Le nanar Malignant se paye une sortie historique en Chine, avec presque pas de censure

Maeva Antoni | 10 septembre 2021 - MAJ : 10/09/2021 16:19
Maeva Antoni | 10 septembre 2021 - MAJ : 10/09/2021 16:19

Malignant de James Wan (Conjuring) va avoir droit à une sortie en Chine, faisant de lui le premier film d'horreur américain classé R à réaliser cet exploit.

Avant de pouvoir être diffusés en Chine, les films étrangers doivent passer devant le comité chargé de la classification (qui a dit censure ?), qui travaille main dans la main avec le parti. Et ce comité a rarement le sourire, n’hésitant pas à couper la chique à bien des métrages espérant jouir du marché chinois très attractif. 

Dans la liste des méchants enfants du Père Noël Communiste, on retrouve beaucoup de choses quasi interdites : la religion, le fantastique, les voyages dans le temps, la violence, l’homosexualité, les esprits, les zombies, ou encore Brad Pitt (7 ans au Tibet, pas le film préféré des pontes du parti).

Ce qui ne laisse pas beaucoup de marge, surtout pour les films d’horreur qui regroupent parfois plusieurs de ces critères. Pourtant, le drôle de nanar Malignant de James Wan va y échapper et sera exploité en Chine, malgré son caractère horrifique, violent et hanté. Et selon The Hollywood Reporter, ce serait une première pour un film d'horreur américain classé R - interdit aux mineurs de moins de 17 ans non accompagnés aux Etats-Unis.

 

 

Nuance tout de même : le film ne sortira pas dans les salles chinoises, mais sera exploité en streaming. Le nouveau film de James Wan va être diffusé par la société de production chinoise Starlight Media sur les services de streaming de six géants de l’internet chinois. De quoi garantir une visibilité énorme.

Certes, le cinéaste va devoir faire un peu de coupe et revoir son montage pour permettre à son film de voyager (ce qui rappelle Alien : Covenant, exploité dans une version beaucoup moins sanglante en Chine), mais cela reste inédit. 

Un fait visiblement historique qui a été facilité par les relations entre Wan et Starlight Media. Ces derniers, cherchant à s’implanter aux Etats-Unis, ont conclu en 2016 un accord avec le réalisateur d’Insidious pour développer des projets. Malignant étant le premier né de cette collaboration, le film s’était d'emblée taillé une route dans la jungle de la sortie chinoise, hors des sentiers traditionnels.

 

photo, Annabelle Wallis"Allo, la Chine ? Ici James Wan"

 

D'autant que le développement des services de streaming américains en Chine est plus ou moins impossible, à cause de la censure qui perdrait la boule avec Disney+ ou encore HBO Max (sur lequel sort également Malignant aux Etats-Unis). Sans parler des coulisses de pur business et guerres de multinationales, sur fond de protectionnisme.

Bien entendu, c'est loin d’être le premier film d’horreur à passer l’examen de la classification/censure chinoise. Sans un bruit 2, par exemple, est sorti en Chine, et a cumulé 7 millions de dollars au box-office. Mais Malignant reste le premier film d’horreur classé au-dessus de PG-13 (accompagnement fortement recommandé pour les enfants de moins de 13 ans) à y arriver. De quoi créer un précédent qui pourrait ouvrir la voie à un certain cinéma d'horreur américain ?  

 

photo, Maddie Hasson"Bienvenue chez nous"

 

Pas sûr, car Malignant parait n'être qu'une exception, motivée par des accords financiers encore timides. Un vrai manque à gagner pour le cinéma d'horreur, une industrie toujours florissante qui représente déjà 19% de part de marché en 2021 (selon The Numbers). Avec de petits budgets qui parviennent très souvent à être rentables, grâce au cinéma et aux autres circuits (vidéo, SVOD, TV), le cinéma d’horreur est une recette pas chère, et qui marche.  

L’ouverture du marché chinois permettrait aux films du genre de s'imposer encore plus, comme les blockbusters hollywoodiens type Marvel et Fast & Furious. Il ne reste qu'à espérer que Malignant ne soit pas seulement une anomalie dans le système, mais que le cauchemar de James Wan joue le rôle d’éclaireur dans la nuit chinoise.

Tout savoir sur Malignant

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Yes
11/09/2021 à 17:35

Vu et putain c'était ouf

Je me souviendrai toute ma vie de la première fois où j'ai vu ce film

PS : de la façon de filmer jusqu'à l'atmosphère global du film, on est pas loin de l'hommage à Evil Dead 1&2 de Sam Raimi, et c'est jouissif

Euh
10/09/2021 à 19:04

Certes, Malignant est un gros nanar, mais je j'ai lu ni entendu nulle part que James Wan semble s'être grandement inspiré d'un comics auquel il a participé. Peut-être en vue de ne rien spoiler, mais ça peut être utile de le savoir avant d'entrer voir ce truc WTF :)

votre commentaire