Cannes 2015 : Les Coen prennent le pouvoir sur la Croisette

Christophe Foltzer | 20 janvier 2015
Christophe Foltzer | 20 janvier 2015

On vient de l'apprendre et on est très contents. Les Frères Coen seront les présidents du prochain Festival de Cannes. Ca change de Jane Campion.

Non pas qu'on ait quelque chose contre la réalisatrice, bien au contraire, mais il faut bien avouer que voir les Frères Coen à la tête du jury d'un des plus prestigieux festivals du monde nous ravit et nous ferait presque croire que cette année le palmarès sera funky.Forts d'une filmographie qui aura exploré à peu près tous les genres possibles, d'une exigence, d'une inventivité et d'une force peu commune, les frangins comptent parmi les metteurs en scène et producteurs les plus talentueux et éclectiques de leur génération.

Outre le fait qu'il s'agisse d'une première pour le Festival d'avoir deux présidents, les frangins, actuellement en plein tournage de Hail Caesar, sont des habitués puisqu'ils y ont déjà reçu plusieurs distinctions.

On se rappelle évidemment de leur Palme d'Or en 1991 pour l'exceptionnel Barton Fink, mais on n'oubliera pas le Prix de la mise en scène pour Fargo en 1996, rebelote avec The Barber en 2001 et le Grand Prix en 2013 avec le non moins excellent Inside Llewyn Davis, comme ils n'ont pas manqué de le rappeler :

"Cannes est un festival qui, dès le début de notre carrière, a toujours joué un rôle très important pour nous. Et être présidents du jury, cette année à Cannes, est d'autant plus un honneur que nous n'avons jamais été présidents de quoi que ce soit. D'ailleurs, à ce titre, nous ne manquerons pas de nous exprimer le moment venu !"

On espère maintenant que le reste du jury sera à la hauteur, histoire qu'on passe un bon festival bien corrosif, ce qui nous changerait. Mais si le reste des heureux élus est du même tonneau, la première édition sous la houlette conjointe de messieurs Frémeaux et Lescure démarrera sous de glorieux auspices.

 

commentaires

What?
20/01/2015 à 19:00

Auspices, les gars. Pas hospices...

votre commentaire