The Guilty : un teaser sous tension pour le thriller Netflix d'Antoine Fuqua avec Jake Gyllenhaal

Déborah Lechner | 30 août 2021 - MAJ : 30/08/2021 09:16
Déborah Lechner | 30 août 2021 - MAJ : 30/08/2021 09:16

Netflix a dévoilé un premier teaser sous tension pour le remake du thriller The Guilty réalisé par Antoine Fuqua avec Jake Gyllenhaal.

Après le film La Rage au ventre, dans lequel il a incarné un boxeur en quête de rédemption, Jake Gyllenhaal va de nouveau passer devant la caméra du réalisateur Antoine Fuqua (Training DayEqualizerLes 7 Mercenaires)  pour le remake du très surprenant thriller danois The Guilty, qui a été écrit et réalisé par Gustav Möller en 2018.

Ce nouveau film fera ses premiers pas au festival international du film de Toronto en septembre prochain, avant de débarquer sur Netflix le 1er octobre. Alors que le projet s'est fait assez discret durant sa production, le géant du streaming a tout récemment dévoilé un premier teaser qui pose les bases de l'intrigue. 

 

 

 

Jake Gyllenhaal incarnera ainsi un certain Joe Baylor, qui travaille pour un centre d'appel du 911. Une matinée, il reçoit un appel d'une femme qui dit avoir été enlevée et être séquestrée à l'arrière d'une camionnette. Commence alors une course contre la montre pour l'opérateur, qui va tout tenter pour la retrouver et la sauver, bien qu'il découvre progressivement que la situation n'est pas tout à fait celle qu'elle semble être et que la vérité est peut-être encore pire que ce qu'il pouvait imaginer.

Ce premier teaser se contente de retranscrire à l'écrit la première conversation des deux protagonistes et ne montre donc aucune image du casting quatre étoiles qui réunira pour l'occasion Ethan Hawke, Peter Sarsgaard, Riley Keough, Paul Dano, Da'Vine Joy Randolph, Bill Burr ou encore Beau Knapp.

 

photo, Jake GyllenhaalNouveau huis-clos suffoquant ?

 

Avec la réalisation nerveuse de Fuqua et le scénario de Nic Pizzolatto, le créateur de True Detective et co-scénariste des 7 Mercenaires, on est en droit d'espérer un film haletant et sous tension, accompagné d'un sentiment d'effroi qui monte crescendo à mesure que l'intrigue se dévoile. Son agenda étant surchargé, Antoine Fuqua prépare également le film Emancipation pour Apple TV+ avec Will Smith dans le rôle d'un esclave en fuite en Louisiane. 

En attendant de découvrir les premières images de The Guilty, on reparle de la bonne surprise qu'était l'original de ce côté.

Tout savoir sur The Guilty

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Morcar
31/08/2021 à 13:55

C'est exactement ce que j'essayais de dire, GTB. C'est agréable de voir enfin une personne qui ne reste pas bornée sur le discours "La VO c'est mieux" sans chercher à comprendre les différentes situations possibles.

GTB
30/08/2021 à 22:48

@ Moi> Il n'est pas utile de préciser aux autres que regarder un film en vost est faisable; voire peu inconfortable. Ce n'est pas un secret, bien sûr que c'est faisable et assez aisé au bout d'un moment (et encore, bien du plaisir sur les films qui mettent en scène des chevauchements de dialogues). Mais c'est surtout pas la question. Cela reste un effort supplémentaire (la lecture reste plus gourmande en attention cerveau que la compréhension orale; même avec l'habitude) et, je le redis, c'est déjà une version parasitée de l’œuvre. Visuellement par l'incrustation de lignes de texte sur l'image, et sensoriellement également lorsqu'on ne parle pas ou partiellement la langue en question. Entendre les dialogues est différent de comprendre les dialogues. Sans parler du fait que des spécificités des langues disparaissent dans la localisation, y compris dans le sous-titrage. Regarder un film en version originale correctement, tel qu'il est censé être vue et compris, c'est se passer des sous-titres et comprendre ce qui est dit.
Tout ça pour dire que chacun est libre de privilégier tel ou tel critère; en fonction de ses envies et capacités. Certains choisiront d'être le plus près possible de l'original, d'autres le plus près possible de l'expérience/confort.

Et dans un pays comme les US, peu habitué aux langues étrangères, aux sous-titres, et ne maitrisant pas le doublage aussi bien que la France (le plus compétent dans le domaine), il n'est pas si étonnant de voir des remakes de films étrangers. Pour résumer: soit c'est remake, soit c'est sortie confidentielle. On peut trouver cela culturellement dommage, mais c'est ainsi pour l'industrie.

Moi
30/08/2021 à 17:08

@GTB La facilité avec laquelle on lit des sous titres s'entraine. Oui au début c'est difficile et demande de l'attention visuelle, mais très rapidement ce n'est plus le cas. Je n'ai aucune difficulté à regarder un film japonais ou coréen en VOST, sous reserve bien sur que je lui consacre toute mon attention et ne fasse pas quelque chose en parallel.

Après, il ne faut pas se moquer du monde. Les remakes qui ne re-racontent pas différemment une histoire sont uniquement la pour permettre de récolter des

GTB
30/08/2021 à 16:36

@ Pete> Il n'est aucunement question de "par rapport à l'original" dans la comparaison de Morcar. Juste de confort de visionnage. De fait, si l'on est pas parfaitement bilingue, la vost implique 1) soit de lire les sous-titres et donc l'attention à l'image est forcément perturbée 2) soit de faire fie des sous-titres et de ne pas tout saisir correctement.
La VF permet une parfaite compréhension et une attention libre l'image. C'est bien plus confortable pour certains. Plus net, pour reprendre sa comparaison.
Les entorses par rapport à l'original sont un autre aspect, qui n'est pas lié au confort. La vost étant déjà une version parasité de la version originale.

Pete
30/08/2021 à 16:02

@Morcar "Voir un film en VOST, c'est comme voir un film avec une image floue. Même si on saisit le sens global, ce n'est pas net à 100%."

J'ai rien contre les gens qui préfèrent voir les films étrangers doublés, chacun fait bien ce qu'il veut. Par contre cette déclaration, c'est un peu n'importe quoi... Parce que à ce compte-là, voir un film avec des textes réécrits, des voix importés et une bande-son remixées, on est à quel niveau de netteté par rapport à l’œuvre originale ??

Morcar
30/08/2021 à 14:37

@Moi, les américains n'ont pas la chance d'avoir de bons doublages comme chez nous, donc on ne peut pas trop leur en vouloir. N'en déplaise à tous les fervents défenseurs de VOST, je préfère toujours aujourd'hui voir un film dans ma langue, que je maitrise à 100%.
Voir un film en VOST, c'est comme voir un film avec une image floue. Même si on saisit le sens global, ce n'est pas net à 100%.

Les américains n'ont pas la culture du doublage, et préfèrent refaire totalement le film dans leur langue. C'est leur droit. Et ça a plusieurs fois donné d'excellents films.

thierry A
30/08/2021 à 14:36

Ca tombe bien , je viens de voir l'original. Difficilement surpassable, tant au niveau de la réalisation, je travail sur la lumière et les couleurs.
La "coïncidence" fait que richard Anconina reprend lui aussi ce rôle un théâtre en septembre.

Jacques Boeur
30/08/2021 à 10:56

L’original est un classique. Aucun intérêt sauf si l’histoire change.

Free Spirit
30/08/2021 à 10:12

Bande Annonce sans Intérêt !!! Pitoyable !!!!

Moi
30/08/2021 à 09:53

L'original était très bien, et très peu ancré culturellement. Je vois très peu l'interêt de faire un remake et surtout, ce qu'un remake pourrait apporter. C'est dommage parce que j'aime beaucoup Gyllenhaal et globalement plusieurs acteurs du cast ... mais la ca semble vraiment un remake pour un remake pour toucher les nords americains qui sont trop flemmards pour surmonter "the 1-inch-tall barrier of subtitles" comme disait Bong Joon Ho.

votre commentaire