Tarantino coupe son Grindhouse

Julien Dury | 2 février 2007
Julien Dury | 2 février 2007

Que le fan de base se rassure, personne n'a imposé de coupures à Quentin Tarantino et Robert Rodriguez. Ce sont les cinéastes eux-mêmes qui ont choisi de remplacer des scènes de Grindhouse par la mention « bobine manquante », histoire de rendre encore plus fidèlement l'ambiance des cinémas de quartier à bas prix et copies imparfaites. Si l'on en croit Tarantino, la suppression de la séquence en question sera assez frustrante pour « faire hurler toute la salle »… Première partie de ce faux double programme, Planet Terror sera l'œuvre de Rodriguez et décrira un Texas transformé en repaire à zombie suite à la dispersion d'une arme bactériologique. Suivront quatre pastiches de bandes-annonces dus à Eli Roth, Rob Zombie, Edgar Wright et Rodriguez lui-même. Pour finir en beauté, le réalisateur de Kill Bill donnera son hommage au slasher avec Death proof, l'histoire d'un cascadeur psychopathe. Le bon Quentin est si fier de ses dialogues qu'il affirme les avoir envoyés à Bob Dylan. Hélas, aucune réponse n'est à noter à ce jour…

Cliquez ci-dessous pour accéder à notre galerie photos :

Source : New York Times

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire