Shamshera : une bande-annonce brutale qui déterre la hache de guerre

Clément Costa | 24 juin 2022 - MAJ : 24/06/2022 17:32
Clément Costa | 24 juin 2022 - MAJ : 24/06/2022 17:32

Shamshera dévoile une première bande-annonce brutale qui devrait enchanter les fans de westerns bourrins.

Vous êtes nostalgiques de la grande époque des westerns spectaculaires ? The Northman n'a pas comblé votre besoin de barbus en colère qui découpent tout à la hache ? Shamshera est fait pour vous. Ce blockbuster indien a connu un parcours compliqué, fait de reshoots et de reports à cause de la pandémie. Réalisé par Karan Malhotra, cinéaste qui a notamment offert un des meilleurs films de vengeance de la décennie passée avec Agneepath, ce projet a pour ambition de raviver l'âge d'or des westerns indiens façon Sholay.

En plus de promettre du cinéma populaire à grand spectacle, Shamshera compte sur son casting en or pour convaincre le public. On retrouvera en tête d'affiche Ranbir Kapoor. L'acteur a un calendrier très chargé puisqu'il enchaînera avec la sortie de Brahmāstra, censé être la pierre angulaire du MCU indien. Mais on pourra également compter sur Sanjay Dutt dans le rôle de l'antagoniste, quelques mois après sa performance mémorable dans K.G.F : Chapter 2. Pour nous introduire à cet univers, Shamshera a dévoilé une bande-annonce brutale et généreuse.

 

 

Il y a quelque chose de rafraîchissant à l'idée de retrouver le western au cœur d'un film à portée du grand public. Disparu des blockbusters hollywoodiens depuis le tristement sous-estimé The Lone Ranger, le genre n'est pas plus fréquent en Inde. C'est donc un pari fou et anachronique que se lance Karan Malhotra. Ces premières images confirment l'amour du cinéaste (et du cinéma indien en général) pour les blockbusters violents et explosifs. Mais on y trouve également un sens de l'aventure franchement séduisant.

Shamshera veut offrir un cocktail de genres, dans la pure tradition du film "masala" à l'indienne. L'aspect western est très prometteur, les séquences d'action semblent généreuses malgré un budget limité. On nous propose un univers sombre et impitoyable avec de vraies idées visuelles. En revanche, espérons que les séquences de comédie soient mieux dosées que ce qui nous est montré en début de bande-annonce.

 

Shamshera : photoJesus II : Le retour

 

Quoi qu'il en soit, l'année 2022 continue de se placer sous le signe des grands films d'action pour le cinéma indien. Shamshera pourrait bien rejoindre la liste des grandes réussites de ces derniers mois et faire oublier au passage son tournage chaotique. Sa sortie en salles est prévue pour le 22 juillet 2022.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Adelp
26/06/2022 à 18:16

@Rakis : le problème est dans l'oeil de celui qui regarde... et à mon sens, il réside en grande partie dans l'aversion du très cartésien spectateur occidental pour le mélange des genres et les ruptures de ton. Or, c'est une marque de fabrique d'une bonne partie du cinéma mainstream non seulement en Inde mais en Asie en général. Des codes culturels partagés par plus de la moitié de l'humanité, donc.
Par ailleurs il existe en Inde un cinéma indépendant de très grande qualité (Anurag Kashyap, Vishal Bhardwaj, Abhishek Chaubey, Anubhav Sinha, Rajkumar Hirani, Dibakar Banerjee, etc. ) sans musique ni danses. Le cinéma indien ne se résume pas à Bollywood - ni à Satyajit Ray.

Rakis
25/06/2022 à 23:13

Attention, je ne critique pas spécialement le cinéma indien, mais ces lourdeurs inutiles qui te font sortir du film (les blagues Marvel oui, les rigolades dans les films "d'horreur", mais aussi les blagues chinoises débiles de nombre de productions Jackie Chan par exemple où des cascades incroyables côtoyaient un humour franchement embarrassant. J'aime bien qu'un film garde sa cohérence. Là on a un truc qui a l'air franchement ultra épique, et bang, le héros se trémousse et paraît ridicule. Culturel ? Mouais, c'est peut-être pour ça que les serveurs sourient toujours dans les restos indiens...... C'est pas du Satyajit Ray.

bonsoirnon
25/06/2022 à 16:17

Les scènes de danses font parties de la culture cinématographiques indiennes depuis des décennies. Et attention, on parle là de blockbusters.
Si vous étiez déjà pas fans des comédies musicales US ou même française, c'est sur que vous n'accrocherez pas.
Après, je suis pas un fin connaisseurs mais est ce que ça serait pas l'occident qui regarde ce qu'il se fait là bas en 2022 ? en terme de blockbusters. J'ai l'impression que des films comme RRR sortent chaque années depuis des lustres mais que ça n’intéressaient pas le public occidental.

zetagundam
25/06/2022 à 11:15

C'est vraiment dommage qu'aucun éditeur "physique" ne s'attaque à ce marché qu'est le blockbuster Indien même si je comprends que le manque d'ouverture d'esprit de beaucoup de spectateurs soit un frein.
Quant au "problème"des scènes musicales, et même si je n'ai vu que 2 ou 3 films Indien, il faut quand même avouer que si la plupart sont curieusement bien intégrer il y en a certaines qui vous font sortir du film tant le contraste entre les 2 ambiances peut-être violent

Pseudo2
25/06/2022 à 09:45

@Kader je suis bien d'accord avec toi. Si une scène, quelle qu'elle soit sort le spectateur du film, elle nuit au film. Et le cinéma indien ( principalement les blockbusters qui ont de la chanson à vendre ) a encore un vrai problème avec ça.

Certains, comme Rajamouli arrivent à parfaitement intégrer ces moments au récit. Que ce soit dans RRR ou Eega ( Baahubali est coupable de morceaux de danse en trop ) Mais c'est trop souvent l'inverse qui se produit.

C'est exactement le même problème avec les blagues forcées du MCU quelque soit le ton de la scène, ou le placement de produit dans I,robot. Ça coupe du film : ça n'a pas sa place dans le film.

JackerJagg
25/06/2022 à 03:09

Ranbir Kapoor va donc sortir 2 des projets les plus attendus en même pas 2 mois , hâte de le voir confirmer pour montrer qu'il a les épaules pour ce genre de projet.

Ken
25/06/2022 à 01:03

Très très hâte pour moi le film de l’année c RRR pour le moment.

Adelp
24/06/2022 à 21:10

Mélange des genres et épopée échevelée : j’achète ! Et puis un film avec Ranbir Kapoor, moi, je suis toujours partante. C'est un acteur versatile et qui aime prendre des risques (là si j'ai bien compris il joue le rôle du père et du fils). Pour la petite anecdote, il y a quelque chose de rigolo et aussi d'assez troublant à le voir opposé dans ce film à Sanjay Dutt, dont il a incarné la jeunesse troublée dans le biopic Sanju...

Kader_fb
24/06/2022 à 20:30

@Rakis C’est lourd à la longue. Vous ne pouvez pas critiquer cela. Les séquences de danse font partie intégrantes du cinéma indien. C’est l’une de ses spécificités. Pleins d’autres films bollywood n’en contiennent pas. Au pire faites vos recherches et regardez ceux qui n’en ont pas

Rakis
24/06/2022 à 20:05

Visuellement très impressionnant avec de sacrés plans, d'idées et des gueules de cinoche. Mais j'ai du mal à comprendre l'intérêt de saupoudrer laaaargement un tel cinéma épique d'humour potache et de séquences dansées... Bollywood je sais, mais quand même... Les scènes de danse m'ont totalement déconnecté de l'attrait de cette bande-annonce, et j'ai peur que le film fasse pareil. Ils ont des quotas de danse dans tous leurs films ?

Plus
votre commentaire