Marvel : Edgar Wright ne l’a (pas trop) mauvaise par rapport à son Ant-Man abandonné

Antoine Desrues | 5 février 2021 - MAJ : 05/02/2021 17:20
Antoine Desrues | 5 février 2021 - MAJ : 05/02/2021 17:20

Après des années de silence, Edgar Wright a fait un pas en direction de Kevin Feige, le grand manitou de Marvel.

Parmi les projets abandonnés et fantasmés par les cinéphiles, le Ant-Man d’Edgar Wright a gagné un statut culte depuis quelques années. En effet, le réalisateur de la fameuse trilogie Cornetto a longuement collaboré avec Marvel Studios pour développer les premières aventures de Scott Lang, avant de quitter le navire pour différends créatifs. Si les contrats de confidentialité ont rarement permis à Wright de s’exprimer sur le sujet, il n’a jamais caché que l’expérience a été douloureuse.

En 2015, Ant-Man est finalement sorti sur les écrans sous la direction de Peyton Reed. Aussi mineur que divertissant, le film a souffert d’un manque d’ambition, malgré quelques séquences fortes héritées des traitements de Wright et de ses story-boards. Le cinéaste et son co-scénariste Joe Cornish se sont d’ailleurs vus conserver leur nom au générique du métrage pour son histoire.

 

photoUn projet au fond du trou

 

Pour autant, Edgar Wright s’est bien occupé depuis. Le succès de son génial Baby Driver lui a permis de lancer la production d’une suite, tandis que son public ne cesse d'attendre Last Night in Soho, son film de voyage dans le temps repoussé à cause du coronavirus.

Le magazine Empire lui a confié pour l’occasion son dernier numéro, dédié à la salle de cinéma et aux témoignages d’expériences marquantes par de grands noms de l’industrie, de Steven Spielberg à Spike Lee en passant par Jordan Peele. Et en toute honnêteté, Wright s’est dit qu’il ne pouvait pas passer à côté du poids de Marvel, et s'est donc décidé à recontacter Kevin Feige, le grand patron du studio.

Au micro du podcast d’Empire, le réalisateur de Shaun of the Dead a révélé qu’il n’avait plus parlé au producteur phare du MCU depuis son départ du projet Ant-Man :

 

photo, Paul RuddAu placard le costume

 

“Je vais être honnête, je n’ai pas parlé à Kevin depuis que j'ai quitté Ant-Man en 2014. Vous savez, il n’y avait pas de réelle animosité ou une extrême hostilité entre nous, c’était très diplomatique à l’époque. C’est juste qu’en allant dans des directions différentes, il n’y a pas de raison de reprendre contact. Donc je ne lui ai jamais parlé et vice-versa. En mettant de côté le film, nous étions amis, donc c’était assez triste – au-delà de l’aspect professionnel, on était vraiment de bons copains.”

Conscient de l’impact du MCU sur le grand public, qu’il s’agisse du phénomène Black Panther ou encore des scènes déjà cultes d’Avengers : Infinity War et Endgame, Wright a expliqué avoir pris son courage à deux mains pour contacter son ancien collègue, qui lui a partagé le souvenir ému de sa découverte d’Aliens, le retour de James Cameron :

 

Corey Stoll, YellowjacketLes méchants de Marvel, c'est comme les médocs, c'est moins bien si c'est générique.

 

“J’ai pensé qu’il serait hypocrite de venir à bout de cet article sans mentionner le mot en ‘M’. Donc j’ai fait ce que je n’avais pas fait en six ans : j’ai envoyé un email à Kevin. C’était une bonne chose, et Kevin a été très touché que je le contacte directement et il a répondu ‘Hey’. C’était aussi très drôle après six ans sans contact de lui envoyer un message disant, ‘Kevin, j’ai besoin que tu écrives quelque chose pour moi, et j’en ai besoin pour demain !’ (rires). Donc c’était agréable, on s’est basiquement retrouvés avec cet article et c’était mignon.”

Visiblement, tout est bien qui finit bien pour Wright et Feige, même si on voit mal le premier retenter de travailler avec le second. Pour rappel, le cinéaste derrière Scott Pilgrim a présenté à Sundance le documentaire The Sparks Brothers, qui a été très bien reçu. Et si tout va bien, Last Night in Soho devrait être disponible au cinéma le 10 novembre 2021. On croise les doigts !

Tout savoir sur Ant-Man

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Flo
06/02/2021 à 13:50

Excellent, voilà une belle preuve de fairplay (british), de résilience et d'apaisement.
Sans opportunisme (qui ferait rougir James Gray), car Marvel n'a pas attendu qu'il y ait quelques cinéastes ayant eu un peu plus de liberté créative avec Gunn, Waititi, Coogler - facile, leurs personnages vivent leurs aventures de manière plus isolée.

votre commentaire