Miyazaki le célèbre réalisateur critique Charlie Hebdo et la liberté d'expression

Simon Riaux | 17 février 2015
Simon Riaux | 17 février 2015

Invité de la radio japonaise TBS, Hayao Miyazaki a été interrogé sur ce qu’il pensait des attentats parisiens ayant pris pour cible la rédaction de Charlie Hebdo et provoqué la mort de 12 personnes dans les locaux du magazine satirique.

« A mon sens, c’est une erreur de faire des caricatures de ce que d’autres cultures vénèrent ? Ce serait une bonne idée de ne plus le faire. »

En effet, le créateur emblématique des Studios Ghibli ne semble pas particulièrement favorable à l’idée de laisser tout à fait libre cours à la liberté d’expression des caricaturistes.

« En premier lieu, je crois que l’on doit se contenter de caricaturer des politiciens de nos propres pays. Cela semble suspect de s’en prendre à des leaders politiques d’autres pays. »

Plutôt que la position de Miyazaki, c’est sa connaissance précise du média visé et de son contenu que l’on a envie de mettre en doute. En effet, Charlie hebdo est une publication dont les cibles sont majoritairement franco-françaises.

Tout savoir sur Le Vent se lève

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Kall
22/02/2015 à 00:58

Charlie aurait titre : le Talmud c'est de la merde mais ca n'arrête pas les balles" ils auraient eu un procès direct. Tellement facile d'attaquer les musulmans et les catho. Charlie Hebdo : le subversif pour les moutons.

saka
18/02/2015 à 22:01

Je suis plutôt d'accord avec Miyazaki. Pourquoi blesser des gens gratuitement si on peut l'éviter? Certes la liberté d'expression est importante, mais le respect des autres aussi est important. Est-ce que sous prétexte de liberté d'expression il faut forcément insulter la croyance de millions de gens? Où est l'intelligence là-dedans? De plus, leurs caricatures médiocres et vulgaires ont mis en danger des milliers de chrétiens dans divers pays. Tout ça pour quoi? Juste pour se dire "on a le droit de le faire". Le nombre de morts incitera certainement les prochains caricaturistes de CH à plus d'intelligence et de respect. En tout cas je l'espère.

Bolderiz
18/02/2015 à 14:55

Lebowski a super bien résumé la situation. Bravo mec!

Lebowski
18/02/2015 à 11:46

Dirty Harry, l'incarnation d'une certaine connerie (très répandue). Il mélange tout: l'attentat de CH, l'Otan, le 49/3, le conflit du Proche Orient, les néo-cons, Dassault, le libéralisme, Noam Chomsky pour les nuls, les Schtroumpfs, la recette de la mayonnaise ... tout cela pour vous convaincre que c'est la faute des vilains occidentaux pas beaux racistes et islamophobes. Si vous n'êtes pas d'accord avec ses pensées profondes, vous êtes évidemment un mouton décérébré manipulé par les médias.
Quant à Miyazaki si Charlie Chaplin avait appliqué ses principes, il n'aurait sûrement pas réalisé le Dictateur en 1940.

Bolderiz
18/02/2015 à 09:56

Comme tu dis, chacun son opinion, de là a prendre un air condescendant et nous aligner sa culture géo-politico/historico/socialo/parano il y a un pas... Quand à Miyazaki après tout son avis on s'en fout!!^^

Ducky
18/02/2015 à 00:30

Je comprends ce qu'il veut dire, il a rien dit de méchant, chacun a son opinion, vous me faites marrer à juger Miyazaki pour un simple point de vue en critiquant ses dernières oeuvres ou le personnage!

Chorong
18/02/2015 à 00:21

Un bon torchon qui ne fait ni référence à la culture japonaise (où les caricatures sont très mal vues) ni à l'ensemble de l'oeuvre de Miyazaki qui a toujours prôné le respect, la paix et la tolérance dans ses oeuvres. En manque de cliques Simon Riaux ? C'est sûr qu'avec une accroche telle que " Miyazaki le célèbre réalisateur critique Charlie Hebdo et la liberté d'expression " tu réussiras à exister un peu plus qu'avec ta pertinence naturelle.

Baron de Médeuze
17/02/2015 à 18:52

@Dirty Harry : Quand aux taxeurs ("réacs" et autre quolibets de la démonologie moderne) ils taxent mais ne démontrent rien tant le catalogage aujourd'hui se substitue à tout raisonnement de pensée où la lâcheté et la superficialité ont raison de leur intellect (les plus grands écrivains de la langue française sont et ont été "réacs", la querelle des modernes contre les anciens n'étant gagnée que dans l'esprit des gens peu instruits...). En fait ce serait même très réac que de traiter quelqu'un de réac, ça rappelle l'ancien temps où les gens accusaient de suppot de satan ou de sorciers afin d'éloigner de leur vie le vrai sens du mot tolérance et ne rester qu'entre-soi...

Ben voyons, le couplet du politiquement correct comme seule défense.

Faire croire que l’oppressé est l’oppresseur, c'est la tactique de celui qui se prétend politiquement incorrect. L'escroc du politiquement incorrect ne bouleverse pas l'ordre établi, il incarne l'ordre !

Hier, le pédé de la famille fermait sa gueule lorsque la tablée dégueulait sa haine de la tarlouze. Aujourd'hui, parce que le pédé ose répondre à Tonton Marcel d'aller se faire enculer, on le traitre de bien pensant.

Il y a dix jours, à la télé saoudienne, une journaliste a éclaté de rire quand un historien lui a expliqué, très sérieusement, que si les femmes ne conduisaient pas en Arabie Saoudite, c’était tout simplement pour ne pas se faire violer en cas de panne. Pour que l'homme aille jusqu'au bout de sa pensée, la journaliste a poursuivi : "Vous avez peur qu’une femme se fasse violer par des patrouilleurs, mais vous n’avez pas peur qu’elle se fasse violer par son chauffeur ?" "Évidemment que si. Il y a une solution (…) c’est de faire venir des conductrices étrangères pour conduire nos femmes", a expliqué l'historien. Et là, la journaliste a eu un fou rire.

Selon Miyazaki ou certains ici c'est un affreux manque de respect, la journaliste aurait dû dire très sérieusement : c'est formidable vos traditions, votre raisonnement est sans faille et plein de bon sens, nous devons continuer dans cette voie".

Le respect n'est pas de laisser l'autre mener une politique obscurantiste totalitaire. Le respect c'est de ne pas imposer sa vision du monde aux autres par la force. Et jusqu'ici c'est bien les terroristes qui veulent imposer leurs lois par la violence et la peur.

Les terroristes ne demandent d'ailleurs pas le respect, juste qu'on les craignent. Mais pour certains, c'est la même chose.

Davi
17/02/2015 à 18:35

@Dirty Harry : Un peu comme si le plus costaud de la classe s'en prenait au plus faible et ensuite créait une page Facebook avec sa mère à poil...rien de noble ni de courageux là dedans.

Oui, c'est bien connu les plus forts ont toujours un crayon dans la main tandis que le plus faible tient une Kalachnikov... Non, mais tu réalises un peu l'énormité de tes arguments ? Ne nous dis pas que tu y crois, sinon il faut consulter.

Gilgamesh
17/02/2015 à 18:26

« En premier lieu, je crois que l’on doit se contenter de caricaturer des politiciens de nos propres pays. Cela semble suspect de s’en prendre à des leaders politiques d’autres pays. »

Cette déclaration est sponorisée par le Bisounours International Fan Club.

Adieu la critique, au revoir la remise en question, cia la conscience politique, kenavo la lutte pour les idées. Bonjour au comité de censure, bon retour à l'ORTF !

Plus
votre commentaire