Blade : Wesley Snipes dément les sales rumeurs sur le tournage de Trinity

Déborah Lechner | 3 novembre 2020
Déborah Lechner | 3 novembre 2020

Wesley Snipes, qui a incarné le tueur de vampires de Marvel dans la trilogie Blade, est revenu sur les rumeurs persistantes à son encontre.

Si le regretté Chadwick Boseman, au-delà de ses différents rôles, a été le symbole de toute une génération en devenant le premier super-héros noir du MCU à décroché son film solo, il sera bientôt rejoint par Mahershala Ali. Il reprendra le flambeau de Wesley Snipes dans le redémarrage de la franchise Blade, dont la trilogie est sortie avant la création de l'univers étendu.

Si le chasseur de vampires a connu un certain succès auprès du public et que l'acteur vedette a par la suite décroché des rôles dans L'Élite de Brooklyn d'Antoine FuquaExpendables 3 de Patrick Hughes ou encore Dolemite is my name de Craig Brewer, sa réputation a souffert de plusieurs rumeurs assez folles qui ont fait couler pas mal d'encre depuis la sortie du troisième opus de la trilogie. Patton Oswalt, qui était également au casting de Blade : Trinity avait alors raconté comment Snipes s'était comporté comme un fou furieux durant le tournage, au point où il aurait carrément tenté d'étrangler le réalisateur David S. Goyer.

 

photo, Wesley SnipesWesley Snipes dans la peau de Blade

 

Lors d'une interview avec The Guardian pour faire la promotion d'Un prince à New York 2, l'ancien chasseur de vampires est revenu sur ces accusations, qu'il a démenti et mis sur le compte du racisme ambiant :

« Laissez-moi vous dire une chose, si j’avais essayé d’étrangler David Goyer, vous ne me parleriez probablement pas aujourd'hui. Un Noir musclé qui étrangle un réalisateur va en prison, je vous le garantis. [...] Je tiens à rappeler que j'étais un des producteurs exécutifs du projet. J'avais l'approbation contractuelle du réalisateur. Je n'étais pas seulement un acteur à louer. J'avais le pouvoir de m'exprimer, de dicter des choses et de décider. C'était un concept difficile à comprendre pour beaucoup de gens. »

 

Photo Patton OswaltPatton Oswalt

 

Une autre rumeur persistante explique que Snipes se serait comporté en diva capricieuse. Il aurait refusé de communiquer avec le reste de la distribution, préférant s'enfermer dans sa loge et écrire sur des post-it. Là encore, l'acteur y voit une conséquence sous-jacente du racisme, tandis qu'il a affirmé n'avoir pratiquement aucun souvenir de son accusateur :

« Ça fait partie des défis auxquels nous, les Afro-Américains, sommes confrontés en Amérique - ces micro-agressions. Le postulat qu'un seul gars blanc peut faire une déclaration et qu'elle sera considérée comme vraie ! Pourquoi les gens croiraient-ils que sa version est vraie ? Parce qu'ils sont prédisposés à croire que les noirs sont toujours la cause du problème.

Et il suffit d'une seule personne, M. Oswalt, que je ne connais pas vraiment. Je me souviens à peine de lui sur le plateau, mais il est fascinant de constater que sa seule déclaration a suffi à faire dire aux gens : "Ouais, vous saviez que Snipes a un problème ?" »

 

photo, Alita : Battle AngelMahershala Ali, le prochain Blade du MCU

 

Le redémarrage de la franchise Marvel n'a pas encore dévoilé de nombreux détails, si ce n'est la présence de John Westford Jr. au casting. Mahershala Ali, qui voulait absolument reprendre le rôle, avait également expliqué que le studio avait initialement prévu de réintroduire le super-héros dans l'univers étendu sous forme de série, avant de finalement se décider à tenter l'expérience sur grand écran. 

Le film normalement prévu pour la Phase 5 n'a pas encore de date de sortie, ni de réalisateur, mais d'ici là, notre dossier complet sur Avengers : Endgame est juste là

Tout savoir sur Blade : Trinity

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Rorov94
04/11/2020 à 19:13

Robin diangelo,une c..... féministe qui passe son temps à se justifier de ne pas être noire,s'excusant en permanence d'être blanche!
Je vous laisse imaginer l'inverse si elle était noire.
Le genre d'intello clivant,fachiste et provoquant de dangereuses réactions.
Lisez le roman dystopique:« GUERILLA»d'Obertone,il y a un personnage qui lui ressemble dans ce sublissime et anxiogène bouquin.

cinecine
04/11/2020 à 09:03

Il faut avoir que pour moi, c'est le passage des films de superheros série B pour ado à film de superheros plus sombre et plus adulte, c'est le vrai démarrage du retour des Superhéros au cinéma.

Jaysport
04/11/2020 à 09:01

Comme pour certains commentaires, pour moi, ce film n'existe pas dans ma timeline... Il n'a rien des precedents Blade et pas l'ambiance des 2 premiers.
Il m'arrive de regarder les 2 premiers, le 3eme ne l'ait pas revu depuis 10ans...

fan2blade
04/11/2020 à 08:58

Quand j'ai vu dès le début du film, Purcell/Dracula chemise ouverte se baladant dans les rues.... Comme si il allait à la plage, j'ai décroché assez vite, on est loin de l'ambiance des 2 premiers films.
Les 2 blades ont pour moi révolutionné le genre, ambiance sombre et adulte, loin des films super heros un peu kitch et enfantin jusque là.
Le 3 a été malheureusement un sévère retour en arrière, il était didicule, mal écrit, mal interprété... retour au kitch...

Opale
04/11/2020 à 07:35

@rorov94, merci pour la mise au point nécessaire. W. Snipe est un gros raciste, il n'est ni sympa ni talentueux, ni honnête. Le mec te dit qu'il est producteur, qu'il a son mot a dire mais quand le film est une bouse, une honte qui a flingué cette franchise, mais ferme-la plutôt!
@defense au max, on se defend de quoi? De qui, pourquoi? Renseignes-toi donc sur W. Snipe, sa vie, son oeuvre (lol) et essaye de comprendre pourquoi il a disparu des écrans pendant des années (ah oui, sans doute du racisme là-aussi!).

Défense au max
04/11/2020 à 05:13

Oullaaaa v'là les mécanismes de défense qui ce sont déclancher, ce sentants visé par les propos de Wesley Snipes, alors qu'il est venu donné sa version des faits.
On à toute suite après les arguments qui ce mélange pour justifier l'inverse de son propos, on sort les bon black, des mauvais d'après les critères de certains, et ensuite ça vient l'enfoncer sur des suppositions où des faits qui ne le concerne même pas.
C'est dont ça le concept de la fragilité blanche de Robin diAngelo. Au moins vous êtes solidaire c'est bien même quand on vise une industrie d'un autre pays. Heureusement qu'il ne donne qu'un avis sur son vécu et vous des suppositions sur des article ou bien des acteur inconnu Patton Oswalt pouahaha pourtant il y'avait toute une équipes de tournage, d'autres acteur Rayan reynolds, Jessica Biel mais personne n'a confirmer, il a bien raison quand il dit que quand une personne blanche donne son avis c'est considéré comme vraie pour la majorité d'entre eux surtout les fragile qui ce mente a eux même pour ne pas ce sentir coupable.

Sebz
03/11/2020 à 20:04

Le 3 moin bien que le un... Moi je préfère le 2...un carton.. J aime bien wesley snipes... Il a fait des beaux film

Xbad
03/11/2020 à 18:02

Je n'avais jamais entendu parler de ces rumeurs, en tous cas pour moi ce film n'existe pas, tellement mauvais par rapport aux deux premiers

mwaiman
03/11/2020 à 17:05

pas d'accord blade 3 était une bonne comédie !

Rorov94
03/11/2020 à 16:44

On peu parler de la pancarte «black men only»sur sa caravane?
Du comportements qu'il a eu avec les cascadeurs blancs sur nombres de ses films.
On peu parler d'un racisme anti-blanc qui existe à Hollywood(coucou Denzel qui n'a pas le droit d'embrasser des actrices blanches par contrat!remember THE PÉLICAN BRIEF et son mini scandal à l'époque.
De l'illustre inconnu qui joue cyborg qui fait sa pleureuse et accuse Josh Weddon de raciste(sérieux!?) Lire l'avis de Gina Torres sur Weddon,qu'elle considère comme un frère...
Boyega qui crache dans la soupe servie dans une lointaine galaxie et se prend pour Malcom XYZ!
Quid de Spike Lee qui à défendu et financé la nation de l'islam et son pseudo prophète:le ministre farakhan,ses accointances avec Public Ennemy qui sont des «humanistes notoires»!
On est loin du temps où des vrais Monsieurs,des artistes inspirants comme Harry Bellafonte,Sidney Poitier,Eddy Murphy,Richard Pryor...Woopy Goldberg,Oprah Winfrey....avaient niqués toutes les barrières et inspirés les gens.
MAIS ÇA,C'ÉTAIT AVANT...

Plus

votre commentaire