Netflix en crise : l'arrivée des pubs confirmée par Ted Sarandos, le boss de la plateforme

Chloé Chahnamian | 24 juin 2022 - MAJ : 24/06/2022 11:30
Chloé Chahnamian | 24 juin 2022 - MAJ : 24/06/2022 11:30

Après des mois de spéculation, le co-directeur général de NetflixTed Sarandos, a confirmé qu'il y aura bientôt des pubs sur la plateforme.

Cela fait maintenant des mois que des rumeurs circulent concernant l'ajout de publicités sur la plateforme de streaming Netflix et que les abonnés s'écharpent autour de l'idée, un énervement plutôt compréhensible puisque c'est justement l'absence de publicité qui faisait la force de la plateforme, mais qui était également son principal argument commercial.

Mais depuis sa perte d'abonnés historique, rien ne va plus pour la plateforme. Après avoir annoncé qu'ils pourraient interdire le partage des comptes après l'annonce d'un changement de stratégie, c'est la question de la publicité qui a été mise sur la table. Si en avril 2022 l'arrivée de la pub n'était qu'envisagée, c'est désormais officiel, la publicité va envahir la plateforme.

 

 

À Cannes, en mai, il y a évidemment le festival et le marché du film, mais en juin, il y a le festival international de la créativité, anciennement appelé le festival international de la publicité, qui récompense chaque année depuis 1954 les meilleurs publicités, affiches et autres projets marketing. En d'autres termes, c'est "the place to be" pour les publicitaires et c'est là que Ted Sarandos, le co-directeur de Netflix a annoncé la nouvelle :

« Nous avons laissé de côté tout un pan de nos clients, à savoir ceux qui disent : "Hé, Netflix est trop cher pour moi et la publicité ne me dérange pas". Nous ajoutons une offre avec de la publicité, nous n'ajoutons pas de publicités au Netflix que vous connaissez aujourd'hui. Nous ajoutons de la publicité pour les gens qui disent "Hé, je veux payer moins cher donc je regarderai des pubs". »

 

Stranger Things : Photo , Gaten Matarazzo, Sadie Sink, Priah FergusonLes abonnés qui vont vite s'échapper de la plateforme... ou pas

 

Ted Sarandos confirme donc que la publicité sera bien présente sur Netflix, mais qu'en échange, l'abonnement sera donc moins cher. Une nouvelle qui ravira peut-être ceux qui se sont plaints de l'augmentation très récente des tarifs. Cette nouvelle offre s'ajoutera donc aux autres types d'abonnements et, pour le moment, ce ne sont que les abonnés ayant choisi cette offre qui devront regarder ces publicités.

Si l'arrivée de la pub risque de faire des vagues, les consommateurs sont tellement habitués à consommer des publicités à longueur de journée qu'on doute que cette nouvelle ait de véritables répercussions sur le nombre d'abonnés. Reste donc à savoir si la plateforme obligera le spectateur à regarder une publicité en entier, ou seulement quelques secondes, si elle la diffusera avant un programme ou carrément pendant, et surtout à quelle fréquence (une fois par épisode, toutes les heures, ou demi-heures, etc.).

 

Le Jeu de la dame : photo, Anya Taylor-JoyQuand Netflix va demander de choisir entre les pubs et l'argent

 

Cette nouvelle direction, en parfait désaccord avec la position initiale de la plateforme, n'a donc pas été la seule conséquence récente puisque le site internet Deadline rapporte justement que Netflix vient de licencier 300 nouveaux employés alors que 150 avaient déjà été licenciés en mai dernier. À ce niveau-là, on ne peut que constater que le géant du streaming est en difficulté. Le média a partagé la déclaration de l'une des porte-paroles de la plateforme : 

« Même si nous continuions à investir de manière significative dans l'entreprise, nous avons procédé à ces ajustements afin que nos coûts augmentent parallèlement à la croissance plus lente de nos revenus. »

Si la perte de 200 000 abonnés avait déjà fait l'effet d'une bombe, selon Deadline, la plateforme pourrait bientôt annoncer qu'elle a en fait perdu 2 millions de clients. Même si plusieurs raisons peuvent expliquer cette perte affolante d'abonnés, la hausse des prix, les propositions de moins en moins originales et la concurrence des autres plateformes comme Disney+, on imagine que Netflix pourrait prendre d'autres mesures drastiques pour essayer de se renflouer ses caisses sans trop contrarier ses clients, car on doute que l'arrivée d'un abonnement avec pub puisse réellement inverser la tendance.

Tout savoir sur Netflix

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
free spirit
26/06/2022 à 10:01

G T B . je suis entièrement D'accord avec vous...

Lazaretto
26/06/2022 à 01:16

Netflix ne s'oriente toujours pas vers la bonne stratégie. Produire moins et produire mieux. Mais ils se sont totalement engouffré dans leur modèle depuis des années et ne peuvent plus en sortir. Tout ça pour tenter de reproduire l'exploit Squid Game qui arrive une fois tous les 3 ans.

A côté on a HBO qui continue de produire des pépites moins connues mais qui resteront dans le marbre (Les séries de David Simon, Succession, Barry... et j'en passe des dizaines), mais qui n'a toujours pas sa plate-forme dans tous les pays (on peut passer par OCS, mais voilà la plate-forme...)

Vivement l'arrivée de HBO MAX chez nous, si ça peut faire découvrir The Wire à un max de personne on aura tous à y gagner :D

Numberz
25/06/2022 à 22:00

Du coup on peut avec Netflix en clair et payé la redevance télé ?
Pareil que beaucoup, j'ai résilié, et j'arrive à terme avec Amazon. Ça me fera gain d'économie et je rattraperai avec mes piles de DVD entassés que je n'ai pas eu le temps de regarder.

Pseudo81
25/06/2022 à 15:08

Ils disent que la pub sera juste pour ceux qui trouve que leurs abonnements est trops cher... alors que dans 3 mois il se serviront de celle-ci pour encore augmenter le prix des abos... un gros mensonge encore une fois. Netflix est partit dans un cercle vicieux qui vas les couler. Les banques réclame de plus en plus l'argent, les streaming marche de moins en moins bien... Le seul levier de Netflix est augmenter les tarifs tout en réduisant les coûts de production, sauf que les deux font baisser le nombre d'abonnement. Netflix à rater le coche en ne rachetant pas de studio de cinéma et en ne jouant pas le jeux du cinéma tout court

saga10
25/06/2022 à 14:17

Tout le monde se sent offensé par l'arrivé des publicités sur netflix (et peut être d'autres plateformes), mais la vérité, c'est qu'il y a bien longtemps que tout le monde a poser son cerveau et qu'en bon consommateur décérébré, personne ne prends conscience de payer une plateforme pour 1 truc bien sur 20 mauvais.

GTB
25/06/2022 à 11:39

@RobinDesBois > Je comprends mieux votre idée. Effectivement sur internet on retrouve plus souvent le principe du gratuit/pub et payant/sanspub. Il est vrai. Mais avez-vous conscience de l'état du gratuit/pub sur internet? Youtube gratuit peut balancer jusqu'à une dizaine de pubs sur une vidéo de 20min. Et je rappelle que retirer la pub coûte 12 balles/mois, pour une plateforme qui héberge des contenus d'utilisateurs, pas leurs propres productions/acquisitions. Les sites internet gratuits ont plus d'encarts pub (et de trackers en tous genres) que de contenu éditorial sur la page. Adblock et autres n'ont pas explosé pour rien : le gratuit impose une quantité intolérable de pub, et c'est très souvent un enfer en terme de confort d'utilisateur/ergonomie. Est-il donc si étonnant que Netflix n'opte pas pour cette solution mais pour une plus intermédiaire? Est-ce une mauvaise chose pour les utilisateurs? Rien n'est moins sûr. On verra concrètement à quoi ressemble cette offre.

@free spirit> On ne sait pas encore si la pub interviendra pendant le visionnage ou avant (ou autre). En salles, vous avez bien 15-20min de pub avant la séance, donc bon. Il y a même des salles qui pratiquent l'entracte; ce que je déteste personnellement.

free spirit
25/06/2022 à 10:30

Moi Perso je déteste regarder un film avec de La Pub....je préfères ne rien regarder du tout si il y a de la Pub !!! Imaginer vous allez au Cinéma et vous propose une Séance Moins Cher avec 2 pubs pendant La projection . Est ce que vous accepteriez ??? Moi non !!!

Brasch-Eazy-E
24/06/2022 à 19:47

Les œuvres elles-mêmes sont des publicités pour des modes de vie et des idées. L'image ne peut que promouvoir le capitalisme puisque dans le réel tout s'achète ou se négocie. Vous ne le savez pas, mais vous ne regardez que de la publicité...

Niko
24/06/2022 à 18:26

C'est hyper simple je n'ai plus d'abonnement disney, amazon et surtout netflix depuis longtemps. Y a toujours un moyen de regarder sa série ;)

Morcar
24/06/2022 à 14:28

C'est bien beau, ça, mais vont-ils proposer une offre avec publicité pour chacune des offres existantes aujourd'hui ? Parce que si l'offre avec publicité ne s'applique par exemple qu'à l'offre "Essentiel", ça ne sert un peu à rien.
Ensuite, en effet, il serait bon de savoir quand arriveront les pubs. Parce que si c'est pour couper un film ou un épisode de série en plein milieu, non merci. Si c'est une publicité avant le film, pourquoi pas.
Enfin, je pense que Netflix s'est un peu piégé lui-même en proposant trop de contenu nouveau depuis sa création. Il y en a eu tellement de proposé que personne n'a pu suivre le rythme. Moi-même, j'ai quantité de films et séries ajoutés à ma liste, mais que je n'ai pas encore eu le temps de voir. En toute logique, même s'il n'y avait rien de nouveau pendant six mois, je pense que tous les abonnés ont à disposition bien assez de programmes pour s'occuper tout ce temps, mais si Netflix ne proposait plus de nouveauté, ça ferait fuir les gens aussi. Ils auraient mieux fait de suivre un rythme un peu moins soutenu pour s'en garder sous le coude.

Mais le N rouge s'est tellement cru tout puissant qu'il en a perdu la raison.

Plus
votre commentaire