The Power of the Dog : Benedict Cumberbatch est un cow-boy très méchant dans la bande-annonce Netflix

Raphaël Iggui | 4 novembre 2021
Raphaël Iggui | 4 novembre 2021

Benedict Cumberbatch est décidément le cow-boy le moins aimable du Far-West dans la bande-annonce Netflix de The Power of the Dog.    

En février 2017, alors que Benedict Cumberbatch était l'invité du Saturday Night Live, ce dernier avait eu le droit à un sketch intitulé "Why is Benedict Cumberbatch Hot ?" où Beck Benett, alors membre permanent du SNL, s'interrogeait sur le sex-appeal de Cumberbatch qu'il ne parvenait pas à comprendre. Un questionnement légitime quand on voit comment le Britannique a été propulsé vers les hautes cimes hollywoodiennes en près d'une décennie. 

Une décennie où l'inspecteur Holmes aura performé dans des genres et des registres très différents, jouant néanmoins assez peu de rôles de "vilains", "méchants". On peut tout juste compter son rôle de Smaug dans la trilogie de Le Hobbit, celui de Khan dans Star Trek Into Darkness et son lointain cousin Shere Khan dans Mowgli : la Légende de la jungle. Un trio auquel on pourra désormais ajouter Phil Burbank, l'odieux personnage au centre du récit de The Power of the Dog qui semble encore plus odieux dans la dernière bande-annonce balancée par Netflix

 

 

Phil (Benedict Cumberbatch) et George (Jesse Plemons) sont deux frères aux tempéraments complètement opposés qui héritent d'un ranch dans le Montana au début du 20e siècle. Leur relation se fissure lorsque George décide de se lier à Rose Gordon, une veuve de la région accompagnée de son fils, Peter (Kodi Smit-McPhee), pour qui Phil va nourrir une animosité grandissante...

Des paysages qui résonnent avec les paysages internes des personnages, des relations humaines agitées de passions et de tension... Après un premier teaser mystérieux, le film s'affirme comme une lente phagocytose de la vie de George, Rose et Peter par Phil, manipulateur cruel et intelligent.

 

Photo, Benedict CumberbatchGrand Galop rencontre Le Grand Silence

 

Après avoir remporté le Lion d'argent de la meilleure réalisation à la Mostra de Venise 2021, The Power of The Dog sent bon la bête à Oscars. Mais plus encore, c'est surtout l'occasion de retrouver Jane Campion (La Leçon de piano, Top of the Lake) aux commandes d'un long-métrage après des années d'absence du grand écran.

Cumberbatch compte visiblement s'adonner à l'exercice du pervers narcissique en stetson avec toute la retenue et la cruauté sourde que ce genre de rôle exige. Ce qui n'empêchera sûrement pas Plemons, Dunst ou McPhee de nous écarter les mirettes dans ce quatuor pourri de l'intérieur. Rendez-vous le 1er décembre sur Netflix pour enfin trouver une raison valable de pouvoir haïr un être aussi parfait que Cumberbatch.

Tout savoir sur The Power of the Dog

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Sprig
08/11/2021 à 13:57

@Flo donc tu vas sur un site qui parle de cinéma sur un sujet sur Bc et tu dis qu'il y a des sujets plus importants que çà ? Bien sur qu'il y en a, tu as oublié le réchauffement climatique, le racisme, l'hégemonie des grandes boites capitalistes, le manque d'opportunités économiques et le chômage, l'instabilité économique, la sécurité et le bien être instables, la corruption, la pauvreté, la destruction des ressources naturelles…mais ce n'est pas le sujet de l'article.

Je te laisse avec ta tarte aux pommes. Bon app.

Flo
08/11/2021 à 11:06

Pour faire simple, si on propose de me vendre une pomme 10€ je peux dire que c'est bien trop cher sans avoir à argumenter l'évidence. En revanche le vendeur peut toujours essayer de me venter la qualité exceptionnelle que j'ai loupé.

Ensuite comme tu parais comme obsédé par mon avis, je tentais de relativiser en évoquant des sujets qui me semblent plus graves.
Je crois que défendre la diversité dans le cinéma par exemple mérite d'avantage d'énergie et de temps que de finalement parler pour ne rien dire à propos de BC.

Enfin la syntaxe était assez basique mais pas de lien entre BC et Zemmour à ma connaissance rassures-toi !

Francis Kuntz
06/11/2021 à 16:27

@ Sprig +1

Sprig
06/11/2021 à 14:14

@Flo Pourquoi tu détournes la conversation ? Tu parles de white whashing dans les westerns (comme d'habitude sans donner de titre…ah oui "tous" comme tu l'avais sorti pour B Cumberbatch) ou de Zemour et je ne vois pas le rapport avec la conversation. Tu parleras de "hargne" dans les sujets là où je te demandais juste d'argumenter ta phrase pour la comprendre.
Après comme sur chaque forum de commentaires on appréhende de différentes manières. Tu vois dans ma question de la rage ? Amusant. Dsl de t'avoir "agressé" alors.

Flo
05/11/2021 à 20:46

Un art, carrément !
Après si mes réponses ne te satisfont pas, tu peux te faire plaisir dresser liste exhaustive des qualités de cet acteur qui te mettent dans cet état.

Enfin dans tout les cas il faut se détendre, il y a des choses plus graves que mon avis, comme la montée de Zemmour ou le whitewashing dans certains westerns.

Eddie Felson
05/11/2021 à 19:42

@Flo
Répondre sans répondre est un art en soi que tu sembles maîtriser à la perfection que cela soit volontaire… ou pas!

Flo
05/11/2021 à 17:09

"donc tu peux me dire les acteurs de "sa" génération à laquelle tu compares l'acteur ?"

Oui, globalement à tous, y compris les acteurs des mystères de l'amour.

"J'attends ta liste de ses prod où il fut décevant pour comprendre ton propos gratuit qui ne fait pas avancer le sujet."

Tu te trompe, il ne me déçois pas, je le trouve surcoté en atteste ton engouement, ta rage vis-à-vis de mon humble avis.

Eddie Felson
05/11/2021 à 14:15

@Sprig +1

Sprig
05/11/2021 à 12:48

@Flo ok donc tu peux me dire les acteurs de "sa" génération à laquelle tu compares l'acteur ?
Enfin le "cotage" vient de nous et personne d'autre. Si tu te sens seul dans ton coin à ne pas comprendre l'engouement pour l'acteur pas de problème, je respecte ton dédain pour lui mais de là à faire des généralités ce serait bien de parler de ton ressenti sur ses autres productions plutôt que claquer un avis perso. J'attends ta liste de ses prod où il fut décevant pour comprendre ton propos gratuit qui ne fait pas avancer le sujet.

Flo
05/11/2021 à 12:32

L'acteur le plus surcoté de sa génération.

Plus
votre commentaire