le film va faire des millions d'entrées ! Pourquoi je me suis fait mangé le cerveau...

dîtesmoipasquecestpasvrai !!!!
10/04/2015 à 13:22

A oublier vite vite vite vite ^^

Garisson
10/04/2015 à 09:54

Sur Allo ciné la moyenne spectateurs est de 2 étoiles, le bouche a oreilles va être désastreux!
On devait y aller avec mon fils mais finalement on préfère retourner voir "Shaun le mouton"....

fffff
10/04/2015 à 09:43

Le pauvre Louis de Funès s'est retourné 4 fois dans sa tombe de voir son nom sur cette affiche.

Spip
09/04/2015 à 21:24

Ah... Paris Match.
Je me rappelerai toujours leur critique de Jurassic Park III qui ornait les affiches françaises du film, en 2001 : "Le meilleur film de la série".
Sans déconner.

Jo
09/04/2015 à 20:20

Admirable film de trois bouzes

Gaétan
09/04/2015 à 19:01

Je l'ai vu.. et un conseil.. gardez votre argent. Je suis même sorti avant la fin. Les images.. que dire.. on dirait que ç'est ce qui se faisait il y a 20 ans avec du numérique.. l'histoire est pas terrible et D. Debouze.. en fait des milliards de tonnes... on a le tournis et on se demande diable pourquoi on est venu. Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi l'image est si ratée, la motion capture n'apporte rien (alors qu'ils en ont fait des tonnes là-dessus) et on a l'impression que l'on a plaqué de mauvaises images sur un mauvais décor. Tout parait artificiel et franchement il y a longtemps que je ne me suis pas senti floué à avoir payé ma place de cinéma... vite un bon film d'animation ce soir pour me faire oublier cette daube.

Greg
09/04/2015 à 18:31

En même temps, l'affiche c'était un indice ! On a l'impression qu'ils ont voulu cacher à quoi allait ressembler le film...

Greg
09/04/2015 à 18:30

En même temps, l'affiche c'était un indice ! On a l'impression qu'ils ont voulu cacher à quoi ressembler le film...

Commissaire Bialès
09/04/2015 à 18:14

Voici, Closer, Paris Match.... Et sinon, qu'en pensent les vrais critiques de cinéma?

votre commentaire