Les nouveautés films et séries à voir sur Disney+ en avril

La Rédaction | 11 avril 2022 - MAJ : 13/04/2022 15:10
La Rédaction | 11 avril 2022 - MAJ : 13/04/2022 15:10

Parce qu'il n'y a pas que Netflix ou Amazon Prime Video dans ce monde et que d'autres plateformes voient leur catalogue grandir chaque jour, chaque semaine et chaque mois, on a décidé de faire le point sur les nouveautés prévues sur Disney+Chaque début de mois, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Disney+ dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer sur la plateforme de streaming en ce mois d'avril ?

 

photo Star

 

DÉJÀ DISPONIBLE

dumbo

Sortie : 2019 - Durée : 1h32

 

Dumbo : photoVous allez le rendre triste si vous ne regardez pas Dumbo

 

Ça parle de quoi ? Le propriétaire d’un cirque en difficulté financière recrute l’ancienne vedette Holt Farrier et ses enfants Milly & Joe pour prendre soin d’un jeune éléphant aux oreilles disproportionnées devenu la risée du public.

Pourquoi il faut le regarder ? Et bien déjà, et il s’agit là de l’argument principal : Dumbo est vraiment très, très mignon dans cette réadaptation. Affublé de ses grandes oreilles caractéristiques, et d'une paire de grands yeux bleus qui feraient fondre le plus récalcitrant des spectateurs, l’éléphanteau est également accompagné d’un casting 5 étoiles comprenant, entre autres, Colin Farrell, Eva Green et Danny DeVito. On regarde également pour la nostalgie de nos enfances révolues, argument commercial vu et revu dont la recette fonctionne malgré tout, et ce même si la séquence où Dumbo hallucine des éléphants roses dans le dessin animé original nous a tous traumatisés.

Il y a cette mode un tantinet agaçante chez Disney, à vouloir systématiquement remettre au gout du jour les dessins animés classiques de notre enfance par le prisme d’adaptations en prises de vue réelles, à laquelle Dumbo n’a pas fait exception. Réalisé en 2019 par Tim Burton, dont la patte artistique s’est commercialisée jusqu'au point de non-retour avec le premier volet de sa réadaptation d’Alice au Pays des merveilles, le réalisateur a néanmoins su insuffler au petit éléphant le charme et l’émotion du conte original. Métrage à l’esthétique féérique, Dumbo est un éloge à la différence qui, à défaut d'autres qualités cinématographiques, est joliment exécuté.

cinq films de cédric klapisch

   

L'Auberge espagnole : photo, Romain DurisUne petite idée de la dolce vita à l'espagnole

 

Lesquels ? L'Auberge espagnoleLes Poupées RussesParisMa part du gâteau et Casse-tête chinois.

Pourquoi il faut les regarder ? À l’instar de Truffaut avec sa saga Antoine Doinel, Cédric Klapisch suit dans ses trois films L'Auberge espagnole, Les Poupées russes et Casse-tête chinois, l’évolution de Xavier, joué par Romain Duris. Problèmes, joies, conquêtes amoureuses... le cinéaste dresse un portrait sans filtre de son personnage. À 20 ans, Xavier est un étudiant paumé en Erasmus à Barcelone, à 30 ans il est un scénariste raté et à 40 ans, un père de famille toujours aussi perdu. Klapisch offre à Romain Duris l’un de ses plus beaux rôles, aux côtés d’Audrey Tautou, de Cécile de France et de Kelly Reilly.

Le cinéaste fait une nouvelle fois appel à Duris, son acteur fétiche, pour Paris, un film choral. Il y joue un malade proche de la fin qui regarde par la fenêtre la vie des autres. Fabrice Luchini joue un historien, Karin Viard une boulangère, Gilles Lellouche un poissonnier et François Cluzet un architecte, dans ce portrait simple et touchant d’une ville où tout le monde se croise sans vraiment le savoir. Et dans Ma part du gâteau, Karin Viard interprète une femme de ménage haute en couleur au service d’un trader séduisant joué par Gilles Lellouche. Les amoureux de cinéma français vont être servis !

chronique d'un scandale

Sortie : 2007 - Durée : 1h32

 

 

Ça parle de quoi ? Barbara Covett, une enseignante aussi désespérée que solitaire retrouve du sens à sa vie lorsqu’elle rencontre la nouvelle et rayonnante professeure d’art Sheba Hart, avec qui elle se lie d’amitié.

Pourquoi il faut le regarder ? On ne va point se mentir, on regarde dans un premier temps pour Cate Blanchett, dont la performance est d’une justesse remarquable. L’affrontement duo-duel entre deux femmes qui s’unissent puis se détruisent à petit feu, consumées l’une et l’autre par une obsession dévorante, a également de quoi tenir en haleine le spectateur tout au long de ce drame britannique à l’issue explosive.

Modeste thriller psychologique à l’intrigue aussi simple qu’efficace, Chronique d'un scandale se joue d’un corps à corps entre la perversion narcissique de Judi Dench, brillante d’un machiavélisme calculateur qui n’est pas sans rappeler la Merteuil de Glenn Close, et la détresse éprouvée de Cate Blanchett. Maîtrisé (peut-être à l’excès), le métrage oscille tour à tour entre le suspense et la tension, portés par un récit au sujet dérangeant et à la mise en scène épurée, qui explore tour à tour la solitude et la misère sexuelle, et dresse le portrait malsain de deux femmes rongées par l’ennui et la jalousie. 

bientôt disponible

l'âge de glace : les aventures de scrat - LE 13 avril

Durée : 6 épisodes d'une dizaine de minutes

  

 

Ça parle de quoi ? Le célèbre écureuil à dents de sabre Scrat est maintenant devenu père. Il s’occupe tant bien que mal de son fils, l’adorable Baby Scrat, dont la malice n’a d’égal que son insatiable appétit pour les fruits du chêne.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce qu’on peut penser ce qu’on veut de la saga L'Âge de glace, mais le seul personnage qui n’a jamais subi les affres du temps et de l’inégale qualité des films, c’est Scrat. Que faire alors lorsque Disney exploite honteusement le fantasme de tout amoureux de cette saga d’animation ? Et bien on succombe à la tentation.

Il faut voir L'Âge de glace: les Aventures de Scrat parce que cette compilation de six courts-métrages sera l’occasion de découvrir notre animal neuneu préféré devenir papa. Une excuse pleine de gratuité pour simplement se fendre la poire en regardant le bestiau enchaîner ses gags slapsticks toujours plus improbables, mais cette fois avec son petit. Ça a l'air bête et parfaitement opportuniste maiiiis... on ne dit pas non.

the dropout - LE 20 avril

Durée : 8 épisodes d'environ 50min

 

 

Ça parle de quoi ? L’histoire vraie d’Elizabeth Holmes, une brillante chef d’entreprise à qui tout réussit... mais dont l'ambition démesurée et un désir de célébrité totalement perverti vont lui faire vivre une chute tout aussi spectaculaire que sa fulgurante ascension.

Pourquoi il faut la regarder ? La série biopic a le vent en poupe chez Hulu (et donc Disney+ en France) puisqu'après Pam & Tommy, c’est l’histoire d’une autre femme, moins connue que Pamela Anderson mais à l’histoire tout aussi scandaleuse, qui sera racontée, celle d’Elizabeth Holmes et de sa société Theranos. Créée par Elizabeth Meriwether, la showrunneuse de New GirlThe Dropout retrace l’évolution de la société, de l’idée révolutionnaire à la descente aux enfers, en essayant de répondre à cette question : comment le mensonge a-t-il commencé ?

La jeune milliardaire est interprétée par Amanda Seyfried qu’on retrouve ici dans un rôle qui semble taillé sur mesure pour ses grands yeux angoissés. On retrouve également le charmant Naveen Andrews, vu dans Sense8 mais surtout connu pour son rôle de Sayid dans Lost, les disparus, qui laisse ici tomber le marcel au profit de la cravate pour jouer Sunny Balwani le collaborateur d’Elizabeth Holmes. Si vous aimez l’univers du médical, les charlatans et Dopesick, cette nouvelle série est faite pour vous.

l'intégrale d'homeland - LE 20 avril

Sortie : entre 2011 et 2020 - Durée : 96 épisodes d'environ 55min (8 saisons)

 

Homeland : photo, Claire DanesUne héroïne en plein trouble

 

Ça parle de quoi ? Huit ans après sa disparition lors de l’invasion de Bagdad, un soldat américain réapparaît alors que tout le monde le pensait mort. S'il est accueilli en héros, l’agente de la CIA Carrie Mathison est persuadée que ce marine, Nicolas Brody, est devenu en réalité un espion radicalisé à la solde de l’ennemi et qu’il prépare une attaque terroriste sur le sol américain.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que c'est une des séries les plus palpitantes de la décennie passée. Homeland a incontestablement fini par tourner en rond lors de ses dernières saisons, mais la série a été une énorme source de suspense pour des millions de spectateurs. À ce propos, l'arc des trois premières saisons est une vraie leçon scénaristique, offrant des séquences d'une grande tension tout en parvenant à plonger frontalement dans l'intimité de ses personnages.

Menée par l'incroyable Claire Danes, actrice absolument sous-utilisée par Hollywood depuis le début de sa carrière, et le charismatique Damian LewisHomeland va ainsi proposer une véritable évolution de son équipe, et notamment son héroïne bipolaire. Alors ce n'est pas bien grave si le changement de dynamique après la saison 3 a provoqué de gros hauts et des gros bas par la suite.

avengers : endgame - le 27 avril

Sortie : 2019 - Durée : 3h01

 

Avengers : Endgame : photo, Chris EvansDisney+ Assemble

 

Ça parle de quoi ? Au lendemain de la défaite, les Avengers restants sont confrontés à la plus grande de toutes leurs épreuves : trouver en eux-mêmes la force de se relever et découvrir le moyen de vaincre Thanos une fois pour toutes.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce qu’il faut trouver une raison ? Sérieusement ? Et bien parce que même si Avengers : Endgame est un des derniers déluges de fan service honteux, laborieusement écrit et mis en scène par un ordinateur les frères Russo, c’est tout de même le dernier volet de la Saga de l’Infini du MCU (en vrai, c'est Spider-Man : Far From Home mais on sait tous que Endgame conclut vraiment l'arc Thanos). Et pour conclure cet arc composé d’une vingtaine de films répartis sur dix ans, Disney aura mis le paquet avec le deuxième plus gros budget de l’histoire du cinéma sans inflation (356 millions de dollars).

Ajoutons à ça la moitié d’Hollywood au casting et la conclusion des enjeux qui tournent autour du grand méchant Thanos depuis le premier film du MCU (Iron Man en 2008) et ce n’est pas si étonnant que le film réalisé par les frères Russo soit devenu le deuxième plus gros succès de l’histoire du cinéma, toujours sans prendre en compte l'inflation (2,7 milliards de dollars cumulés dans le monde).

daredevil - LE 29 avril

Sortie : 2003 - Durée : 1h42

 

 

Ça parle de quoi ? De jour, l’avocat aveugle Matt Murdock s’échine à faire légalement régner la justice dans le quartier de Hell’s Kitchen. De nuit, il est l’homme sans peur Daredevil, un justicier puissant et masqué.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce qu’il est si, si, si mauvais, qu’il est bon, quelquefois, de s’adonner à des plaisirs si coupables qu’ils en sont au-delà de l’avouable. Mais qu’à cela ne tienne. On ne regarde pas Daredevil de Mark Steven Johnson pour se creuser les méninges, on le regarde pour l’action, les costumes en cuir et le crâne rasé de Colin Farrell.

Il y en aurait des choses à dire sur cette première adaptation cinématographique de Daredevil : on pourrait par exemple mentionner la mise en scène sous acide, ou l’interprétation de Ben Affleck (que l’on ne commentera pas nécessairement), ou encore certains effets visuels qui ont aussi bien tenu le test du temps qu’une chirurgie esthétique ratée. Mais qu’en est-il vraiment ? Si Daredevil est considéré comme l’un des pires films de super-héros jamais réalisé, il n’en reste pas moins un divertissement efficace (pour le meilleur et pour le pire), et peut-être même qu’une revisite pourrait vous faire changer d’avis.

assassin's creed - LE 30 avril

Sortie : 2016 - Durée : 1h56

 


Assassin's Creed - trailer VOST par Ecranlarge

 

Ça parle de quoi ? Grâce à une technologie révolutionnaire qui libère la mémoire génétique, Callum Lynch revit les aventures de son ancêtre Aguilar, dans l’Espagne du XVe siècle.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce qu’une adaptation aussi ratée de ce qui sonne pourtant comme une source d’inspiration (trop ?) évidente, c’est tout de même très rare. Assassin's Creed prend comme matériel original les jeux vidéo d’action, d'infiltration et d’aventure pour mieux en retrancher au maximum la partie reconstitution et se concentrer sur le segment SF - soit la partie au mieux la plus casse-gueule et au pire la moins intéressante.

En résulte un blockbuster banal qui n’est sauvé ni par son excitant cinéaste (Justin Kurzel), ni par son passionnant casting (Michael Fassbender, Marion Cotillard et Jeremy Irons). C’est plat, souvent moche et laborieusement raconté. On regrettera alors forcément l’échec de ce qui aurait pu donner une adaptation généreuse et dense d’un univers aussi riche et stimulant.

Mais aussi...

Le monde de Nate, Sais-tu pourquoi je saute ?, Single Drunk Female, Thérapie Alternative, Inde : sanctuaire animal, Les chefs toqués saisons 1 et 2, Sex Nerd, Delivery Man, Mon roi, The Ignorant Angels, The Killing saisons 1 à 4, Je te promets, HPI, Les Kardashian, Love et autres drogues, Marley et moi, Narco Wars saisons 1 et 2, Captive Audience, Explorer : le dernier tepui, The Biggest Little Farm : The Return, Ours polaire, Bear Witness, Dollface saison 2, Esquisses, The Practice saisons 1 et 2, Crush, Meilleures ennemies...

Tout savoir sur Disney+

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Piregwan
12/04/2022 à 15:51

Donc pas grand chose qu'on n'ait pas déjà vu depuis 10 ans.

Life is Hard
12/04/2022 à 11:12

Eh ce qui me concerne je le kiff bien ce Daredevil. En dehors d'un Colin Farrell qui joue dans un autre film et d'une scène de baston dans le square qui se passe elle dans un autre monde, j'aime beaucoup ce film.

Cinégood
12/04/2022 à 09:14

@Will
Malheureusement les plateformes oublient souvent les cinéphiles et ne proposent que rarement, voir jamais, les versions longues et director's cut des films. (Le support Blu-Ray ou 4K a encore un peu d'avenir !)

Will
11/04/2022 à 19:28

Pas de director's cut pour Daredevil apparemment vu la durée c'est dommage.

votre commentaire