Luc Besson dans le collimateur de la justice dans des affaires de corruption et d'abus de biens sociaux

Simon Riaux | 14 novembre 2014
Simon Riaux | 14 novembre 2014

Quelques jours après qu'Europacorp ait écopé d'une amende de plusieurs centaines de milliers d'Euros, c'est désormais son fondateur et dirigeant, le producteur Luc Besson, qui est dans le collimateur de la justice. En effet, le réalisateur de Lucy est cité dans deux affaires distinctes.

La brigade financière de la police judiciaire parisienne est en charge de la première, relative à des abus de biens sociaux supposés, ouverte dès octobre 2013. Elle est consécutive à un signalement des commissaires aux comptes d'Europacorp, d'après Télérama. La seconde procédure est la suite logique d'une plainte déposée par un ancien associé de Luc Besson en avril 2014. C'est l'Office anti-corruption de la PJ qui en a la charge.

À charge désormais au Parquet de nommer des juges d'instruction pour investiguer plus en profondeur, citer dès maintenant les protagonistes, ou classer sans suite ces deux affaires.

Le principal associé de Luc Besson, Christophe Lambert, DG D'Europacorp, serait également en cause, d'après BFM Business.

Du côté d'Europacorp, à en croire le communiqué publié par la société, c'est la surprise qui domine. Ses dirigeants se disent en effet « extrêmement surpris d'apprendre par la presse qu'il existerait une seconde enquête portant sur le droit d'organisation d'évènements au sein de la Nef de la Cité du Cinéma ». C'est justement dans le cadre de la dite affaire que pourrait être inquiété Christophe Lambert.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire