Box-office US : 22 jump street carbonise Dragon 2

Maryne Baillon | 16 juin 2014
Maryne Baillon | 16 juin 2014

Sans surprises, les suites tant attendues de 22 Jump Street et Dragon 2 ont pris les deux premières places du box-office ce week-end. En revanche, que la comédie « R-rated » coiffe au poteau l'animation Dreamworks était un peu moins prévisible. Projeté dans 3306 salles, 22 jump street réalise un démarrage foudroyant avec 60 millions de dollars. C'est le deuxième meilleur score à l'ouverture pour une comédie classée R (interdite aux moins de 17 ans non accompagnés) juste derrière Very bad trip 2 (85,9 millions en 2011). C'est même mieux que le premier 21 Jump Street en mars 2012 (36,3 millions), dont le succès avait surpris tout le monde en transformant la fameuse série télé 80's en comédie trash et hilarante. Après le succès mitigé de The amazing spider-man 2, Sony peut crier victoire tout comme Phil Lord et Chris Miller qui triomphent à nouveau après La grande aventure LEGO en février dernier. Plus impressionnant encore, sur les quatre films qu'ils ont réalisé, tous ont démarré à la première du classement avec plus de 30 millions de dollars au compteur. 22 Jump Street devrait atteindre les 150 millions sans une goutte de sueur, et pourrait même finir sa course américaine pas loin des 200 millions de dollars.

 


Face aux rois du box-office, Dragons 2 ne démarre qu'en seconde position avec 50 millions de dollars. Sans essuyer un échec pour autant, (à l'instar Des Cinq légendes, Turbo et M. Peabody et Sherman), c'est loin d'être le type de gain attendu dans la mesure où le premier volet faisait partie des films d'animation les plus appréciés de la dernière décennie. C'est aussi la première animation qui démarrage en dessous des 60 millions de dollars pour le mois de juin, depuis Ratatouille (47 millions de dollars en 2007). En revanche, les critiques sont toujours aussi élogieuses et les recettes sont en hausse par rapport au premier (43,7 millions). Mise à part Planes 2 qui sortira le 18 juillet prochain, le film n'a pas de concurrence dans le domaine du film familial pour le reste de l'été, et sera certainement bien se tenir sur le long terme. Il est peu probable, cependant, qu'il vienne de près ou de loin égaler son prédécesseur (218 millions).

Maléfique résiste avec 19 millions de dollars récoltés cette semaine. Avec un total US de 163,5 millions, Le film reste en-dessous des scores d'Alice au Pays des merveilles qui avait accumulé pas moins d'1 milliard de dollars et celui du Monde fantastique d'Oz (493,3 millions). En revanche, il devrait bientôt dépasser Mr and Mrs Smith qui est pour le moment le plus gros carton de la carrière d'Angelina Jolie aux États-Unis (186,3 millions).

 

 


Autres chiffres du box-office : Il y avait fort à parier que Nos étoiles contraires ne resterait pas longtemps leader du classement. L'euphorie passée, le mélo teenage chute en cinquième position dès sa deuxième semaine malgré ses 100 salles supplémentaires. Il rapporte 15,7 millions de dollars pour un total de 81,7 millions sur le territoire américain. Quant à Edge of tomorrow, il se retrouve  au pied du podium avec 16,1 millions de dollars. Heureusement que l'étranger vient sauver Warner de la catastrophe car le film n'a rapporté que 56,6 millions au États-Unis alors que le budget est estimé de 178 (Dans 46 pays, le film a déjà accumulé 111 millions). De son côté, Albert à l'ouest s'effondre en huitième place après seulement trois semaines d'exploitation. Au coude à coude avec Nos pires voisins (autre comédie signé Universal), le film de Seth McFarlane ne rapporte que 3 millions de dollars.

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire