Avant Mad Max : Furiosa, George Miller a commencé son film "anti-Mad Max"

Antoine Desrues | 10 décembre 2020 - MAJ : 10/12/2020 12:06
Antoine Desrues | 10 décembre 2020 - MAJ : 10/12/2020 12:06

Malgré la pandémie, le réalisateur George Miller s’est éloigné du monde de Mad Max pour les besoins de son film Three Thousand Years of Longing.

Avec Mad Max : Fury Road, le réalisateur George Miller a délivré l’un des plus grands films des années 2010, en plus d’avoir repris son trône sur le genre post-apocalyptique dont il a lui-même défini l’esthétique avec les Mad Max originaux. Après de nombreux projets abandonnés et une filmographie finalement assez réduite en quantité, il semblerait que la carrière de Miller va profiter d’un second souffle.  

En tout cas, Warner a officiellement lancé la production d’un spin-off de Fury Road, centré sur Furiosa. Pour revenir sur la jeunesse du personnage de Charlize Theron, Miller a jeté son dévolu sur Anya Taylor-Joy. Mais le cinéaste a avant cela une autre carte à jouer... 

 

photo, Tom HardyDans l'attente de retourner dans le Wasteland...

 

Annoncé il y a deux ans, Three Thousand Years Of Longing est un projet que Miller a été contraint de repousser plusieurs fois. Le long-métrage devait entrer en production début 2020, avant d’être retardé par la pandémie. Mais selon Deadline, cette fois, c’est la bonne ! 

En effet, Three Thousand Years of Longing a débuté son tournage en Australie, avec de lourds protocoles sanitaires à respecter. Deadline a précisé qu’au 9 décembre 2020, l’équipe avait terminé les 20 premiers jours de son planning de prises de vues, sur les 62 qui lui sont nécessaires. Une pause devrait être réalisée pendant les fêtes de fin d’année, avant un retour sur le plateau en janvier. L’idée serait de conclure le tournage au début du printemps, pour que le film soit entièrement terminé en septembre 2021  

Si peu d’informations ont été délivrées sur cet excitant long-métrage, on sait qu'il est porté par Idris Elba et Tilda Swinton. Cette “histoire d’amour épique” a été décrite par Miller lui-même comme un “anti-Mad Max”, qui contiendra certes des scènes d’action, mais aussi beaucoup de séquences en intérieur et des dialogues.  

 

photo, George MillerLe maître à l'oeuvre

 

Au vu du génie de mise en scène de Miller, qui serait capable de rendre passionnante la vue d’un pot de terrine, on ne s’inquiète pas trop de la capacité du film à être palpitant. Avec son budget confortable de 60 millions de dollars, Three Thousand Years of Longing devrait afficher une certaine ambition. Le producteur Doug Mitchell a d’ailleurs décrit les décors créés à Sydney comme “les plus spectaculaires [qu’il n’ait] jamais vus”. 

À vrai dire, même si Miller a prétendu s'éloigner de sa saga post-apocalyptique, il n’en a pas pour autant rejeté ses collaborateurs. Ainsi, Three Thousand Years of Longing va de nouveau rassembler certains des grands noms du générique de Fury Road.  

Outre le talent immense du directeur de la photographie John Seale (connu pour Le Patient anglais ou le premier Harry Potter, et qui est sorti de sa retraite juste pour le dernier Mad Max), le film s’est offert les services de la monteuse Margaret Sixel (femme et longue collaboratrice de Miller), du compositeur Tom Holkenborg/Junkie XL, ou encore de la décoratrice Lisa Thompson. 

“George pense que c’est la meilleure équipe avec laquelle il a travaillé”, a d’ailleurs précisé Doug Mitchell. Pendant qu’on bave d’impatience, on ne peut que vous renvoyer à notre critique de Fury Road, le dernier chef-d'œuvre en date du cinéaste. 

Tout savoir sur Three Thousand Years Of Longing

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Reallu
10/12/2020 à 17:25

C’est bon 5 ans que sa parle de la suite tout ça pour 2h de film . a voir en streaming

Ozymandias
10/12/2020 à 13:11

Trop cool !

mightor
10/12/2020 à 12:34

Un titre de film qui interpelle quand même! A le lire, on pense plutôt à un drame romantique... Si on ne savait pas direct que c'est relié à l'univers Mad Maxien, on penserai à un faux titre de film afin d'éloigner la presse et les curieux; pratique courante à Hollywood.
Je suis un peu plus sceptique concernant le planning. On sait que Miller est un réalisateur minutieux, méticuleux et donc lent. Là, en plus, il y a la Covid.
Mon pronostic: sur les écrans ( ou en streaming!!) pas avant 2023...

Flash
10/12/2020 à 12:28

Enfin un grand rôle pour Elba au cinéma?

maxleresistant
10/12/2020 à 12:09

J'aime beaucoup Anya Taylor-Johnson, mais elle ressemble pas à Charlize Theron... C'est pas le truc le plus grave mais bon.

Le cast et l'équipe de Three Thousand Years of Longing fait clairement rêver !

votre commentaire