Marvel : Black Panther 2 ne changera pas de lieu de tournage malgré la grosse polémique politique

Salim Belghache | 19 avril 2021 - MAJ : 19/04/2021 12:45
Salim Belghache | 19 avril 2021 - MAJ : 19/04/2021 12:45

Alors qu'Hollywood s'oppose de plus en plus à la loi discriminante de l'état de Géorgie, Marvel et le réalisateur de Black Panther 2 ont décidé de ne pas boycotter l'État.

Depuis le scandale de la mort de George Floyd, la question raciale est très présente dans le débat public aux États-Unis et Hollywood n'a pas tardé à s'emparer de ces problématiques. Cet engagement du monde du cinéma est véritablement en train de prendre forme autour de l’État de Géorgie et de sa nouvelle loi sur le vote.

Pour rappel, le gouverneur républicain de l’État a signé le projet de loi 202 dans lequel le droit de vote par correspondance serait en grande partie réduit, accompagné d’un renforcement du contrôle d’identité sur ces bulletins. Le vote par correspondance est une pratique courante aux États-Unis et a été particulièrement appliqué dans l’État du Sud lors de l'élection présidentielle de 2020 par les électeurs démocrates et la communauté afro-américaine.

En théorie, la loi viserait donc à réduire la participation des électeurs démocrates, afin d’éviter au parti républicain de perdre la gouvernance de l'État. Toutefois, des points de cette loi ont interpellé certaines personnalités du cinéma, qui n’ont pas manqué de réagir à ce texte.

 

 

Récemment, Will Smith et le réalisateur Antoine Fuqua se sont ajoutés à la liste boycotteurs l’état. Après James Mangold (Logan, Indiana Jones 5) et Mark Hamill (Star Wars), les deux artistes ont pris la décision de ne pas tourner leur prochain film produit par Apple, Emancipation, dans l’État américain. Dans un communiqué, les deux artistes ont expliqué leur décision en évoquant la discrimination latente de la loi. Celle-ci viserait selon eux directement la communauté afro-américaine de la même manière que les lois ségrégationnistes Jim Crow.

Alors que l’on pouvait supposer que d'autres studios prendraient cette décision, Marvel et Ryan Coogler ont décidé de ne pas boycotter l’état américain pour le tournage de Black Panther 2. Le site Shadow and Act a diffusé un éditorial du réalisateur qui revient sur les tenants et les aboutissants de cette loi, mais pas que. En effet, Ryan Coogler a affirmé vouloir continuer la production de Black Panther 2 en Géorgie, en signe de soutien à tous les opposants de cette loi :

"Maintenant que j’ai dialogué avec les militants du droit de vote de l’état, j’en suis venu à la conclusion que beaucoup de collaborateurs du film, qui inclut les vendeurs et les entreprises locales avec lesquelles nous nous sommes engagés. Ces mêmes personnes, vont être impactés par la loi SB202. Pour ces raisons, je ne participerai pas au boycott de la Géorgie."

 

Photo Chadwick Boseman, Lupita Nyong'oIls nous écoutent ?

 

Dans son éditorial, le réalisateur de Creed et du premier Black Panther met également en évidence un projet de loi de la chambre des représentants. À l’inverse de la loi 202, le For the people act aurait pour ambition d’élargir l’accès au vote des Américains et à renforcer les règles éthiques dans le but de combattre la corruption en politique. Ryan Coogler a affirmé militer pour l’adoption du texte par le Sénat américain et ne s’arrête pas là puisque dans un souci d’engagement, il est bien déterminé à sensibiliser le public sur la loi 202 :

"J’encouragerai tous ceux qui travaillent avec moi à se rapprocher de la communauté directement impactée par le projet de loi SB 202 et mettre à profit leur influence et leurs ressources pour conserver ce pilier essentiel de la démocratie."

 

Photo Chadwick Boseman, Michael B. JordanOn s'engage !

 

Malgré le fait qu’il ne soutient pas le boycott, Ryan Coogler a aussi fait un don à l’association Fair Fight Action et a invité ses lecteurs à faire de même. Finalement, le tournage de Black Panther 2 devrait donc avoir lieu prochainement dans l'État de Géorgie. Rien de spécialement étonnant par ailleurs puisque cela aurait obligé Marvel (et Disney) a revoir la production de nombreuses de ses productions puisque la plupart sont tournées depuis des années à Atlanta dans les immenses studios de Pinewood.

La sortie du long-métrage est pour l'instant fixée pour le 6 juillet 2022 en France et en attendant le retour de Marvel sur la terre de Wakanda, vous pouvez retrouver notre critique du premier Black Panther.

Tout savoir sur Black Panther : Wakanda Forever

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Snake
19/04/2021 à 18:00

Je sais pas ce qui est pire.
Le grand donneur de leçons Ryan Coogler qui se couche pour profiter des avantages fiscaux de l'Etat de Géorgie ou Smith et Fuqua qui boycottent l'Etat pour produire le film d'une entreprise qui utilise des enfants esclaves et paie 0 impôt.

Quelle époque.

Fabrice
19/04/2021 à 15:46

Des acteurs noirs ou autres réalisateurs qui boycott un état mais qui bossent avec Apple...l'esclavagiste et pollueur En gros je suis un gros faux cul.

Jasper Morrison
19/04/2021 à 15:43

@red state vs blue state
T'as bin raison hein. Vive Q Anon...

Kyle Reese
19/04/2021 à 15:25

@Simon Riaux

C'est dingue de devoir poser un jour pour voter, je ne savais pas. Je suis choqué.
Totalement discriminent à la base et évidement ça arrange bien ceux qui veulent garder le pouvoir. Mais pour quelle raison c'est comme ça ? Parce que le dimanche c'est le jour du seigneur ? Hypocrisie quand tu nous tiens. Le seigneur c'est gratuit, la démocratie c'est payant ?

Tom’s
19/04/2021 à 15:16

@ Simon Riaux merci c’est à ça que je faisais ref’ mon souvenir de ce reportage est un peu confus mais pas autant que moi lol Merci à vous les gars

RobinDesBois
19/04/2021 à 15:01

@Simon effectivement je n'avais pas pensé au jour de l'élection, du coup ceux qui n'ont pas les moyens de poser de congés n'ont que le vote par correspondance.

Après pour la carte d'identité c'est un autre problème. Je trouve ça quand même étrange qu'on ai pas à justifier son identité pour voter, ils pourraient régler le problème sans forcément passer par une solution payante en proposant le même justificatif pour tout le monde attribué gratuitement. J'imagine qu'ils y ont déjà pensé d'ailleurs mais que les différents états ne s'accordent pas.

Simon Riaux - Rédaction
19/04/2021 à 13:57

@RobinDesBois

Les élections se tiennent les mardi.
Pouvoir voter, c'est donc souvent poser un jour, ce qui n'est pas envisageable pour tous les votants, et revient en creux à effectuer une dépense pour pour pouvoir être un citoyen de plein droit.

Du reste, dans un pays où il n'existe pas de carte d'identité, l'établissement de l'identité est, selon les états, souvent un processus payant.

Qui là aussi, éloigne structurellement du vote certains bassins de population.

RobinDesBois
19/04/2021 à 13:30

@Tom’s Payer pour voter ? Ca n'est pas précisé dans l'article et je ne trouve aucune information à ce sujet sur le web. Ca serait même sans doute anticonstitutionnel.

Red State vs Bue State
19/04/2021 à 13:28

les gens sont surpris qu'ils faille des papier d'identite pour voter mdr,
mais çà les derange pas de remplir leur papier covid pour se deplacer en France ou ailleurs, et 10 km max mdr, bientôt les nanotraceurs dans votre corps,
ba je serais Macron ou le prochain en 2022, ba je ferais pareil,+vote par correpondance, plus assesseur globo europeo,ecolo open border lg btqyz etc...
on me souffle a l'oreille que les parlementaire ont deposes des trucs en ce sens que larem est ravi

Tom’s
19/04/2021 à 13:17

Le non vote des minorités est un phénomène culturel bien sournoisement distillé par les républicain, déjà payé pour pouvoir voter est dissuasif, c’est stratégique, les républicains, Floyd est une victime de cette Amérique raciste qui assume pas son histoire entre genocide & esclavage, il n’y a pas de quoi être fier .

Plus
votre commentaire