Le Frankenstein de Guillermo del Toro a été tué par le Dark Universe, selon Doug Jones

Gael Delachapelle | 5 novembre 2020 - MAJ : 06/11/2020 10:06
Gael Delachapelle | 5 novembre 2020 - MAJ : 06/11/2020 10:06

Dans une interview, Doug Jones, l'acteur fétiche de Guillermo del Toro, est revenu sur le Frankenstein abandonné du cinéaste.

Si le nom de Doug Jones ne vous parle peut-être pas à première vue, il est fort possible que vous l'ayez vu sous différentes prothèses, derrière les visages des monstres mythiques qui peuplent la filmographie du mexicain Guillermo del Toro.

De Abe Sapien dans Hellboy, en 2004, à la créature amphibienne de La Forme de l'eau, en 2018, en passant par le faune et l'homme pâle dans Le Labyrinthe de Pan, en 2006. L'acteur est quasiment devenu indissociable du cinéaste et de son oeuvre, au fil des années. Ce n'est donc pas étonnant d'apprendre que Doug Jones aurait dû camper le rôle de la créature dans le Frankenstein de del Toro, l'un de ses nombreux projets inaboutis, aux côtés de son adaptation des Montagnes Hallucinées de H.P. Lovecraft, avec Tom Cruise au casting et James Cameron à la production.

 

Photo Doug JonesL'homme pâle (Doug Jones), personnage qui en a traumatisé plus d'un, dans Le Labyrinthe de Pan   

 

En effet, dans une interview avec Collider, Doug Jones est revenu sur ce projet abandonné, qui avait apparemment été suffisamment loin quand même, puisque l'acteur a confié avoir pu voir un buste du monstre de Frankenstein, à son effigie. Et apparemment, cela aurait été d'une "beauté envoûtante", selon ses mots : :

"Ma première pensée est que je ne suis pas la grosse et large charpente que vous avez en tête en pensant à Frankenstein. Mais on m'a dit que Guillermo del Toro était un grand fan et un ami de Bernie Wrightson [créateur du comics Swamp Things, ndlr], et Bernie avait illustré une version de Frankenstein de Mary Shelley, et toutes les images du monstre de Frankenstein, de cette version, allaient servir pour modeler mon look. Il était plus émacié, un peu plus maigre, un peu plus dessiné, un peu plus pathétique. Et pourtant il avait un physique et un athlétisme contre nature pour lui. Il a été cousu avec des pièces détachées de deux corps différents. Un visage très osseux, avec des cheveux longs, filandreux et tirés.

 

Photo Doug JonesAbe Sapien, rôle mythique de l'acteur, dans Hellboy  

 

Je n'ai jamais fait de tests maquillage sur moi-même pour cela, mais je suis allé au magasin de créatures, Spectral Motion, qui développait le look de la créature pour lui, à l'époque... J'étais dans le magasin de créatures pour autre chose, et Mike Elizalde, le propriétaire, m'a dit : 'Je dois vous montrer quelque chose'. Et il a dévoilé un buste, tête et épaules, de moi avec ce maquillage de monstre conçu au dessus. J'étais... honnêtement, mes yeux se sont levés. C'était d'une beauté envoûtante, et cela aurait rendu hommage aux oeuvres de Bernie Wrighston, et ça vous aurait également donné un monstre de Frankenstein à l'apparence différente de ce à quoi vous êtes habitués."

En effet, à en croire les propos de l'acteur, cela aurait été magnifique, comme toutes les autres créatures incarnées par le contortionniste dans l'oeuvre de l'auteur, à l'image de la créature amphibienne de son dernier film en date, La Forme de l'eau, dont le design transpire l'artisanat d'orfèvre.

 

Photo Doug JonesDoug Jones, sous la peau de la magnifique créature amphibienne de La Forme de l'eau 

 

Mais malheureusement, le projet de del Toro a été enterré. Et selon Doug Jones, ce sera à cause des ambitions du Dark Universe d'Universal, qui voulait s'inspirait de la recette Marvel :

"L'idée est venue de faire ce que fait Marvel, où il y a tout un univers étendu de monstres. Où ils peuvent interagir les uns avec les autres et être invités dans les films des autres, ce genre de chose. Cette nouvelle ère allait débuter avec le nouveau film La Momie, dont Tom Cruise faisait partie.

Je suppose que, et encore une fois, je n'ai aucune autorité pour le dire, mais je suppose que Guillermo voulait probablement faire un film autonome qui n'aurait été que son oeuvre d'art, qui aurait dû être un hommage au livre et au film original. Je n'ai plus entendu parler ni de cheveux ni de peau depuis. Mais si on me le proposait, je tuerais pour... tout ce que Guillermo fait, il sait que je dirai oui pour n'importe quoi, et que je découvrirai l'histoire plus tard. C'est le seul réalisateur en qui j'ai confiance pour tout ce qu'il m'offre."    

 

photo, Doug JonesDoug Jones, encore bien maquillé dans la série Star Trek : Discovery

 

La Momie, avec Tom Cruise, ainsi que le Dark Universe, ont eu le succès que l'on connaît aujourd'hui, également enterrés à leur tour. Une recette qui n'aurait pas fonctionnée avec l'ambition du réalisateur, qui avait pour but de rendre hommage à l'oeuvre de Mary Shelley et au film original de James Whale, sorti en 1931. Mais peut-être qu'un jour, sait-on jamais, ce projet refera surface, ce à quoi Doug Jones semble rêver chaque jour. 

Pour le moment, cela ne semble pas être d'actualité, car oui, aux dernières nouvelles, depuis le succès chez Blumhouse du Invisible Man de Leigh Whannell, Universal a songé à remettre sur les rails La Fiancée de Frankenstein. Tandis qu'un autre projet, en parallèle, est en train de voir le jour chez A24, avec Scarlett Johansson dans le rôle-titre.

De son côté, Guillermo del Toro est toujours au travail avec deux films en cours : Nightmare Alley et Pinocchio.

Tout savoir sur Guillermo del Toro

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

le Waw
06/11/2020 à 09:05

Je suis tout à fait d'accord. Une véritable adaptation en derouterait plus d'un. Le monstre parle normalement dans le livre et est très loin des représentations précédentes. Il existe une version téléfilm de luxe très fidèle. Réalisé en 2004 par Kévin Conor avec Luke Goss en monstre.

Xav
06/11/2020 à 04:16

Je n'ai jamais était en tests maquillage... "était" ?

Geoffrey Crété - Rédaction
05/11/2020 à 19:18

@Doc

Le rédacteur va se prendre une baffe pour ça. Merci.

Doc
05/11/2020 à 19:14

Mon dieu, grosse coquille dans l'intro.

Sinon, que d'occasions manquées pour ce cher Guillermo, dommage.

Peter_H
05/11/2020 à 18:42

Pour avoir lu le livre de Mary Shelley, je trouve que réaliser une vraie bonne adaptation de "Frankenstein" est hyper casse gueule. Le film de 1931 est iconique mais très très éloigné de la complexité de l'oeuvre originale. Par la suite, les adaptations qui ont tenté d'être plus fidèles étaient loin d'être des chef d'oeuvres.

Je pense que la seule façon de faire revenir Frankenstein de manière intéressante, c'est de confier son adaptation à un réalisateur-auteur à l'univers fort qui pourra vraiment porter la beauté, l'émotion et la cruauté de l'histoire de Mary Shelly.

Guillermo Dell Toro est un choix intéressant. J'aimerais bien voir ce que ferraient Ari Aster, Yorgos Lanthimos ou Park Shan-Wook avec cette histoire.

votre commentaire