Une affaire de détails : Jared Leto promet que son serial killer ressemblera au Joker... de Suicide Squad

Gael Delachapelle | 4 janvier 2021 - MAJ : 04/01/2021 18:18
Gael Delachapelle | 4 janvier 2021 - MAJ : 04/01/2021 18:18

Jared Leto a promis que son serial killer, dans le thriller Une Affaire de détails, ressemblera au Joker... de Suicide Squad.

Avant de se glisser dans la peau d’un nouvel antagoniste de Spider-Man, à savoir Morbius, dans l’univers commun entre Marvel et Sony, après Venom, l’acteur Jared Leto sera d’abord à l’affiche du thriller psychologique de John Lee Hancock (Dans l'ombre de Mary, Le Fondateur), Une affaire de détails, aux côtés de Denzel Washington et Rami Malek. Un thriller dans lequel Denzel Washington incarne un shérif adjoint mêlé à la traque d’un tueur en série lors d’une mission de routine à Los Angeles, embauché à titre officieux par Rami Malek, impressionné par ses intuitions qui le pousse à suspecter un étrange personnage, incarné par Jared Leto, d’être un serial killer. 

Le scénario classique du thriller psychologique glauque, dans la veine d’un Prisoners, dont la première bande-annonce laisse présager un bon petit film de serial killer, avec un trio d’acteurs plutôt solide, et notamment un Jared Leto qui semble déjà en faire des caisses en tueur en série glaçant. Et le cabotinage, on sait que c’est un peu la spécialité de l’acteur, depuis son Oscar du meilleur second rôle avec Dallas Buyers Club.

 

photoQuand Jared Leto nous entend parler de sa carrière...

 

Entre Wallace, son méchant aux tirades philosophiques dans le Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve, ou son Joker ridicule du Suicide Squad de David Ayer, pour lequel il continue de militer pour que le réalisateur fasse son director’s cut.

L’acteur a en effet connu une petite descente aux enfers dans sa carrière, dont il compte bien se venger en 2021, avec sa performance en serial killer, en vampire surhumain, ou son grand retour en Joker pour le Snyder Cut du Justice League de Zack Snyder. Et au micro du podcast Variety’s Awards Circuit, Jared Leto a laissé sous-entendre que son personnage de tueur en série, dans Une Affaire de détails, n’était pas sans lui rappeler le  Joker, mais celui de Suicide Squad 

« Il y a très peu de personnages que vous jouez qui n’ont absolument aucune règle, vous savez, où vous pouvez y allez de bon cœur. Sparma, [mon personnage dans Une affaire de détails, ndlr], me rappelle aussi un peu ce personnage dans le fait qu’il est juste un peu en dehors des sentiers battus. C’est quelqu’un qui dit tout ce qu’il pense, en gros. Et il est toujours surprenant. Il est très joueur. Et je l’ai trouvé en fait assez drôle aussi. […] Il pourrait être un bon ou un méchant, mais c’est un gars amusant ! »


photo, Denzel Washington, Jared LetoRien que sur cette image, il semble en faire des caisses... 

 

Quand on entend "personnage qui n’a absolument aucune règle" de la bouche de Jared Leto, on entend surtout "acteur en roue libre". Si le personnage de Sparma n’a aucune règle et que Jared Leto y va donc de bon cœur comme avec le Joker de Suicide Squad, on peut donc s’attendre à un cabotinage puissance dix de la part de l’acteur. Mais après tout, ça peut être drôle et amusant à voir.

Pour rappel, Une Affaire de détails, de John Lee Hancock, avec Denzel Washington, Rami Malek et Jared Leto est attendu pour une sortie en simultanée en salles et sur HBO Max le 27 janvier 2021 aux États-Unis. En France, il y a malheureusement peu de chances que les salles soient rouvertes d’ici là, donc il faudra prendre son mal en patience. En attendant, Jared Leto en dit plus sur son personnage de Morbius par ici.

Tout savoir sur Une affaire de détails

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Zapata
06/01/2021 à 18:58

M. Washington "plutôt" solide comme acteur. No comment...

Niko
05/01/2021 à 13:29

@madolic, peut être de la jalousie. Moi je ne suis pas spécialement fan de Leto, mais il est loin d'être mauvais

Madolic
05/01/2021 à 10:08

Mais c'est quoi encore cette article en mode gros parti pris ?
Que l'auteur n'aime pas l'acteur soit, mais pas besoin de le basher toute les deux lignes.
Tjr le même auteur qui fait ce coup là d'ailleurs.
Vouloir être caustique c'est bien, encore faut-il avoir l'intelligence de le faire correctement.
Parce que là c'est juste du troll ...

Sigi
05/01/2021 à 04:18

"Sparma" quoi...

Cépafo
04/01/2021 à 23:14

J'aurai pu lui accorder du crédit minimum s'il nous avait dit que son serial killer ressemblerait à Morbius.

RobinDesBois
04/01/2021 à 19:55

C'était le meilleur argument possible pour ne pas nous donner envie de voir le film.

DirtyCop
04/01/2021 à 19:00

Noooooooooooo !

votre commentaire