Le Festival de Saint-Jean-de-Luz fait peau neuve et dévoile une sacrée sélection

Christophe Foltzer | 18 septembre 2014
Christophe Foltzer | 18 septembre 2014

Le Festival de Saint-Jean-de-Luz s'était affirmé avec les années comme un des évènements à suivre de très près pour repérer les nouveaux talents. Exclusivement dédié aux premiers et deuxièmes films, il proposait chaque année une sélection des plus intéressantes, pertinentes et passionnantes.

Pas question que les choses changent pour ce crû 2014, même si quelques chamboulements ont eu lieu dans le fond. En effet, le Festival des jeunes réalisateurs s'appelle dorénavant Le Festival International du Film de Saint-Jean-de-Luz et il vient de révéler la sélection et le jury pour cette première nouvelle version.

Le jury sera donc présidé par Xavier Beauvois, dont le nouveau film La Rançon de la Gloire, fera l'ouverture. Il sera entouré de Michèle LaroqueMarie Kremer (comédienne), Stéphanie Murat (réalisatrice, scénariste, actrice), Alex Beaupain (compositeur, auteur, interprète), Laurent Bénégui (romancier, réalisateur) et Christophe Offenstein (réalisateur, chef-opérateur).

La sélection quant à elle, comportera 10 films, dont 5 français :

Terre Battue de Stéphane Demoustier 

Max & Lenny de Fred Nicolas 

Le dernier coup de marteau d'Alix Delaporte

Bébé Tigre de Cyprien Vidal

Respire de Mélanie Laurent (!)

Jesse & Zibby de Josh Radnor (aka Ted Mosby dans How I met your mother) (!)

'71 de Yann Demange

Los Tontos y los Estupidos de Roberto Caston

Léna de Jan Schomburg

L'Oranais de Lyes Salem

En marge de cette sélection, on retrouvera comme d'habitude la compétition de courts-métrages et on nous annonce que le nouveau film de Jean-Paul Rouve, Les souvenirs, fera la clôture de ce festival qu'on attend avec impatience et qui se déroulera entre le 6 et le 11 octobre prochain.

En tout cas, nous on y sera.  

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire