Robin des bois, la véritable histoire : la véritable bande-annonce avec Max Boublil

Simon Riaux | 18 février 2015
Simon Riaux | 18 février 2015

Max Boublil est de retour sur grand écran, accompagné d’un casting aux petits oignons pour une comédie ambitieuse : Robin des Bois, la Véritable histoire.

Et si Robin des Bois n’était pas ce bandit de grand chemin révolutionnaire, ce combattant prêt à détrousser les riches pour donner aux pauvres, mais un grand couillon surtout pressé d’amasser tout l’argent possible, quitte à arnaquer ses semblables ?

C’est la question existentielle fondamentale que posera Max Boublil avec Robin des Bois : la Véritable Histoire, dont la bande-annonce nous révèle qu’il sera accompagné par Ary Abittan, Géraldine Nakache, Gérard Darmon et Patrick Timsit. Cette belle brochette se retrouvera derrière la caméra d'Anthony Marciano, qui avait déjà réalisé et co-écrit Les Gamins avec le sieur Boublil.


Robin des Bois : la Véritable histoire Bande... par Ecranlarge

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ded
22/02/2015 à 11:40

Pour me faire l'avocat du diable, je dirais respectueusement que :
Le comique de situation est difficile à renouveler ; là, par exemple, Boublil nous ressert le bon vieux poncif de l'haleine fétide ! De mémoire et pour faire bref, déjà utilisé par "Les Nuls" dans "La cité de la peur"... Buster Keaton, Harold Lloyd, Laurel et Hardy, Max Linder, etc. étaient assez répétitifs et pourtant ces messieurs étaient des génies dans leur genre qu'on prend toujours plaisir à découvrir dans de nouvelles aventures au long desquelles, inlassablement, ils se poursuivent, tombent et se bottent le derrière mutuellement...
Le comique des mots et le comique de caractère ; relevés au hasard : l'antédiluvien "T'es d'la police ?" ou, plus surfant sur une actualité brûlante déchaînant les passions : "C'est parce que je suis petit, Arabe, Juif ?"... Tout l'art est d'avoir bien le dialogue "en bouche"... ou ça fait rire ou ça tombe à plat.
L'entreprise hasardeuse qu'est le tournage d'un film dit comique est louable dans le sens ou celui qui la met en oeuvre est pénétré des convictions profondes du "bien faire" dans ce qu'il sait, à tort ou à raison, faire... Et non pas, (j'insiste bien sur l'adverbe qui suit) uniquement, à but bassement lucratif, (car il est certain que tout un chacun à besoin matériellement parlant de vivre de son art).
Cette bande-annonce, initiant au métrage à venir, promet un produit, à l'instar de son instigateur, ni pire ni meilleur que les autres du même tonneau. Son originalité (toute relative !) est plus dans le choix du registre de la parodie s'inscrivant dans la lignée d'un Mel Brooks ("Frankenstein junior...) ou d'un Jerry Lewis ("Dr Jerry and Mr Love") et l'ensemble, sans être hilarant, est, soyons honnête, assez distrayant. De plus Max Boublil dégage un capital sympathie assez conséquent (contrairement à un certain Clavier, pour ne citer que le pire).
Conseil au directeurs de casting, sous forme de supplique : cessez d'utiliser Gérard Darmon dans des emplois comiques, son masque livide de Golem ne se prête pas du tout au registre, ni ses intonations, ni sa gestuelle d'ailleurs... Ce type est génétiquement et définitivement sinistre !
Pour conclure, je me souviens que Coluche, à propos de "Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine", confiait qu'en l'écrivant, ses compères et lui étaient morts de rire, avant d'avouer (à juste titre !) que le résultat sur l'écran était loin d'être un monument de drôlerie...
Cette resucée de "Robin des Bois" fera juste l'agrément d'une de mes soirées de désoeuvrement (si je tiens jusqu'au générique final ?!), lors de sa diffusion (sur TF1 ?!), poussé par la curiosité et surtout dans un souci d'impartialité juste histoire de ne pas critiquer sans avoir vu...

Dirty Harry
19/02/2015 à 00:43

Personnage usé jusqu'à la corde, casting déjà ringard, humour de connivence...non vraiment pas envie de reprendre de manger ce gras à l'huile que semble suggérer ce plat.

milou
18/02/2015 à 19:48

Sauf que, quelle que soit l'éventuelle qualité du film, Robin des Bois est un personnage de roman, certes inspiré de faits et individus réels, mais "sa véritable histoire" ?
A quand la vraie vie de Bécassine...

votre commentaire