Marvel ou l'enfer des acteurs pour intégrer l'usine à super-héros

Antoine Desrues | 3 décembre 2020 - MAJ : 03/12/2020 11:42
Antoine Desrues | 3 décembre 2020 - MAJ : 03/12/2020 11:42

Après moult castings, Lashana Lynch est finalement entrée dans l’univers Marvel. Mais que dit cette insistance de l’état de l’industrie pour les acteurs ?

Avec l’expansion des moyens de diffusion, les films de cinéma et les séries télévisées n’ont jamais été aussi nombreux. A priori, voilà du pain béni pour les acteurs, qui évoluent dans un milieu extrêmement compétitif. Pourtant, cette multiplication des programmes a un revers bien simple : il est plus difficile de s’imposer dans le cœur des spectateurs. À vrai dire, le star-system tel qu’Hollywood l’a connu à son âge d’or a définitivement disparu. Le choix d’une célébrité pour porter un blockbuster a souvent été un argument de poids pour assurer la mise en chantier d’un projet, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. La priorité est ailleurs, à commencer par la nature de la propriété intellectuelle adaptée.  

Mais pourquoi évoquer ce constat ? Tout simplement parce qu’un modèle semble de plus en plus se dessiner, comme l’a révélé Lashana Lynch. La jeune actrice est très attendue (et d’ores et déjà détestée par certains) pour son apparition dans Mourir peut attendre, le nouveau James Bond où elle semble incarner une nouvelle version de 007 (juste le nom de code, hein, pas le personnage en lui-même). Lors d’une interview pour GQ, cette étoile montante est revenue sur son expérience dans le Marvel Cinematic Universe, où elle a incarné Maria Rambeau, la meilleure amie de Carol Danvers dans Captain Marvel 

 

photo, Lashana Lynch"They see me rollin', they hatin'"

 

La comédienne a expliqué qu’avant d’obtenir ce rôle, elle avait auditionné pour d’autres personnages du MCU :

Je passe des essais depuis des années. [La directrice de casting] Sarah Halley Finn et Marvel me connaissaient par cœur parce que j’avais auditionné pour tant de rôles, grands comme petits. Black Panther – je ne dirai pas pour qui, puisque j’ai des amis dans le film – Venom, un film Avengers... Il y en a eu quelques-uns.” 

Ces propos sont assez révélateurs de l’état de l’industrie hollywoodienne, et du poids des énormes franchises comme Marvel. Plutôt que de se faire un nom, les acteurs préfèrent coûte que coûte associer leur visage à une icône des comics, ou du moins ce qui gravite autour. Lashana Lynch est loin d’être la seule, puisque de nombreux exemples ont jalonné l’histoire de MarvelTom Hiddleston (Loki) a passé les auditions pour interpréter Thor. Chris Pratt (Star-Lord) a été pressenti un temps pour jouer Captain America, au même titre que John Krasinski (The Office, Sans un bruit).

Même Brie Larson, désormais reconnue pour incarner Captain Marvel, a participé aux castings d’Iron Man 2 et Thor. Chose amusante, on en est arrivé au point où Marvel s'est vu contraint de briser la logique interne de son univers. En effet, l'actrice Gemma Chan, qui est apparue brièvement dans Captain Marvel en méchante maquilllée, aura un autre rôle dans le film Eternals.

 

photo, Brie Larson, Lashana LynchQuand Marvel te dit : "On vous rappellera..."

 

À ces annonces qui paraissent rétrospectivement étranges, on ne peut que constater l’importance et le pouvoir de personnes comme Sarah Halley Finn. La directrice de casting, présente chez Marvel depuis le premier Iron Man, a notamment contribué au retour sur le devant de la scène de Robert Downey Jr.. Désormais rattachée à certaines des plus grosses productions du moment (dont The Mandalorian), elle a la lourde responsabilité de mettre en avant les nouveaux talents de l’industrie, comme si tout passait par les figures mythologiques modernes qu'elle doit aider à transiter sur grand ou petit écran.

Pour revenir à Lashana Lynch, il peut être difficile d’établir les rôles pour lesquels elle aurait passé des auditions (elle ne précise pas, par exemple, quel film Avengers elle aurait pu rejoindre). Néanmoins, on peut facilement envisager que l’actrice songeait à interpréter Nakia (Lupita Nyong'o), Okoye (Danai Gurira) ou encore Shuri (Letitia Wright) dans Black Panther, étant donné que les comédiennes finalement sélectionnées avoisinent son âge

 

Photo Ryan Coogler, Danai GuriraRyan Coogler avec Danai Gurira (et pas Lashana Lynch...)

 

En tout cas, au vu du succès massif de Captain Marvel, il est tout à fait possible que le blockbuster super-héroïque ait ouvert des portes à Lashana Lynch, à commencer par celles de Mourir peut attendre. Après tout, beaucoup d’acteurs du MCU ont vu leur carrière exploser à partir de là (on pense notamment à celle, prometteuse, du regretté Chadwick Boseman).

Cependant, cet attachement à un personnage de fiction n’est-il pas un frein irrémédiable pour une carrière ? Daniel Radcliffe, l’interprète d’Harry Potter, l’a bien compris et s’est amusé d’ailleurs à sortir de sa zone de confort avec des personnages bizarres (Horns, Swiss Army Man ou encore Guns Akimbo) pour faire oublier un court instant le label à jamais marqué sur son front. 

Mais surtout, le système actuel de Marvel a révélé plus que jamais l’obsolescence programmée de ses acteurs. Le succès triomphal d’un film comme Avengers : Endgame n’a assuré en rien une formule magique liée aux comédiens. Deux studios l’ont appris à leurs dépens. D’un côté, Sony, dans sa quête désespérée de raviver la franchise Men in Black, a pensé que les noms de Chris Hemsworth et Tessa Thompson (respectivement Thor et Valkyrie) suffiraient à rameuter les gens vers une franchise depuis longtemps périmée avec l'opus international (on revient en détail sur cet échec ici).

 

photo, Chris HemsworthChris Hemsworth devant le box-office de Men in Black : International.

 

De l’autre, Universal a véritablement assuré un crash test pour Robert Downey Jr. et l’après-Iron Man avec Le Voyage du Docteur Doolittle. Dans les deux cas, les longs-métrages se sont révélés être de sacrés désastres au box-office, prouvant que l’acteur vaut désormais moins que le super-héros qu’il a interprété.  

Si Marvel est devenu en un peu moins d’une décennie l’alpha et l’oméga d’une industrie en pleine mutation, la fin de la Phase 3 et le fait que certains acteurs aient (enfin) raccroché les gants devraient en dire beaucoup sur le futur du star-system.

Tout savoir sur Marvel

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

alexor
14/12/2020 à 19:29

Marvel rien à voir avec le cinéma ben ouais lesquel le cinéma celui de papy mamie .
Trés tendance de cracher sur Disney Marvel bientôt vous ne pourrez plus allez les voir au ciné
notre président jupiter sans occupe plus de marvel au ciné plus rien d'ailleurs .
Au lieu de dire des conneries comme Disney c'est nul et pi je suis contre la guerre réveillez vous
on est en train de se faire démolir!!!!

L'hebdo geek youtube
04/12/2020 à 05:28

Vous dites n'importe quoi. Alors déjà quand un tel postulé ou passe un casting pour tel rôle et au final il obtient un autre rôle ça arrive tout le temps. Chez Marvel si ça arrive plus et je dis bien '' si'', vu le nombre de film c' est normal.. Et en quoi genre '' cest un passage obligé maintenant pour un acteur vous délirez.ceux qui y vont c'est qu'il le veulent bien..

zetagundam
03/12/2020 à 20:23

On en revient au système des années 40/50 où les acteurs et actrices n'étaient que de simples salariés au service exclusif du studio qui les embauchaient

Cathelotte
03/12/2020 à 17:49

Pour Dr Dolittle, n'oubliez pas que c'était un échange de bon procédé. RDJr ne voulait pas le faire, mais il a accepté en échange, pour Universal, que le Studio produise un autre film que, CELUI-LÀ, il voulait faire (à l'image de Whedon acceptant de faire les Hommes de Paille pour la Warner en 'réalisant' JL, en échange de la réalisation de son Batwoman... dans les deux cas, en plus, la promesse n'a même pas été tenue !).

Meuh!
03/12/2020 à 17:16

Ouais enfin Men in black et Dr Doolittle sont qd mm 2 bons gros navets qui se sont bien fait descendre par la critique et le bouche a oreille. (a juste titre)
Qu'il y ait des stars Marvel dedans ou pas ne changera pas la donne.
Tout grand acteur a connu des fours dans sa carrière, des acteurs sur qui on construisait des films rien que pour eux, de but en blanc je pense a Stallone et son pote T Arnold 1000,
Donc c'est pas très nouveau comme constat, avoir des tête d'affiche c'est bien, mais avoir un bon real et un bon scenario derrière c'est mieux.

Fraise
03/12/2020 à 14:51

C’est révélateur de rien du tout. Bizarre comme raccourci, c’est pas vraiment avoir une très haute estime des spectateurs.
Marvel plaît aux gens voilà tout, les spectateurs ne vont pas aller voir un film juste parce qu’un acteur est dedans, de plus la plupart des acteurs du mcu on déjà eu du succès avec d’autres film.

KastorCameronSpielbergCruise
03/12/2020 à 14:09

Aujourd’hui seuls de grands réalisateurs peuvent imposer leurs choix Et les risques attenants en plus de Tom Cruise ce dernier étant producteur de sa franchise
Ça ne fait pas beaucoup de monde
Une liberté pourra peut être regagnée via les séries

sylvinception
03/12/2020 à 13:41

Glowy, ci-dessous, a tout dit.

Glowy
03/12/2020 à 13:31

Marvel, Disney, bref que du produit de consommation, rien à voir avec le cinéma.

Y Boy
03/12/2020 à 13:17

Un seul nom : Tom Cruise.
Ou peut-être l'exception qui confirme la règle.

Plus

votre commentaire