La résurrection de deux icônes du cinéma : Gulaab Gang !

Marjolaine Gout | 28 février 2014
Marjolaine Gout | 28 février 2014

Madhuri Dixit et Juhi Chawla régnèrent dans les années 90 sur le divertissement hindi. Même si ces actrices ne sont pas remisées aux confins des arrières plans,   Soumik Sen, un metteur en scène fraîchement débardé, les dépoussièra en les castant dans un cinéma de castagne avec Gulaab Gang. Grâce au distributeur Night Ed Films, vous pourrez ainsi découvrir, dès ce 7 mars, le combat face à l'oppression de ces femmes vêtues de saris roses.

Ne vous attendez pas à un drame à la Ken Loach, mais davantage à une revivifiante distraction empruntant à des genres divers et épars ! Car, si Gulaab Gang semble puiser ses racines dans le gang rose, un groupe militant de femmes, armées jusqu'aux saris et bataillant contre les injustices infligées par une société patriarcale, il n'en est rien. Enfin, c'est ce que déclame haut et fort Soumik Sen. Le réalisateur réfute toutes influences en provenance de ce gang fondé par l'éminence grise Sampat Pal Devi. D'ailleurs, afin d'éviter toutes similitudes troublantes et de ne surtout pas stigmatiser les hommes dans des rôles négatifs, ce fardeau  incombe à l'actrice Juhi Chawla. La figure récurrente du politicien véreux a ainsi viré son chromosome Y pour passer au double X. Juhi Chawla y interprète la politicienne corrompue, le mal incarné, tandis que Madhuri Dixit personnifiera le bien sous les attributs d'une furie sanguinaire à la Anjaam. N'étant certes pas néophyte dans ce registre, elle, a dû suivre un entrainement en arts martiaux pour parfaire son rôle. Apprêtez-vous à voir du grand spectacle, avec de l'élagage d'occiput, des danses de mille feux, des Nehiiiii cinglants et des performances ébouriffantes !  

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire