Cinéma vs streaming : le boss de Warner réagit aux critiques de Christopher Nolan et cie

Gael Delachapelle | 15 décembre 2020 - MAJ : 15/12/2020 12:14
Gael Delachapelle | 15 décembre 2020 - MAJ : 15/12/2020 12:14

Après s'être mis à dos tout Hollywood avec leur nouvelle stratégie, le boss de Warner réagit aux critiques de Christopher Nolan et Denis Villeneuve.

La guerre entre le cinéma et le streaming fait rage, et elle n’est pas près de s’arrêter. Si jamais vous avez loupé les épisodes précédents de ce feuilleton, un petit récap s’impose donc. Il y a peu de temps, Warner Bros. a lâché une bombe au milieu de l’industrie cinématographique, qui a fait couler beaucoup d’encre.

En effet, le studio a pris la décision de sortir tous ses films prévus pour 2021, notamment Dune de Denis Villeneuve, mais aussi The Suicide Squad de James Gunn, Matrix 4 de Lana Wachowski, ou encore Godzilla vs. Kong d'Adam Wingard, en simultanés dans les salles et sur la plateforme HBO Max, aux États-Unis. Une solution hybride que le studio a prévu d’expérimenter sur Wonder Woman 1984 de Patty Jenkins.

 

photo, Gal Gadot, Kristen WiigWonder Woman (Gal Gadot) vs streaming 

 

Cette décision a évidemment fait lever des boucliers dans l’industrie, notamment chez les cinéastes derrière ses œuvres, qui n’ont pas eu leur mot à dire par rapport à cette stratégie. Outre la réaction de Denis Villeneuve, le réalisateur Christopher Nolan a poussé un énorme coup de gueule, en qualifiant notamment HBO Max de "pire service de streaming". Du côté des collaborateurs fidèles à Warner, le studio Legendary, qui a financé en grande partie des films comme Dune ou Godzilla vs. Kong, a menacé d’attaquer en justice le studio, qui n’a pas pris la peine de les informer de cette stratégie avant l'annonce publique.

En bref, la guerre est déclarée à Hollywood, et Warner vient tout juste de riposter. En effet, Jason Kilar, le patron de WarnerMedia, a fini par réagir aux critiques, dans une interview auprès du New York Times, où il a qualifié la réaction des cinéastes de "douloureuse" :

« Nous avons clairement beaucoup de travail à faire à leurs côtés en traversant cette pandémie. […] Il n’y a pas de situations où tout le monde va se lever et applaudir. Ce n’est pas comme ça que l’innovation fonctionne. Ce n’est pas facile, ce n’est pas censé être facile. Quand vous essayez quelque chose de neuf, vous devez vous attendre à des réactions de gens qui ne sont pas à l’aise avec le changement. C’est OK. »

 

photo, Timothée Chalamet, Rebecca FergusonTimothée Chalamet et Rebecca Ferguson, qui regardent vers l'avenir du cinéma streaming 

 

Le boss de WarnerMedia semble donc préférer la voie de la diplomatie (et il a sans doute raison), même si sa réaction, un chouia nonchalante, devrait exaspérer quelques-uns des cinéastes en question. Bref, la guerre entre Warner et le reste du monde n'est pas près de se terminer.

En France, Wonder Woman 1984 de Patty Jenkins n’a pas encore de nouvelle date de sortie après le report de la réouverture des sallesDune de Denis Villeneuve est toujours attendu pour le 29 septembre 2021 dans nos salles. En attendant, les acteurs s’énervent aussi face à la stratégie de Warner.

Tout savoir sur Dune

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Chrisem
16/12/2020 à 04:43

Avec des films qui ramassent des milliards quand ils sont exploités en salles il n'y a pas de doute à avoir sur la réouverture des cinémas . Avec la multiplication des cartes illimitées c'est un loisir qui s'est démocratisé malgré l'offre de plus en plus excessive avec la 3 D, la 4Dx ou les salles iMac . Alors certes ce seront les multiplexes avec toutes leurs offres annexes qui réouvriront pas les petites salles de quartier à la programmation plus cinéphiles . Mais malgré le temps de trajet, la galère de la place de parking et les dépenses supplémentaires (les bonbons, les boissons et l'éventuel d'avant ou d'après) les gens y retourneront . Tout simplement parce que même malgré le manque de civisme de certains autres spectateurs ça reste quand même la façon la plus agréable de découvrir un film . Et encore plus des films à grand spectacle qui justifient encore plus les évolutions technologiques .

Au niveau financier il ne faut pas rêver, Warner ne rentrera jamais dans les bénéfices qu'ils escomptent sur les gros films qu'ils ont programmé en sorties hybrides . Même si les budgets marketing doivent avoir bien été diminués grâce à la Voix, les coûts de production sont au minimum restés les mêmes voir ont été augmentés . Un tournage suspendu n'arrête pas la location des studios, ou le paiement des salaires . Du coup reste à savoir si ces sorties multi-formats rapporteront suffisamment pour que le studio se rembourse . Je ne suis pas sûr que cela soit le cas .

À titre d'exemple Netflix qui est la plateforme de streaming qui a le plus de clients n'en compte "que" 200 millions d'abonnés (15€99/mois), ce qui représente un chiffre d'affaires d'environ 23,6 milliards de dollars par an . Amazon 150 millions (9,90€/mois soit environ 18 milliards/an), Disney+ 100 millions (6,99€/mois soit environ 8,4 milliards par an) c'est loin de représenter des chiffres d'affaires qui peuvent se passer des résultats des cinémas . Ce n'est pas une prise de position, c'est une question de logique financière .

Les prévisions d'abonnements les plus optimistes pour HBO Max étant estimées entre 25 et 35 millions (14$99/ mois soit maximum 5,4 milliards/an) ça devient évident que le calcul n'est peut-être pas si pertinent que ça pour compter générer plus d'argent qu'avec une "véritable" sortie en salle une fois la pandémie maîtrisée . Même si je ne peux pas affirmer catégoriquement que ce soit des échecs en salles ( en tenant néanmoins compte de la jurisprudence "Tenet"), il y a de très grandes chances pour que Warner se prive d'une partie du chiffre d'affaires qu'ils auraient potentiellement pu faire .

RobinDesBois
16/12/2020 à 00:52

@Uleertel Mouai en attendant ça reste Warner qui prend les risques. Au final les films sortent quand même au ciné et les réals piquent une crise à cause de la sortie simultanée en streaming mais c'est l'un voir le seul gros studio qui sort ses blockbusters au ciné pendant cette période donc ils trouveront pas mieux ailleurs à moins de monter leur propre studio. Ils sont au courant que leurs films ne sont pas gratuits et que tous ces gros studios ne font pas dans la philanthropie ? En attendant Nolan dispose du final cut et pas sûr qu'on lui offre autant de liberté ailleurs ou alors ça sera chez Amazon Prime, Netflix, Apple ou Disney qui en ce moment font des ponts d'or aux grands noms du cinéma pour crédibiliser leur image mais pas sûr que sur le long terme ils soient aussi sympa avec eux et puis les films sortiront donc en streaming...

Kyle Reese
16/12/2020 à 00:11

Warner y a été direct sans les gants, sans concertation, sans collaboration. Pas très futé de leur part. C'est peut être une question de survie à court terme pour eux, qui connait l'état de leur compte ? Mais encore une fois, la manière n'y est pas.

Pour alimenter le débat salle vs salon.
J'ai eu la chance de voir en début d'année Les temps modernes de Chaplin pour la toute première fois au cinéma. Son mono, noir & blanc sur grand écran dans l'unique superbe salle d'un ciné de quartier restauré utilisé par Eddy Mitchel à l'époque pour son programme de la dernière séance, les plus vieux d’entre nous connaissent sans doute. Bah entendre pour la première fois les rires du public et surtout des enfants aux pitreries de Charlot dans une grande salle c'est sans commune mesure avec le visionnage du film chez soit je peux vous le certifier, même avec quelques personnes autour. L'expérience ciné en salle n'est pas comparable.
Je ne crois pas à une séance à 30 euros, écran gigantesque, 3d sans lunettes et 10DX.
Tous ces artifices ne feront pas revenir le public. Le public des salles veut de l'émotion partagé car l'humain est un animal social. SI c'est pas votre truc, effectivement il y a le salon., sinon il y aura encore des salles après covid, et les studios s'adapteront de nouveau en fonction de la demande.

alulu
15/12/2020 à 21:36

La Warner se permet de rompre son modèle de diffusion sans prévenir les signataires. La fronde me semble logique parce qu'il y aura forcément des gens lésés dans l'histoire.

Est ce que le boss de la Warner innove à cause du contexte actuel et forcément c'est du provisoire ou innove t'il parce que l'idée lui traînait dans la tête et qu'en bon opportuniste, il a saisi l'occasion? Si c'est la deuxième option, il aurait du se mettre en veille et ne pas l'ouvrir. Ça sera un levier de plus pour les avocats.

Birdy
15/12/2020 à 20:56

@ rorov : brillante analyse.
1. Donc à peine sorties du covid, les salles vont monter le prix des places à 25/30€, histoire de reconquerir leur public plus intéressé par Netflix...
2. 30€ la place, quand la carte illimité est à 25€...
3. Les salles sont restées ouvertes pendant les crises citées parce qu'elles n'étaient pas sanitaires ? Il paraît qu'une récession économique se propage moins dans une salle qu'un virus...

Rorov94M
15/12/2020 à 20:26

Petite leçon d'histoire:
Même pendant les 2 grandes guerres,3 crachs boursiers majeurs(1929,1987,2008),crises énergétiques(pétrole 70',sucre,eau...)
Catastrophes nucléaires historique à résonance mondiale:three miles island,chernobyl,fukushima...
LES CINÉMAS SONT QUAND MÊME RESTÉS OUVERTS!
Mais là non...

Rorov94M
15/12/2020 à 20:20

Je le répète:
L'exploitation en salles est morte!
Point.
Elle va agoniser comme une vieille actrice de l'âge d'or hollywoodien.
D'ici 2021/2022 il n'y aura que des HYPER salles ,avec un prix des places digne du p i b de certains pays et cela deviendra pour certaines familles l'unique sortie ciné de l'année...
Certes,les écrans seront GÉANTS,la 3D sans lunettes et en 7 DX!
Mais à 25/30€ la place.
Bref,le cinéma vois arriver au ralenti la dernière flèche tirée par les majors,sans pouvoir bouger ni broncher,attaché au poteau du covid.
La salle de ciné est morte!vive la salle de ciné!

Birdy
15/12/2020 à 19:58

@ Tom : pour vous, les salles ne rouvriront pas parce que les gens n'ont pas envie d'y retourner ? Ou je n'ai pas compris votre post?
Selon moi, le cinema, qui tapait des scores encore énormes avant le confinement, a ses chances, si le spectateur ne va pas voir à 70% uniquement du blockbuster.
Si les majors veulent faire vivre leur plate-forme avant tout, ça laissera peut être la place aux plus petits films pour exister, et rappeler aux gens le plaisir de suivre autre chose que des super héros dont on a fait le tour.

Tom’s
15/12/2020 à 19:38

Warner anticipe la non réouverture des salles, rester dans le flou concernant tous ces films à venir c’est ne pas comprendre qu’on n’est pas prêt à y retourner, donc sont obligé de trouver une alternative pour rentabiliser l’investissement, tout le monde préfère voir un bon fi
En salle dans de bonnes condition et pour ce choisi ton horaires en fonction. Ce qui es sur c’est que ces films ou le visuel joue un rôle important on y perd mais pas le choix a cet heure ci

Uleertel
15/12/2020 à 18:57

@Birdy Gilet trempé Absolument, et sans parler de l'expérience cinéma. OK on peut se voir un film seul à la maison mais il est souvent dur de resister à la tentation de sortir son téléphone et d'être à 100% sur le film. Le cinéma c'est une sortie entre amis, des discussions parfois passionnées à la sortie de la salle. Vous invitez peut être vos amis chez vous pour ne pas se parler pendant 2h devant une télé mais pas moi...

Plus

votre commentaire