Kathryn Bigelow part en guerre contre le trafic d'ivoire et le terrorisme avec Last Days

Christophe Foltzer | 9 décembre 2014
Christophe Foltzer | 9 décembre 2014

Kathryn Bigelow n'a plus rien à prouver à personne mais reste très concernée par les problèmes du monde moderne. A l'image de ses films, elle s'engage aujourd'hui contre le terrorisme en réalisant un court-métrage levant le voile sur le trafic d'ivoire. Choquant.

Last Days est un court-métrage réalisé dans l'unique but de sensibiliser le public, surtout occidental, à la sauvegarde des éléphants. Traqués et tués pour leur ivoire, leur espèce est menacée d'extinction d'ici 11 ans si les gens n'en prennent pas conscience. Dans un mouvement qui lui est propre, Kathryn Bigelow rattache ce traffic d'ivoire au terrorisme et lève le voile sur une partie des financements de certaines organisations telles Boko Haram et al-Shahab.

Un parti-pris audacieux et choc pour une campagne nécessaire, comme l'explique la réalisatrice elle-même :

"Un éléphant disparait toutes les 15 minutes... J'ai pris conscience du lien entre le braconnage et le terrorisme l'année dernière et ça a été pour moi un révélateur de la connexion diabolique entre deux gros problèmes de notre monde : l'extinction des espèces et le terrorisme global. Les deux impliquent le sacrifice de vies innocentes et les deux exigent une action urgente."

Nous vous invitons donc à regarder ce court-métrage animé plus qu'éloquent sur le sujet et, pour ceux qui souhaiteraient s'impliquer davantage dans ce combat, ils peuvent se rendre sur le site lastdaysofivory.com

 

Tout savoir sur Démineurs

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires

09/12/2014 à 20:14

Je suis vraiment daccord avec vous.

votre commentaire