The Lords of Salem par Rob Zombie

Pauline Laurass | 23 septembre 2010
Pauline Laurass | 23 septembre 2010

Cela faisait quelques temps que l’on se demandait quel allait être le prochain projet de Rob Zombie. un remake de The Blob ? Tyrannosaurus Rex dont quelques artworks avaient été dévoilés ? Une suite à son diptyque La Maison aux mille corps / The Devil’s rejects comme il le laissait supposer sur son blog ? Et bien non. On le sait aujourd’hui, ça ne sera rien de tout cela!  En effet, les sociétés de production Hauted Films et Alliance l’ont contacté et lui ont offert carte blanche pour le projet de son choix à l’unique condition qu’il soit original!  En l’occurrence, une adaptation de sa chanson The Lords of Salem (présente sur l’album Educated Horses). Attiré par l’autonomie qu’on lui offrait, « le contrôle total de la production », du scénario, en passant par le casting ainsi qu’au final cut, le réalisateur a donc accepté.

Rob Zombie a déclaré à ce sujet: « Je voulais m’éloigner de toutes les choses apparentées à un matériel préexistant. Le filon des remakes commence sérieusement à s’épuiser et lorsque j’ai fait Halloween, tout le monde s’est plaint, soit que c’était trop proche de l’original ou bien trop éloigné. J’apprécie lorsque les gens aiment ou détestent ce que je fais, c’est beaucoup mieux que lorsqu’ils oscillent entre les deux car cela signifie que mon film est oubliable. Mais lorsque vous faites un remake, les gens s’en prennent au film juste pour ce qu’il est. Et après trois ans passés sans avoir réussi à gagner sur Halloween, je me suis dit que je ne voulais pas revivre tout ça une nouvelle fois ».

Ce thriller se déroulera dans un Salem contemporain et dans lequel les habitants reçoivent la visite démoniaque d’une assemblée de sorcières vielle de plus de 300 ans. Le tournage du film devrait avoir lieu l’année prochaine.

                            

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire