Le cinéma d’action trouve sa voix dans le social ! Jai Ho !

Marjolaine Gout | 23 janvier 2014
Marjolaine Gout | 23 janvier 2014

« Le mal que font les hommes vit après eux; le bien est souvent enterré avec leurs os. » Si ces propos tirés d'un célèbre diasyrme Shakespearien, fait  à Brutus, met à mal l'héritage de Jules César et celui de l'humanité,  Jai Ho tend à inverser cette sentence.  Au feu la langue de bois, au diable la corruption, en cendre la violence, un homme s'élève contre les infamies en lançant une mouvance de bonnes actions.  Inscrit dans une des traditions cinématographiques indiennes ô combien séculaire, le remake, Jai Ho est ainsi une refonte de Stalin (2006),  film d'action telugu, inspiré hâtivement de Pay it forward (2000).

Dans ce dernier, un enfant résolvait l'équation ardue de faire de notre planète un monde meilleur ! Après avoir aidé trois personnes, celui-ci leur passait le relais en leur demandant d'assister, à leur tour, trois inconnus. Cette même chaîne d'entraide est recréée, excepté que le chérubin d'une douzaine d'années a pris de la moustache et du galon dans la version télougou! Ici, avec l'adaptation hindi mettant en scène, l'un des piliers de cette industrie, Salman Khan, elle gagne en deltoïdes et pectoraux, mais surtout, elle peut se targuer d'un précieux second rôle incarné par l'émérite actrice Tabu ! Jai Ho se décline ainsi comme le prochain  blockbuster indien marquant le retour à la réalisation de l'acteur/producteur Sohaïl Khan ! Il est d'ores et déjà certain que le film abondera, certes, de truculentes cascades, dont une course poursuite à moto dantesque,  mais le message social, garant d'espoir et d'humanité, reste annoncé tel que le centre névralgique de ce long-métrage! Rendez-vous dès le 24 janvier à Paris et le 15 février en région parisienne pour scander Jai Ho !

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire