Chronologie des médias : Netflix futur grand gagnant de la réforme du CNC ?

Maeva Antoni | 15 juin 2021 - MAJ : 21/06/2021 08:32
Maeva Antoni | 15 juin 2021 - MAJ : 21/06/2021 08:32

La bataille sur la réforme de la chronologie des médias bat son plein entre le CNC, Canal+, Netflix et consorts. 

Plus que jamais, le CNC (Centre national du cinéma) doit jouer au gendarme avec la multiplication des supports de diffusion. Dans la guerre entre le cinéma, la SVoD et les chaînes de télé traditionnelles, le CNC doit faire en sorte que tout le monde y trouve son compte et ainsi éviter la foire d’empoigne qui laisserait probablement certains diffuseurs sur le carreau. 

Avec la pandémie, les choses ont bougé très vite aux États-Unis avec le lancement de mode de la diffusion simultanée en salles et en streaming. Une démarche impossible en France avec le CNC veillant au grain et la chronologie des médias actuelle. Cependant, une restructuration de la chronologie des médias, c’est à dire l’ordre de diffusion d’un film après sa sortie en salles, est en cours. Des nouvelles normes qui pourraient grandement avantager les plateformes, nouveaux mastodontes de la diffusion, au détriment des chaînes françaises.  

 

photoLa fin de Canal+ en tant que diffuseur principal du cinéma en France ? 

 

Canal+ le craignait, et la refonte de la chronologie des médias par le CNC risque bel et bien de leur faire perdre leur monopole sur le territoire français. Le nouvel accord qui sera discuté du 21 au 22 juin propose que Canal+ diffuse les films huit mois après leurs sorties (et six mois pour les films ayant fait moins de 100 000 entrées), là où la chaîne devait attendre un an pour le moment. Un intervalle plus court, mais pas à la hauteur des espérances de Maxime Saada, le boss de Canal+, qui espérait seulement quatre mois. Et il va sans doute être encore plus énervé de voir que les plateformes de streaming Netflix ou Amazon Prime Video verraient leur intervalle diminuer à grande échelle si la réforme est validée.

En effet, alors qu’actuellement, les plateformes doivent attendre trois ans (environ 36 mois selon les accords) entre la sortie d'un film au cinéma en France et son intégration au catalogue de leur plateforme, Netflix et consorts pourraient le récupérer seulement un an après (avec accord spécial, sinon il faudra attendre 14 mois). Un tsunami dans le petit monde des diffuseurs qui pourraient bien se faire dévorer par ces plateformes toujours plus voraces. Si les abonnés des services de streaming peuvent se réjouir de ce possible accord, il y aurait des conséquences.

 

photo, Tom EllisUn accord avec le diable pour le CNC ? 

 

Les plateformes seraient très avantagées par cet accord (en gagnant environ 24 mois d'attente). Toutefois, cet intervalle restreint ne signerait pas uniquement un avantage pour les plateformes de streaming. En effet, le CNC propose également avec cette réforme de limiter la durée de présence des films au sein des plateformes à seulement dix mois maximum. Objectif ? Permettre de jeter les restes aux chaînes de télévision françaises dont les droits s’ouvriraient au bout de 22 mois et empêcher aux plateformes de bénéficier de films pendant qu'ils seraient diffusés sur les chaînes gratuites (type TF1).

Par ailleurs, Canal+ avait espéré obtenir les droits de diffusion quatre mois après la sortie en salles pour garder une longueur d'avance, le CNC n’y semble pas enclin, probablement pour ne pas trancher la gorge aux sorties DVD.

 

photo, La Casa de papelJackpot pour le streaming ?

 

Une nouvelle donne sur laquelle les professionnels du milieu sont invités à s’exprimer avant la réunion du 21 ou 22 juin. Si on ne doute pas que les négociations entre chaque parti seront houleuses, les plateformes risquent bien de gagner cette bataille. Il va falloir attendre encore un peu pour obtenir la décision finale du CNC et ainsi savoir à quelle sauce le cinéma va être mangé.  

Tout savoir sur Netflix

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ethan
23/06/2021 à 01:13

@Francis Bacon
Juste sur le contenu sur les svod. Il y a des choix de mettre en avant tel documentaire, série ou film et la position qui est pris en terme de valeurs par exemple d'aspects environnementaux sociétaux. Appelle la comme tu veux c'est quand même une ligne éditoriale. Maintenant l'accepter en se disant que c'est la fatalité puisqu'on vit avec, je suis pas d'accord. C'est aussi les politiques qui sont menées. Si les svod américaines on pris un tel impact c'est qu'on les a favorisées.

Francis Bacon
21/06/2021 à 00:24

@Ethan
Les svod n'ont pas de ligne éditoriale, sur Netflix ont trouve aussi bien des docus scientifiques assez acceptables que des docus sur les martiens où des intervenants pseudo-scientifique disent n'importe quoi, des films de tout un tas de pays étrangers. Pour moi la seule ligne éditoriale c'est de ratisser le + large pour avoir 1 max de thune.
Le mode de vie américain c'est le mode de vie de tous les occidentaux depuis longtemps. D'ailleurs si le grand public arrive à se reconnaître dans les séries US de Netflix c'est bien que c'est déjà le même mode vie.

Bien sûr pour l'arrêt Bossman et que le foot auj tourne à l'argent, je ne penses pas que ça changera malheureusement, donc il faut souhaiter rester compétitif notamment en vendant un peu + cher les droits tv. L'intérêt de voir Lille - Real ? Bah oui peu surtout si Lille vend tous ses meilleurs joueurs cet été car 1 club de ligue 1 n'a pas assez d'argent (en partie les droits tv) pour faire autre chose que de la figuration en coupes d'europe.
La L1 moins équilibrée ? Peut-être pour la première place (même si il y a déjà eu 2 exceptions) mais pour le reste nan, le niveau général a même globalement augmenté. Des joueurs internationaux comme Depay, Milik, Balotelli, Dante, Falcao, Renato Sanches (pour citer des grands joueurs hors PSG), il y en avais bcp moins en L1 dans la deuxième moitié des années 2000 et le début des années 2010.

C'est clair que c'est n'importe quoi la coupe du monde au Qatar, la corruption dans ce milieu...

Ethan
20/06/2021 à 18:02

@Francis Bacon
C'est sûr que pour la ligue c'est au plus offrant. La ligue s'est dit que Amazon c'est solvable.

Ethan
20/06/2021 à 00:47

@Francis Bacon
Non car un diffuseur étranger a aussi sa ligne éditoriale. Tu ne peux peux pas mettre de côté cet aspect. Lorsque les diffuseurs étrangers se trouvent en majorité voir en situation de monopole, ça a une incidence sur les valeurs. Les svod américaines tout comme Coca-Cola ou McDonald's diffusent des valeurs américaines. C'est le mode de vie américain : l'American way of life

Sur la ligue 1, il faut savoir que l'arrêt bossman en permettant aux clubs de recruter davantage de joueurs étrangers a creusé les inégalités entre les clubs. Le Bayern avait l'année dernière plus de français que le PSG lors de la finale de la Ligue des Champions.
Le calendrier d'avant ou le mode de sélection des clubs aux coupes C1, C2, C3 en était plus équilibré. Aujourd'hui quel intérêt de voir Lille contre le réal Madrid?
Depuis l'arrivée du Qatar au PSG le championnat de France est moins équilibré quand même
Sur le Qatar, permets moi de te dire que l'attribution de la Coupe du Monde au Qatar c'est quand même n'importe quoi

Francis Bacon
19/06/2021 à 21:34

@Ethan
D'accord javais pas compris que tu parlais de CNews. Affaiblir Canal+ pour faire pression sur CNews, peut être après ce serait une démarche tres indirecte, je pense qu'avec ses audiences et les pubs, CNews s'autofinance. Même si Canal fait faillite ça n'arrêterai pas CNews.

C'est clair qu'il faudrait au plus vite que les nouvelles grosse boîtes étrangères payent autant d'impôt que les autres.
C'est clair que la concurrence Amazon/petits commerces a été injuste pendant le confinement mais bon c'est pour des motivations sanitaires, pas une volonté politique.
Ce qui fait la culture fr, le cinéma fr ce sont les créateurs, les diffuseurs se sont justes les affaires. Il y a pas de nationalisme dans le business.

Nan Canal+ n'a pas sauvé le foot fr justement avec le montant qu'ils ont négocié la ligue 1 serait à long terme arrivée au niveau du championnat belge (petite pique gratuite). Il faut donner les droits au + offrant. Si tu veux à tout prix avoir des diffuseurs fr ok, mais si c'est pour voir les clubs fr se faire humilier tous les ans en coupe d'Europe, ça fait pas briller la culture fr. Pour info, le club fr depuis 10 ans qui ramène le + de points uefa au championnat de fr c'est Paris, et c'est pas des investiseurs français.

Ethan
18/06/2021 à 19:58

@Francis Bacon
La ligne éditoriale actuelle de canal c'est c news notamment avec zemmour qui gagne en audience.
Le gouvernement actuel n'est pas vraiment protectionniste. Les gafa sont un vrai problème : ne payent pas d'impôts ou commence à peine à en payer. La crise sanitaire où on avait restreint nos libertés les Amazon et ie pouvaient travailler. Ce qui est injuste. Les svod américaines ne doivent pas remplacer nos diffuseurs français. C'est juste une conviction. La culture française, l'identité française, l'histoire ne doivent pas dépendre de diffuseurs étrangers.

Sur le foot avec l'edf oui il y a une influence ça en a tout l'air. Je parle pas seulement de Benzema mais également de l'hymne des bleus et du genou à terre.

Sur la ligue 1, canal avait raison d'être contre cet appel d'offre déjà parce qu'ils ont sauvé la ligue 1 cette année. Sur l'appel d'offre en tant que tel ce qui est pas normal c'est de l'ouvrir à des diffuseurs étrangers

Simon Riaux - Rédaction
18/06/2021 à 17:56

@Mrdaco

Ou au contraire, très connectée à la réalité.

Si on veut prendre le problème par un autre angle, il n'y a strictement aucune raison de mettre en danger un écosystème qui compte parmi les plus créatifs, vivaces, puissants et variés au monde pour faire plaisir à 10 blockbusters étrangers par an.

Ce serait absurde et totalement déconnecté de la réalité du marché pour le coup.

Du reste, si le vol augmente drastiquement, les studios devront également repenser leur stratégie et en seront impactés.

La chronologie est-elle parfaite ? Certainement pas, elle est trop rigide, et de système protecteur, elle évolue vers une grille qui étouffe les petits plus qu'elle ne les protège, tout en favorisant les gros acteurs du marché. C'est problématique. Pour autant, il serait contre-productif, irresponsable et destructeur de la faire disparaître, sous prétexte que 3 ou 4 multinationales n'ont pas la liberté de faire leur loi.

Mrdaco
18/06/2021 à 17:51

Encore une idée déconnecté de la réalité. Les délais sont bien trop long, et les plateformes de streaming risque de faire des choix en France. Quand Disney et consort décideront de ne pas sortir tel film en salle en France au profit de leur plateforme à cause des délais les salles de Cinema vont pleurer. Et puis autre aberration les sites illégaux de téléchargement vont proposer les films bien avant comme c'est déjà le cas pour Cruella alors qu'il n'est pas encore sorti en France.

Francis Bacon
17/06/2021 à 23:10

@ Ethan
Comment ça 1 influence du gouv Macron sur l'EdF de 2021 ? Benzema avait 1 relation tendue avec Deschamps, ils se sont reparlés, Deschamps s'est dit qu'il fallait Benzema pour gagner l'euro. Ça se passe entre eux 2 (peut être Zidane a servi d'intermédiaire), il n y a pas une pression du gouv. Macron ne va pas faire la liste de DD.

Quand Canal a repris les droits du foot Fr après le fiasco Mediapro, ils ont justement boycotter l'appel d'offre et se sont entendus avec la concurrence (Bein sport) pour récupérer les droits tv au plus faible prix. Ils ont mis les dirigeants fr à genoux, et disais sur leur chaîne "on est les sauveurs du foot fr"

C'est clair que ça affaiblit Canal par rapport aux plateformes.

Par contre quand je dis que le mode de consommation du cinéma évolue (et pas que du ciné ailleurs, les séries, les spectacles, les émissions, le sport de plus en plus bref tout ce que les économistes appelent les contenus) je parle de l'arrivée fracassante des plateformes dans les foyers du monde entier. Un nouveaux marchés très lucratif (mais qui arrive peut-être à son pic) s'est ouvert et c'est un phénomène économique mondial. Le gouv actuel n'a pas la force de lancer ou de diriger un tel phénomène.

Je ne suis pas sûr qu'il y ait un lien fort entre le CNC et le gouv actuel. Beaucoup d'institution d'État ont, puisqu'elles traitent de spécialités qui ont peu de lien avec la politique, une relative indépendance dans leur domaine propre. Après je ne sais pas exactement pour le CNC.

J'ai du mal à voir pourquoi la ligne éditoriale de Canal inquiète le gouv, pour moi il n'y a pas plus convenu que C+.

Benzegoal
17/06/2021 à 09:55

@Ethan Je doute que le problème pour canal, ce soit la diffusion du cinéma français. C'est plutôt sur les Blockbuster américains que le choix de rester abonné se fait encore pour certains.

Plus
votre commentaire