Michelle Yeoh revient sur la joyeuse compétition avec Jackie Chan

Raphaël Iggui | 7 septembre 2021 - MAJ : 07/09/2021 11:57
Raphaël Iggui | 7 septembre 2021 - MAJ : 07/09/2021 11:57

Pour la sortie de Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux, Michelle Yeoh est revenue sur son début de carrière et notamment Jackie Chan.

Il y a des parcours de vie qui vous filent le vertige en plus d'un sacré bourdon sur votre propre vécu. À 60 ans, dont près 35 ans de carrière, Michelle Yeoh a d'abord été une artiste martiale et cascadeuse hors-pair dans les productions hongkongaises, avant de s'envoler pour Hollywood et le firmament. Elle a ainsi été James Bond Girl dans Demain ne meurt jamais (notre dossier en attendant que James Bond meurt demain)scientifique voulant sauver le soleil (Sunshine), membre d'une sororité religieuse maîtrisant le Kung-Fu (Babylon A.D) et même capitaine dans la série Star Trek : Discovery.

Sa présence aux côtés d'une autre superstar hongkongaise, Tony Leung Chiu Wai, dans Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux, est un indicateur supplémentaire de la tentative de séduction du public asiatique (notamment) par le couple Marvel/Disney. Mais elle est aussi une forme de reconnaissance du statut de reine du cinéma d'action que Yeoh a acquis à la sueur de son front, mais surtout au nez et à la barbe des préjugés

 

Photo Michelle Yeoh"On va faire léger, on ne parlera que du premier chapitre de ma vie"

 

À l'occasion d'un entretien avec The Guardian pour la sortie de Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux, l'actrice est revenue sur ses premières années en tant qu'actrice-cascadeuse dans les productions hongkongaises. Partie étudier dans une école de ballet londonienne, une blessure au dos l'a poussée à reconsidérer la carrière qu'elle envisageait dans la danse. Elle trouvera un autre moyen d'expression physique en devenant l'héroïne de cinéma d'action iconique que l'on connaît désormais. 

Si elle parvient à obtenir un premier rôle aux côtés de Cynthia Rothrock dans Le Sens du devoir 2 en 1985, la Miss Malaisie de 1983 a dû se tailler une place dans le monde machiste des cascadeurs hongkongais à force de détermination. L'actrice ne s'est pas démontée devant les regards circonspects de ses collègues masculins lors des entraînements : 

"Ils ont littéralement croisé les bras, ont fait un pas en arrière pour mieux me jauger, comme pour dire : 'Cette petite chose veut faire tout ça ?' Mais je les ai suivis, mouvement par mouvement. J'étais à la salle de gym de 8h30 du matin jusqu'au coucher du soleil, et ce, tous les jours."

 

photo, Michelle YeohPetite chose mais grande allonge

 

Si l'actrice continue de tourner dans des films d'action très physiques comme Bloody Milkshake, elle voit quand même une différence de taille avec le travail qu'elle effectuait sur les productions hongkongaises : 

"Quand on a commencé à Hong Kong, vous ne pouviez pas vous aider des CGI. Vous y alliez et vous faisiez ce que vous aviez à faire." 

"Ce que vous aviez à faire" renvoyant par exemple à cette cascade complétement ahurissante qui donnerait des cheveux blancs à Tom Cruise ou à ce saut à moto effectué sur un train roulant en temps réel dans Police Story 3 : Supercop. Une performance d'actrice, littéralement, que Yeoh a défini sobrement : "Je me sentais invincible."

 

Photo Michelle Yeoh, Pierce BrosnanEn fait, il avait trop peur de la laisser conduire

 

Jackie Chan, son partenaire de jeu dans Police Story 3 : Supercop, lui demandait d'ailleurs d'arrêter de faire des cascades aussi dangereuses : 

"Je lui ai dit : 'Tu es bien placé pour me dire d'arrêter ! Tu en fais tout le temps, toi !'. Il m'a répondu : 'C'est parce que quand tu en fais une, je dois en faire une encore meilleure'. La pression était sur ses épaules, le pauvre." 

Et lorsque le journaliste lui a demandé si Jackie Chan pensait vraiment que la place des femmes était dans la cuisine et non dans les films d'action, Yeoh a répondu très simplement (et très lucidement) : "Il pensait ça, avant que je lui botte les fesses.

 

Photo, Jackie Chan, Michelle Yeoh"Tu arrêtes d'être meilleure, ça me DÉCONCENTRE !"

 

La comédienne a donc encore de la répartie et des prouesses physiques à revendre. Et nous ne sommes pas prêts de la voir quitter les écrans puisqu'elle sera dans Avatar 2, qui sortira vraisemblablement d'ici la fin du monde, et dans The School For Good And Evil, l'adaptation d'un roman young-adult en film par Paul Feig, pour le compte de Netflix avec un casting de choix aux côtés de Dame Yeoh (Laurence Fishburne, Kerry Washington et Charlize Theron).

Un agenda qui ne se désemplit pas, et qui n'a d'ailleurs aucune raison de rester vide au vu du talent d'actrice comme d'artiste martiale de Michelle Yeoh. On garde une pensée émue pour la moto de Police Story 3 : Supercop qui a désormais une peur bleue des trains et ne voyage plus que par bateau. 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
The Moon
08/09/2021 à 20:55

Bonjour,
@zapan, Pol8ce sto3y 3 est cool mais c'est pas ce film que je proposerais.
Probablemznt le 1er Police story
Ou armour of god 2
Who am i?
Nan Police story 2...
Quoi que Rumble in the bronx et First strike sont pas mal...
Allez je m'arrête là,
@McCoy, c'est le plus grand, il a traversé les décénies pendant que les cgi arrivaient petit a petit.
Tony Jaa est un bon précurseur mais il lui faudra 1 vie de plus pour égaler Jackie Chan...

MickeyOne
07/09/2021 à 22:00

@Do

Lis l'article, tu verras, c'est pas difficile, ça évite les Hors Sujet et on passe un peu moins pour un c*n. :D

Krakenstein
07/09/2021 à 21:14

Dieu que je love cette femme. Et pour l'avoir vu en interview, c'est une vraie marrante !

McCoy
07/09/2021 à 18:45

Jackie Chan c'est le plus grand. Le "last and only action hero". On en fera plus des comme lui. Impossible.

Raphaël Iggui - Rédaction
07/09/2021 à 16:57

@DO

Autant je comprends votre énervement face à ce discours répété ad nauseam, autant je trouve votre commentaire relativement malhonnête puisque vous ne semblez même pas avoir lu l'article.
Le propos n'est pas de parler de faire un procès en sexisme et discrimination au cinéma Hong-Kongais mais de revenir sur l'expérience vécue par Michelle Yeoh dans un milieu particulier, avec un acteur en particulier (ici, Jackie Chan).
Le seul qui fait des grandes montées en généralités inutiles ici, c'est vous.

DO
07/09/2021 à 16:48

Blablabla machisme succès story female empowerment et mon cul sur la commode...
Sauf que c'est faux. Il y a toujours eu de la place pour les grands rôles féminins dans le cinéma Hong-kongais et même chinois, y compris guerrier (voir la filmographie de King-Hu, de Zhang Yimou, Ching siu-tung etc), la filmographie de Chang Pei Pei ferait n'a rien à envier à un Show Yun fat, par exemple)

Arnaud (le vrai)
07/09/2021 à 13:02

Habitant à Singapour depuis un an, j’ai beaucoup de films chinois sur Netflix ici, et notamment les Police Story
Je me suis refait le 3 avec un plaisir jouissif :D

Jojo
07/09/2021 à 12:50

Jackie Chan dans Shang-Shi 2 ça serait énorme !

Zapan
07/09/2021 à 12:22

Police Story 3 ou un des plus grand moments du cinéma d'action.
Comme l'a dit une fois Tarantino: " si des aliens venait sur terre et que l'on devait leur montrer un film pour montrer de quoi les humains sont capables, alors je leur montrerai Police Story 3"

Ca devait être de la bonne mais je suis entièrement d'accord.

votre commentaire