Marvel : hypersexualisation, film solo... Scarlett Johansson revient sur Black Widow

Maeva Antoni | 17 juin 2021 - MAJ : 17/06/2021 11:30
Maeva Antoni | 17 juin 2021 - MAJ : 17/06/2021 11:30

Alors que son personnage a enfin obtenu son film en solo avec Black Widow, Scarlett Johansson revient sur le traitement hypersexualisé de la super-héroïne Marvel.

L’actrice Scarlett Johansson et son personnage de Black Widow, aka Natasha Romanoff, font partie des meubles du MCU. Depuis sa première apparition dans Iron Man 2, voilà plus d’une décennie que Scarlett Johansson prête ses traits à la super-héroïne. Alors que bon nombre de ses collègues masculins des Avengers ont obtenu leurs films solos, et que même la nouvelle venue Captain Marvel lui est passée devant, c’est enfin au tour de Natasha de voler de ses propres ailes dans Black Widow

Un long chemin semé d’embuches notamment par le traitement hypersexualisé du personnage qui pouvait offrir la fausse impression qu’elle n’avait pas ce qu’il fallait pour porter un film toute seule. À l’occasion de la sortie prochaine de Black Widow, Scarlett Johansson est justement revenue sur le traitement de son personnage et le chemin parcouru. 

 

photo, Scarlett Johansson, Robert Downey Jr.Black Widow dans Iron Man 2

 

Seul Avengers féminin tiré du premier cru du MCU, Black Widow a dû essuyer les plâtres du sexisme de Marvel. L’actrice a souvent été caractérisée pour son physique dans un monde où les journalistes lui demandaient sans cesse si elle portait des sous-vêtements sous sa combinaison héroïque. Pour le magazine Collider, Scarlett Johansson est revenue sur le parcours de son personnage si dangereux mais malheureusement souvent dépeint comme seulement une jolie femme qui castagne.  

Quand le journaliste de Collider lui a demandé en quoi l’hypersexualisation a affecté son personnage, l’actrice a eu une réponse assez vague et étrange. En effet, toujours sous contrat, Johansson ne peut guère se mettre à cracher sur Marvel. Mais sous couvert de parler d’elle, elle expose un traitement des actrices et des personnages féminins assez malheureux :  

 

photo, Scarlett JohanssonMême pour être torturée, elle dégaine le décolleté

 

"Je vais avoir 35 ans, je suis maman et ma vie est différente. Évidemment, 10 ans ont passé et des choses se sont déroulées et j'ai une compréhension de moi-même bien différente, plus évoluée. En tant que femme, je suis à un stade différent de ma vie." 

On peut alors se demander si le personnage a évolué en même temps que l’actrice ou si la sexualisation s’est un peu amoindrie, car l’actrice a vieilli. Si personne n’osera dire que Scarlett Johansson n’a plus aucun atour, il est probablement plus difficile dans la tête des pontes d’Hollywood de traiter un personnage de 35 ans de la même manière qu'un de 25 ans. Car on le sait, la date de péremption de la féminité au cinéma et à Hollywood arrive souvent bien tôt.  

 

photoOn dirait une poupée en plastique

 

Si le personnage de Natasha Romanff a perdu un peu de son côté bimbo en devenant un Avengers à part entière (sauf pour le costume effet seconde peau), son traitement dans Iron Man 2 faisait froid, dans le dos comme le rappelle Johansson :  

"Vous regardez Iron Man 2 et même si c'était vraiment amusant et qu'il y avait beaucoup de grands moments dedans, le personnage est tellement sexualisé, vous savez ? On en parle vraiment comme si elle était un morceau de quelque chose, comme une possession ou une chose ou autre - comme un morceau de cul, vraiment. Et même Tony [Stark dit qu'il en voudrait un peu, ndlr]. Et à un moment il l'appelle un morceau de viande et peut-être qu'à ce moment-là, ça a été ressenti comme un compliment. Vous voyez ce que je veux dire ? Parce que ma façon de penser était différente."

 

photoBlack Widow, le renouveau du personnage avant sa fin ? 

 

Pour parler d’internalisation du patriarcat, on est là. Black Widow a été dès le début placée dans une case de femme sexy ce qu’a réussi à éviter Captain Marvel par exemple. Un historique difficile a effacé pour le personnage de Johansson qui pourrait expliquer que Black Widow ne sorte que maintenant et d’une certaine manière, à titre posthume. Il aura fallu dix ans à Black Widow pour se détacher de l’étiquette poisseuse qui lui a été accolée :  

"Maintenant, les gens, les jeunes filles, reçoivent un message beaucoup plus positif, mais ça a été incroyable de faire partie de ce changement et de pouvoir sortir de l'autre côté et faire partie de cette vieille histoire, mais aussi du progrès."

 

photo, Florence Pugh, Scarlett JohanssonLes visages du progrès ?

 

Natasha Romanoff est-elle le parfait exemple de l’évolution de notre société ou au contraire le reliquat d’une héroïne après des années d’hypersexualisation ? Johansson aime à croire que son personnage a été un pivot entre deux mondes et offre désormais un meilleur modèle à la jeune génération. Chacun se fera son propre avis.

Black Widow arrivera au cinéma le 7 juillet 2021, en attendant, vous pouvez toujours découvrir pourquoi finalement Morbius ne fera pas partie du MCU.

Tout savoir sur Black Widow

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Arnaud (le vrai)
22/06/2021 à 08:25

Je vais pas rentrer dans le débat en cours dans ces commentaires (parce qu’en fait je m’en fous totalement), mais pour moi Simon quand vous dites

« Aucun acteur hollywoodien ne peut espérer rester l'objet de propositions de premiers plans sans jouer le jeu des grosses machines (en l'espèce le MCU). Et ce, depuis des décennies. Imaginer que sa carrière aurait pu se poursuivre au même niveau sans en passer par cette case, c'est méconnaître le fonctionnement de l'industrie. »

C’est clairement une grosse bêtise de dire ça.
De 1, bon nombre d’actrice réputée à Hollywood n’ont pas tourné dans des blockbusters
De 2, SJ tournait déjà dans des blockbusters avant IronMan, elle n’avait pas besoin du MCU (au hasard The Island de Michael Bay, ou Le Prestige de Nolan)

Elle a également fait d’autres blockbusters après mais on va me rétorquer que c’est l’effet MCU donc je vais pas les citer

RobinDesBois
18/06/2021 à 13:27

@Arsh oui c’est le plus probable après le gars est censé être un minimum rusé mais aussi cynique comme tu dis donc il ne serait pas étonnant qu’il ai eu quelque soupçons mais qu’il ne prenne pas la peine de creuser parce qu’il trouve ça divertissant. La scène de leur rencontre est sur youtube je t’invite à revoir le moment où il la fait monter sur le ring, il a selon moi plus le regard de quelqu’un qui cherche à sonder ses intentions que celui d’un porc qui a envie de lui sauter dessus.

RobinDesBois
18/06/2021 à 13:10

@Simon la theorie ne vient pas de moi et si vous revisionnez la scène vous ne trouverez pas cela si étrange. Il y a un échange de regard assez ambigu entre les deux et le regard de Stark n’est pas celui d’un pervers lubrique mais plutôt de quelqu’un d’intrigué. Suite à ça Il demande à Happy de lui donner une leçon de boxe, ce qui peut être vu au choix comme une attitude de beauf ou celle de quelqu’un qui veut voir si l’espionne va se trahir par ses réflexes d’autodefense.

Dans tous les cas à aucun moment l’attitude de Stark et de Happy est présentée comme positive c’est l’exact contraire. Donc faut m’expliquer où est le problème. Vous raisonnez d’ailleurs ainsi pour justifier le baiser entre Captain America et Sharon Carter alors que pour le coup je vois pas trop en quoi il est condamné par le film (et encore heureux qu’il ne le soit pas d’ailleurs).

Arsh
18/06/2021 à 11:52

@RobinDesBois
Je ne pense pas que Stark se soit douté de quoique ce soit, il est trop imbu de lui même. D'ailleurs c'est assez marrant mais Stark est le seul Avenger à avoir eu des réflexions beauf avec BW.
Hawkeye : il y a surtout une relation de compétition
Bruce Banner : il est plutôt timide et tombe amoureux
Steve Rogers : c'est Cap, il est tout poli
Thor : Dieu nordique mais il ne considère pas les femmes comme inférieures, surtout si elles sont de grandes combattantes (comme Syf)
Vision : c'est juste un androïde, il n'a pas spécialement de comportement inapproprié avec BW
Bref, les seuls à considérer BW comme une bimbo, c'est juste les méchants et Tony Stark (pour le côté cynique/imbu de lui même, qu'il a d'ailleurs avec tous les autres avengers)

Simon Riaux - Rédaction
18/06/2021 à 10:37

@RobinDesBois

"il est même probable qu'il savait que Natasha était une espionne et cherchait à la pousser à bout"

Tout est là.
C'est votre chef d'oeuvre.

RobinDesBois
18/06/2021 à 10:34

@Arsh c'est exactement ce que je disais. Et oui l'attitude d'Happy et de Stark pendant "l'entretien" de Natasha n'est pas du tout légitimé ou amené comme positive, c'est le contraire ça tourne en dérision les hommes. Happy passe pour un gros beauf et se fait rétamer, quand à Stark censé être l'homme le plus intelligent de la Terre il passe pour un idiot grossier qui se fait avoir avec facilité par une espionne juste parce qu'il pense avec ses couilles, et encore c'est surtout un jeu avec Pepper puisqu'il n'est pas vraiment intéressé par Natasha. (Et il est même probable qu'il savait que Natasha était une espionne et cherchait à la pousser à bout)

Arsh
18/06/2021 à 08:21

@Simon Riaux
" Ah. Donc c'est pareil mais pas pareil."

Donc il aurait mieux valu que Tony Stark ait un geste déplacé envers Black Widow plutôt que de faire une réflexion de gros beauf ? Pas sûr que ce soit très bien perçu aussi

" Je vous laisse essayer de mesurer combien cette affirmation est absurde."
Elle l'a elle même dit lors d'une interview, en quoi l'affirmation est absurde ?
https://www.youtube.com/watch?v=c_ZACbiLqtQ

"Exception faite de la quasi-intégralité de leurs dialogues comme l'indique le montage des différents jeux de regards."
On n'a pas du voir le même film car à aucun moment elle ne parait intéressée par le Steve malingre (même lors du décrochage de drapeau) aussi bien dans les dialogues que dans les gestes. Le seul geste d'intérêt qu'elle est lorsque qu'elle touche le torse de Steve bodybuildé et en sueur. Après ça doit être subjectif, pour moi, elle friendzone clairement le Steve malingre.

" Vous êtes tout seul à parler de ça, et je ne suis pas bien sûr de comprendre ce que ça veut dire."
Je vous rappelle votre commentaire : "dont on a établi qu'elle était séduite et touchée par le personnage préalablement quand il était malingre". Encore une fois c'est vous qui la voyait "séduite". Pour moi, elle agit juste en femme forte qui trouve amusant qu'un gringalet soit plus malin que des espèces de brutasses se croyant les meilleurs.

Enfin imaginez les rôles inversés, que ce soit Peggy Carter, une jeune fille malingre qui se transforme en super soldat super sexy et que Steve Rogers, un soldat normal, lui touche la poitrine une fois transformée... Plutôt glauque non ?

Après il y a d'autres exemples hors Captain America (Kate Denning avec Chris Hemsworth dans Thor par exemple).

Pour revenir au sujet principal, l'hypersexualisation de certains personnes est inutile, mais pour Black Widow, j'y voyais quand même un certain propos. C'est une espionne qui doit jouer de ces charmes pour avoir certaines informations, il y a une certaine logique. Mais alors que certains la prennent juste pour une jolie fille, elle latte les tronches en moins de 2. Petit rappel : elle bat plusieurs hommes surentrainés dans Iron Man 2 (alors que Tony la prenait pour une simple secrétaire), bats Hawkeye, parvient à tenir en echec Hulk et se joue de Loki le dieu de la malice dans Avenger, le tout sans aucun super pouvoir. J'en oublie pleins, c'est certainement elle qui a le plus de scènes d'action ulta badass. Bref, son hypersexualisation est là pour faire croire à une bimbo, et tout le monde tombe dans le panneau.

Bref,

Francis Bacon
18/06/2021 à 00:45

C'est clair que les Marvels et DC devrais pas faire trop les fiers sur leur progressisme : les persos féminins sont carrément des "morceau de cul"
Vivement que Scarlett soit plus âgée et qu'elle arrête ces conneries et se concentre sur sa déjà très belle carrière dans un cinéma plus adulte (Woody Allen, Noah Baumbach, Sophia Coppola). Hallucinant qu'elle ait 35 ans, je l'ai découverte dans le film noir des Coen en noir et blanc (plus le nom)

Miglou
17/06/2021 à 20:36

On va être très factuel je parle du Blu-ray 4K du premier avengers
Sur la pochette initiale pas de black Widow
Sur la pochette cartonnée mise par dessus elle réapparaît
Ce format est mondial
Du coup ça me semble compliqué

RobinDesBois
17/06/2021 à 20:28

Pour les histoires de jaquettes/affiches je n'ai pas de réponses à apporter mais bon y a eu tellement pire chez Disney: John Boyega minimisé sur l'affiche chinoise du réveil de la force par exemple !

Plus
votre commentaire